Malaysia · 43 Days · 66 Moments · July 2017

Tisha Vadrouille en Malaisie


31 August 2017

Après avoir parlé plusieurs fois avec la dame, celle ci m'assure que j'aurai mon vol et m'organise même un taxi qui m'amenera en express à l'aéroport. Je garde donc à moitié espoir et prend le risque, ne voulant pas débourser 120€ de taxi. Finalement on arrive à 22h à Sembaran et mon taxi m'y attend. Celui ci roule le plus vite possible et rejoindre l'aéroport en 35min (58km), me faisant arriver à 22h40 au terminal. J'ai donc 1h15 pour tout faire. Le taxi était sensé être payé par la compagnie. Et il réclame 100 MYR, mais que si j'ai pas de monnaie c'est pas grave. Je me doute bien qu'il essaye de m'arnaquer mais je m'en fiche ! Je les lui donne et m'enregistre. J'ai même le temps de me faire un Mcdo, avalé tout de même en 5 min chrono ! Je passe frontière et sécurité et ai même le temps d'acheter 3 cartes postales ! Royal donc ! J'embarque à 00h comme prévu et nous décollons à 00h30. Gold Coast me voilà 😁😎
Après deux jours relax sur l'île Tioman, à me balader de plage en plage, voici l'heure du départ. 9h mon ferry arrive, mais je fais partie des derniers à embarquer, du coup, pas le choix que d'attendre le bateau suivant. Je décolle qu'à 10h et n'arrive qu'à 12h à Endau. Pas le mal de mer cette fois ci, je suis soulagée. Je tente de trouver la compagnie Ss en vain et finis par rejoindre le seul guichet. Le bus de 12h30 est complet, le suivant, affrété spécialement aujourd'hui part à 14h. Je vérifie 3 fois que celui ci ne sera pas annulé et partira bien à 14h. La femme me l'assure et j'achète mon billet. 14h, le bus est là et je monte à bord ainsi que 2 autres personnes seulement. 30 min plus tard, une bonne femme arrive, annonçant qu'il y a d'importants bouchons sur KL dû à la fête nationale et qu'ils attendent également un ferry. Bref peut être qu'on partira à 15h. En fin de compte on ne démarrera qu'à 17h45.

28 August 2017

Réveil à 7h. J'ai du à peine dormir 2 ou 3h je pense. Je suis donc crevée ! J'emballe mes affaires et prend mon petit dej composé de toasts à l'hôtel. 7h45 je prend le chemin de la gare routière et y arrive à 7h55. Au guichet, le type me dit que c'est trop tard pour le bus de 8h Mais que je peux avoir celui de 11h45. Qu'à cela tienne, je retourne à l'hôtel pour patienter les 3h30 sur la wifi. 11h30, j'y retourne, mange un bout vite fait et prend mon bus à l heure prévu. 14h15, me voilà à Mersing. Je me dirige direct vers la jetée et constate qu'il n'y a plus de bateau pour aujourd'hui depuis ce port. L'autre port est à 38km et le taxi demande 60 MYR pour s'y rendre. Du coup je réserve mon bateau pour demain et décide de passer la nuit sur Mersing. Je trouve une chambre en dortoir du premier coup et à prix correct. Je fais ensuite le tour du bled, en profite pour faire ma lessive et retirer des sous. C'est déjà l'heure de diner. Pâtes au poulet pour changer. Tel à la famille et dodo 00h

27 August 2017

En me connectant sur internet, j'apprend que mon vol est retardé et décollera à 20h30 au lieu de 19h... j'enregistre mon bagage à 17h et la dame me confirme l'heure de départ. Bon j'ai donc maintenant 5h à tuer ! Vive la connexion wifi et les vidéos sur YouTube ! 19h30, je décide de bouger pour dîner et verifie au passage où en est le vol. Quelle bonne idée jai eu ! Celui ci est maintenant prévu à 20h. Je passe donc la sécurité et reçois avec déception, un tampon sur le billet et non sur le passeport! On décolle à 20h15 et atterrissons à 22h30 à Johor Bahru. De là je commande un Uber pour mon hôtel pour 35 MYR soit environ 30min de trajet. J'arrive à mon hôtel à 23h30 et gagne une chambre dortoir déjà occupée par 3 filles. J'ai faim, je me pose dans la salle commune avec mon pot de noodle et traîne jusqu'à 1h. Douche et dodo impossible à cause d'une fille qui ronfle comme un camion à côté.
Dernier jour, mon bateau taxi pour Semporna passant me prendre à 9h, je me lève à 8h et reçois un meilleur petit dej que la veille. Pain et nouilles. (Hier pain, haricots et oeuf). Changement de programme, le bateau ne sera là qu'à midi. Je retourne donc à la même plage qu'hier et y passe la matinée jusqu'à ce que la pluie vienne gâcher la bronzette. 11h je suis de retour à l'hôtel et le timing est parfait puisque le bateau est prêt ! 1h de traversée et me voilà de retour à Semporna. Je commande une navette pour l'aéroport dans mon ancien hôtel pour 15h et m'assoie dans un resto pour déjeuner et occuper les 3h. 14h, le gars de l'hôtel vient me chercher, la navette de 15h est annulée et part maintenant. Une chance d'avoir choisi un resto en face de l'hôtel. 1h de route jusqu'à l'aéroport de Tawau. Il est donc 15h quand j'y arrive et je m'installe dans un Gloria Beans en souvenir du bon vieux temps à Sydney, en me commandant un grand cappuccino (12.50 MYR, du grand luxe dans ce pays!).

26 August 2017

Deuxième jour sur l'île. J'émerge à 8h30, petit dej et balade sur le reste de l'île que je n'ai pas encore vu. Pas de snorkeling d'organisé aujourd'hui, du coup aprem sur la seule jolie plage de l'île pour lire Game of Thrones. Coucher de soleil au même spot qu'hier. Repas à l'hôtel et dodo.

25 August 2017

Après 4 jours d'inactivité sur Lahad Datu et Semporna, me voici enfin à Mabul Island, après 45 min de bateau. (80MYR). Mon hôtel est situé du côté le moins joli de l'île, là où le village des locaux est basé. Pas un cm de plage dispo. Du coup, il faut marcher 5 min pour commencer à rêver. Palmiers, sable presque blanc et eau limpide. Je finis le tour de l'île en traversant le village et aperçois un bel iguane. Je mange ensuite à mon hôtel des noodles et pars faire de la plongée masque et tuba pendant une heure l'après midi. Retour à 16h30 et début de soirée face au coucher de soleil, en observant les tortues sortir la tête de l'eau et en discutant avec un local. 19h30, repas à l'hôtel à nouveau et soirée dans la chambre, en subissant le Karaoké du coin où les casseroles s'en donnent à coeur joie... 23h, dodo.

21 August 2017

Levée 8h et p'tit dej à l'hôtel. Jemballe mes affaires et commande un Uber à 9h20. Direction la gare routière, moyennant 8 MYR. Le prochain bus pour Lahad Datu ne part qu'à 10h30, j'ai donc le temps de continuer ma lecture. Le personnage principal, alcoolique, me désespère au plus haut point et donne presqu'envie d'arrêter le livre. 13h30, me voici enfin en périphérie de la ville d'arrivee. Je patiente à un arrêt de bus quand une voiture s'arrête pour m'amener. Bien entendu, le type est Uber et je lui file 5 MYR pour le trajet. Je m'allège de 110 MYR pour 2 nuits puis m'installe dans une chambre lit double. La wifi marche mal et ne capte pas depuis ma pièce. Je mange une soupe de pâtes en bas de l'hôtel et pars voir les excursions proposées pour la Danum valley. Celles ci sont pour minimum 3 nuits et il n'est pas possible de s'y rendre sur un jour ! Tant pis pour moi, ce sera donc deux jours de repos ! Retour à l'hôtel pour finir mon bouquin et en commencer un autre. Dodo à 22h.

20 August 2017

Réveil à 5h45 pour faire la dernière balade en pirogue sur la rivière Kinabatangan. Quelques singes et oiseaux, pas d'éléphants Mais un magnifique lever de soleil qui vaut à lui seul ce réveil matinale. Retour à l'hôtel à 8h pour le p'tit dej puis check out et départ 45 min plus tard pour retourner sur Sandakan. La navette me dépose à 12h à proximité de mon hôtel, où après avoir payé pour la nuit, je m'installe dans un lit en dortoir. Je descend ensuite au bord de la mer pour manger des pâtes baignant dans un jus à base d'oeuf puis repart à l'hôtel. La wifi étant très mauvaise, je vais au Mcdo du centre commercial, moyennant un Mcflurry et y passe quelques heures connectées... notamment avec un sketch d'Anthony Kavanagh. 20h30, je retourne au bord du l'eau et mange cette fois ci, de délicieuses aubergines avec du riz. Je passe le reste de la soirée dans mon lit, tout en bouquinant "La fille du train", version numérique. Douche et dodo à 23h.

19 August 2017

Réveil qui pique à 5h40, pour être prête à 6h et partir pour la première balade en pirogue de la journée. 2h de promenade sur le fleuve où l'on aperçoit singes nasiques et Orang Outans, mais aussi Hornbil et serpents. Retour à 8h à l'hôtel pour le petit dej. Toasts et riz oeuf. 9h30, on repart pour l'activité suivante, à savoir 1h de marche en forêt. On y verra rien à part la trace de griffe d'un ours sur un arbre. Le guide nous montre quelques plantes et arbres singuliers, puis nous retournons à l'hôtel pour 11h. Temps libre jusqu'à 16h malheureusement avec pause déjeuner, très copieuse à 1zh30. Internet et jeux pour passer le temps puis vint enfin l'heure de partir. Je change de groupe, les autres allant à une grotte et monte dans une pirogue en direction d'un spot où des éléphants ont été aperçus dernièrement. Pour nous, ce sera chou blanc. Pas de géants, seulement des singes et oiseaux. Retour à l'hôtel, dîner et balade nocturne sur la rivière, avec des angry birds. Dodo à 10h30.

18 August 2017

Petite grass mat jusqu'à 8h30 puis petit dej à l'hôtel avec mon camarade de chambre, un allemand en balade pour 3 mois. Je patiente jusqu'à midi avec le dernier épisode en ligne de GOT, me fais un petit Mcdo et retourne à l'hôtel pour 12h30. De là, la navette vient me chercher et nous partons en direction de la rivière Kinabatangan, où j'ai réservé un tour sur 3 jours pour 450 MYR. Nous arrivons à 15h30 à l'hôtel situé à Sukau. Je suis en dortoir. La pluie se met à tomber, accompagnée d'orage. La première activité est donc annulée... repas à 18h30 puis une heure plus tard, nous partons pour une balade en pirogue dans le noir le plus complet. Nous avançons doucement sans faire trop de bruit. Notre guide éclaire les arbres à l'aide de sa lampe, tentant de localiser quelques oiseaux. Nous ne verrons que quelques Kingfishers et 4 angry birds. Retour à l'hôtel à 20h30, dodo à 22h30.

17 August 2017

Réveil à 8h et petit dej à l'hôtel avec, pour changer, pancake à la banane. Je visite ensuite la ville et prend un bus à 11h pour rejoindre les réserves de Sepilok. J'y arrive 1h plus tard et commence avec le centre de protection d'une forêt tropicale (15 MYR). Étant donné qu'il est midi, je m'arrête au café du parc et commande un mee goreng ayam. Je patiente bien 30 min (rare dans ce pays) avant de m'inquiéter et de savoir où ça en est. La fille n'avait pas pris ma commande, pensant que je n'étais pas encore sûre de mon choix. Perte de temps total, je décide de partir et visiter le parc. J'y passe bien 2h et aperçois même 2 Orang Outans. 15h, je mange enfin dans un autre resto et attrape un bus public à 17h pour arriver à l'hôtel à 18h. Ka wifi ne marchant pas, je passe ma soirée dans un mcdo pour capter internet. J'en profite pour appeler ma famille et regarder le dernier épisode de GOT. 21h, je quitte le mall pour manger une soupe épicée et pas top puis rejoins mon hôtel. Dodo à 00h

16 August 2017

Réveil à 6h du mat dû au bruit que toutes les demoiselles dans ma chambre font ! Apparement je suis tombée sur 1 groupe qui doit partir tôt et qui s'en fiche d'être discret... Du coup je me lève et pars prendre mon petit dej à la réception. Toast et pamplemousse. J'attend que la pluie se calme et me rend au village sur pilotis, situé à 5km de là. Sympathique mais sous les maisons, se cachent des tonnes de détritus, ramenées par la mer. D'une tristesse. Retour en ville pour le déjeuner, au même resto qu'hier et avec une commande similaire (des nouilles...) puis check out à l'hôtel. Je pars prendre mon bus pour la gare routière mais me trompe de direction et marche 30 min au lieu de 10. Du coup j'arrive trop tard pour la navette et patiente pendant une heure pour la suivante. 14h20 je suis au terminal, mais le car suivant pour Sandakan n'est qu'à 17h. Donc je re patiente à nouveau! Puis vient enfin l'heure et après 6h30 de bus et 20 min de pause, me voilà à destination à 00h. Dodo direct

15 August 2017

Levée 6h30. La routine classique du matin à savoir, petit dej à l'hôtel, rangement des affaires et check out. Je pars en direction de la jetée à 7h30 puis hèle un bateau taxi. Car oui au Bruneï, la voie la plus simple et rapide n'est autre que la voie maritime. (Enfin jusqu'à ce que le nouveau pont soit fini d'être construit...) J'attrape mon bus, juste à l heure. Commence une journée de transport et surtout de tampons sur le passeport ! Car la répartition des territoires ici est plutôt inhabituelle, du coup, en 4h de bus, 7 frontières de traversée ! Rien que ça. Sortie du Bruneï, entrée en Malaisie puis re entrée au Bruneï pour en sortir et rentrer à nouveau en Malaisie, mais dans la région de Sabah et non du Sarawak ! Breef ! Petite pause d'1h30 dans une ville étape pour le déjeuner et reprise de la route jusqu'à Kota Kinabalu. 17h10 j'arrive à mon hôtel, le Fat Rhino et rejoins mon énième chambre dortoir, composée de 14 lits ... visite de la ville, diner et dodo à 22h30.

14 August 2017

Je décide de ne pas faire tous les chemins car j'en peux plus et que la vue est sympa mais pas exceptionnelle. Sur les derniers mètres, j'aperçois quelques singes s'amusant dans les branches. Je retourne en centre ville, achete quelques parts de pastèque puis retourne à l'hôtel, la pluie commençant à tomber. J'y passe le reste de la soirée et sort vers 20h pour prendre une soupe au même resto que la veille. Douche, réservation du bus et de l'hôtel à Kota Kinabalu puis dodo à 23h30.
Réveil à 8h30 et petit dej à l'hôtel. N'ayant aucun plan aujourd'hui, je traîne jusqu'à 10h30, vérifiant mes options pour la journée. Je décide de retourner à la belle mosquée blanche pour faire de meilleures photos et recroise le guide d'hier. J'invente de vouloir aller au musée pour me débarrasser de lui mais celui-ci tient à m'accompagner. Du coup, je visite le fameux musée et dit au revoir au guide. J'y passe 10 min, le trouvant plutôt barbant. Je prend ensuite la direction de la 2ème plus belle mosquée du coin, Hassanil, 2 fois plus grande que l'autre. Pour ce faire, je marche 3km5. J'arrive malheureusement à 12h30, heure à laquelle les visites sont interdites. Du coup je pars faire ma pause manger au Burger King du coin, scandaleux oui mais c'est pas grave. 9$ tout de même le menu... Je squatte le lieu une bonne heure et repars à pied pour le jardin public de la ville. J'y passe 3h, à marcher sur des chemins grimpant et descendant sec. Je suis rouge et en nage !!

13 August 2017

Je faisais l'erreur de mâcher au début, ce qui accroît le goût du plat. L'avaler direct est en fait une meilleure idée car on a pas le temps d'en apprécier toutes ses saveurs... heureusement que le plat est accompagné de poissons et légumes... 18h, on prend un taxi pour le marché nocturne et je commande une brochette d'agneau, cuite au barbecue et badigeonnée de sauce au poivre. Une tuerie ! Surtout après le Goo... 20h, on se sépare de l'anglais vivant à Hong Kong (son hôtel étant juste à côté) et je rentre en "taxi" avec le russe. Taxi est un grand mot car celui-ci nous a hélé dans la rue alors qu'on s'était résigné à rentrer en marchant, ne trouvant justement pas de taxi officiel. Le chauffeur nous demande quel prix on a payé pour venir et on annonce 10$ au lieu des 13$ réellement payé. Je dis ensuite au revoir au russe et finis le trajet seule, mon hôtel étant le plus éloigné. Douche et dodo à 23h30.
C'est parti pour la balade que l'on change en 2h pour 5MYR supp. Direction d'abord le village flottant où l'on visite l'intérieur d'une maison musée, remplie de photos de la famille royale et de canapés. Notre visite prend 2 min et l'on doit attendre le guide qui s'est installé à table pour son repas du midi. Ca tombe bien, une averse se met à tomber. On reprend ensuite le bateau, direction la mangrove et apercevons des singes nasiques et 1 bébé crocodile. Stop suivant, le village flottant où l'on se balade pdt 30 min. Les 2h sont passées, on retourne en ville et remercions le guide. Le russe tient à goûter une spécialité locale, nommée Goo. On se laisse tenter et en commandant 1 pour 3, vue l'heure.(17h30). Ce plat est infecte, de l'odeur jusqu'au goût. Il s'agit d'une farine que l'on extrait d'un arbre, le sagoutier et que l'on mélange à de l'eau. Le résultat est visqueux et peu appétissant. On le mange avec des baguettes, qu'on trempe ensuite dans une sauce avant de l'avaler direct.
Je rejoins directement LE monument qui m'a fait de l'oeil dès mon arrivée en bus. La mosquée Omar Ali Saffudien. Datant des années 60, elle impressionne tant par sa beauté que par sa hauteur. D'un blanc immaculé, elle se situe au bord de l'eau et fait face à un monument à la forme d'un bateau. Je mets un voile et enfile une longue veste afin de respecter les règles imposées aux femmes entrant dans une mosquée. Photos interdites. L'intérieur est beau mais pas spectaculaire. Je visite le reste du site et marche jusqu'au bateau pour une photo d'ensemble. Je retourne en centre ville et réalise qu'il n'y a rien d'autre d'intéressant à voir. Du coup je traîne sur le port et me fais interpeller par un guide qui veut me vendre ses services. 35$ pour 1h30 de pirogue autour des principaux spots du fleuve. Je le remercie et attend le russe. Entre temps le guide intercepte un autre touriste solitaire et qui accepte d'attendre 15h pour partager les frais en trois. 15h nous somme fin prêts.
Réveil à 6h30. Cette fois, je n'ai pas l'intention de rater mon bus. Petit dej à l'hôtel et Grab pour rejoindre le terminal de bus à 7h50. J'explique ensuite ma situation au chauffeur qui accepte d'utiliser mon billet de la veille, m'épargnant ainsi de repayer 70 MYR. Je passe la frontière et obtiens deux petits tampons 😎😊 puis discute avec un russe à bord, qui vit en France depuis 10 ans et qui est mathématicien sur Lille. Arrivés à Bandar Seri, nous convenons d'un rendez vous à 15h pour partager les frais d'une balade en bateau. Je rejoins à pied mon hôtel, impliquant de longer une quatre voies sur 2km et sans réel trottoir... Je sens d'ailleurs le regard de chaque conducteur me fixer. J'arrive enfin à destination et dépense la modique somme de 50€ pour deux nuits !! Mais j'ai droit à une chambre spacieuse avec lit double et bonne connexion wifi. Je rejoins ensuite le bord de mer pour un petit resto très bon et pas trop cher, avant de prendre un bateau taxi à 1$ pour le centre.

12 August 2017

Du coup je n'ai pas d'autres choix que de payer 25 MYR pour faire 2km en taxi. Seulement, le chauffeur m'annonce que j'ai une mauvaise adresse et que mon bus part en réalité à 16h mais devant un autre supermarché, situé à l'autre bout de la ville. J'ai donc raté mon bus ! Je suis dégoutée et demande à être déposée en ville pour passer la nuit au même hôtel qu'il y a deux jours. (Moyennant 5 MYR supp of course!) Par chance, il y a de la place en dortoir. Je sors à 17h30 changer mes dollars US en Brunei et perd au change d'ailleurs... diner et dodo à 23h.
Réveil à 7h. Petit dej à l'hôtel bien copieux avec toasts, saucisse et oeufs. 8h je repars en direction du parc national avec pour but de me connecter à internet mais aussi de faire les activités fermées la veille. Je m'acquitte donc de 5MYR pour avoir accès à une connexion internet au débit très très lent! Je m'arme de patience et parvient à réserver un vol pour 15h mais aussi le bus et l'hôtel pour le Bruneï. C'est ensuite avec déception que je réalise que la canopy Walkway et la tour d'observation sont toujours fermées. Je fais donc demi-tour et rentre sous la pluie à l'hôtel pour 11h30. J'emballe mon sac, douche, petit resto rapide en "ville" et prend la navette de l'hôtel pour arriver à l'aéroport à 13h15 soit presque deux heures en avance. Du coup, balade dans le village d'à côté où j'aperçois des maisons longues modernes. Retour au terminal et patience. Mon vol a 20 min de retard... j'arrive donc à 15h40 à Miri. Je tente une connexion wifi pour commander un Uber, en vain.

11 August 2017

Je pars direct explorer les environs et commence par le " Village " composé d'un resto et du Marriott hôtel. Je grimpe une colline qui domine le coin et jouis d'1 beau panorama. Direction le parc national, où après 20 min de marche en bord de route, je m'acquitte à la réception, d'un droit d'entrée de 20 MYR. En échange, on me donne un bracelet à garder autour du poignet. Je m'arrête manger mon repas du midi avant de me lancer dans la marche , avec un lassak, spécialité de la région. 13h, je démarre et fais toutes les balades qui sont possible de faire, gratuitement et seule pour finir la journée à 18h sous la pluie ! Durant cet après-midi, j'aurai franchi une barrière pour visiter une grotte sans autorisation, plutôt impressionnante, et fait face à deux sites fermés, lesquels je reviendrai demain les visiter. Enfin, le bureau étant fermé à mon retour, je n'ai donc pas accès à Internet et ne peux réserver mon retour demain en avion. Retour à l'hôtel pour 1 repas à 15 MYR et dodo.
Levée à 7h15. Je prend mon petit dej à l'hôtel et discute 5min avec un français en vadrouille 6 semaines en Malaisie (vive les métiers en milieu scolaire). 8h15, un Grab vient me chercher et m'amène à l'aéroport pour 12 MYR (j'ai pas trouvé de transport public 😔). J'y arrive à 8h40, soit pile l'heure avant la fermeture du check in. Mais comme je le supposais bien, l'aéroport est tout petit, du coup en 5 min je suis devant la porte d'embarquement. On décolle dans un petit avion de 18 rangées et pour seulement 20 min de vol ! On survole une région couverte d'une jungle dense et plutôt montagneuse. Bagage récupéré, je marche en direction de l'hôtel pendant 20 min pour finalement apprendre qu'une navette était inclus... tant pis ! Je rejoins ma chambre, lits jumeaux, la plus chère que j'ai eu à payer depuis que je suis arrivée en Malaisie: 127 MYR ! Et pour apprendre qu'il n'y a pas de wifi et que l'électricité n'est disponible que de 18h à 1h... vive les endroits reculés !

10 August 2017

9h30, j'arrive enfin en gare de Miri. Le temps de trouver un bus public, je suis à l'hôtel à 11h. Bien entendu il est trop tôt, je dépose donc mon sac et pars visiter la ville. Celle-ci est comme prévue inintéressante. Je m'occupe donc jusqu'à 13h, heure de l'enregistrement, en mangeant un mee goreng ayam. Retour à l'hôtel à l'heure, J' atterris dans une chambre dortoir où je suis seule et y passe le reste de l'après midi, pas du tout motivée pour sortir. 19h, l'appel de l'estomac se faisant ressentir, je me trouve une cantine en ville, où comme d'habitude, je suis la seule touriste. Un bon mee soto ayam à 5 MYR et me voilà, rentrer à 20h30. Dodo à 22h30.

9 August 2017

Dernier jour à Kuching, j'ai réservé mon bus pour 17h30. Du coup, grasse mat jusqu'à 9h, petit dej à l'hôtel et wifi. 11h, l'heure de partir. Je laisse mon sac à la réception et pars visiter le musée du Sarawak, très intéressant et avec une reconstitution d'une maison longue. Ça tombe bien, je ne suis pas allée visiter le village culturel à 10€. 12h30, je finis la visite et pars manger à Chinatown, un mee goreng à 5 MYR, accompagné d'un jus d'orange à 2.50MYR. Je finis de traîner et retourne à l'hôtel à 15h où je rencontre un anglais en tour du monde, qui après la Malaisie, part pour deux ans de WHV en Australie. Le bagage récupéré, je dis au revoir au gentil employé de l'hôtel et repars au marché, attraper le bus n°3A à 16h pour me déposer à la gare centrale, situé à 30min de trajet. J'ai une heure d'avance et mon bus en a une de retard ! Vive Candy Crush et quelques courses pour le repas du soir et du petit dej car 12h de bus m'attendent pour me rendre à Miri. Une nuit de + à bord...

8 August 2017

Au total 6 Orangs-outans se seront montrés, dont une maman et son bébé! Ils sont majestueux et c'est impressionnant de les voir si près de nous, sans barrière ou cage, pour les enfermer et les attrister. Une fois les stars du jour partis, je me dépêche de retourner à l'arrêt de bus pour 10h15, heure de départ prévu. En réalité il n'arrivera qu'à 10h40... une pluie fine se remet à tomber, il est pratiquement 12h et j'ai trop faim ! Petit boui-boui pour manger un riz poulet servis avec des légumes infectes en goût et en odeur ! Du coup je ne tente pas le diable et les laisse sur le côté de l'assiette. Je suis d'humeur fainéante à nouveau et rentre à l'hôtel pour y passer l'après midi. Je sors le soir pour retourner au festival de la veille et y manger un lassak, la spécialité de la région, à savoir soupe de vermicelles, servie avec un émincé de poulet et des crevettes. Très bon. Retour à l'hôtel et dodo à 23h.
Réveil matinal à 6h30. Je dois attraper un bus à 7h15 au marché couvert, soit situé à 20 min à pied de mon hôtel. Pas le temps pour le ptit dej, je fonce direct et monte à bord pile à l'heure, moyennant 4MYR. Le chauffeur ne démarrera que 15 min plus tard. .. 1h de trajet est nécessaire jusqu'au sanctuaire des Orangs-outans de Semenggoh. Il nous dépose juste devant la billetterie où j'achète le mien pour 10 MYR puis marche 10 min jusqu'à l'entrée du parc. Un guide nous fait un topo sur les consignes à respecter, notamment de faire le moins de bruit possible et se tenir à distance. Les employés déposent quelques bananes et noix de coco sur des plates-formes situées à une trentaine de mètres de notre barrière puis les branches se mettent à bouger et deux orangs Outans arrivent, se glissant de cordes en cordes. Avec une grande agilité, ils attrapent un fruit avec leur pied et repartent se mettre en hauteur pour le déguster. Ils se suspendent grâce à une main et mange avec les pieds/main.

7 August 2017

Réveil à 8h, j'ai pour objectif de louer un scooter aujourd'hui et visiter les environs. Petit dej à l'hôtel d'abord puis je décolle vers 9h30. Malheureusement la météo n'est pas avec moi. Il pleut et je ne trouve pas de loueurs de scooters en centre-ville. Du coup je laisse tomber et rentre à l'hôtel pour une journée wifi. Je ne re sors que deux fois, pour le repas du midi dans un resto au pied de mon hôtel (riz, poulet légumes pour 5 MYR) et le soir pour le dîner où je me rends au festival de Kuching. Celui ci propose une centaine de stands alimentaires, j'ai l'embarras du choix. J'opte pour de délicieux noodles blanches aux légumes pour 5 MYR. Je voulais goûter un dessert au durian (enfin me risquer à goûter...) Mais je suis calée, le plat de résistance trop copieux. J'y retournerai pour sûr demain soir. Retour à l'hôtel à 22h et dodo une heure plus tard.

6 August 2017

Pareil pour ce sentier ! J'ai beau marché tranquille, observant les alentours, m'arrêtant au moindre bruit, rien. Le chemin mène sur une jolie plage où quelques touristes se baignent. Retour au village pour m'enregistrer sur le bateau de 15h. C'est enfin que j'aperçois des singes ! Ils sont tous dans l'arbre face à la cafet, y compris les nasiques ! 15h30 j'attends toujours mon bateau, car comme prévu, tous les touristes veulent prendre le dernier bateau de 15h. Trop de monde, pas assez de pirogues. Finalement mon tour de monter; nous sommes 17 à bord, l'un des moteurs ne tient pas le choc et tombe en panne à mi-parcours. Un autre vient porter secours à 6 d'entre nous (moi inclus 😎) 10 min plus tard puis retour à l'embarcadère à 16h. Je prend le bus 30 min plus tard et retour à l'hôtel pour 17h. Je re sors plus tard pour le repas du soir, un délicieux canard laqué accompagné de noodles. Dodo vers 23h
Réveil à 6h45. Programme du jour, le parc national Bako, un incontournable d'après internet. Mais d'abord petit dej à l'hôtel pour prendre des forces. Quelques toasts à la confiture d'ananas. J'attrape le bus à 8h (3.50MYR) qui me dépose à l'embarcadère 45min plus tard. De là, il faut payer un droit d'entrée de 20 MYR mais aussi le bateau (40 MYR A/R) car il n'y a aucune route d'accès. On nous dépose au bord d'une plage où tout le monde retire ses pompes afin de parcourir les derniers mètres nous séparant de la terre ferme. De là, direction direct les sentiers de randonnées, en commençant par le Kesil, le plus populaire, me permettant ainsi d'en profiter avant la foule. Belle vue sur la baie après 1h de marche. Aucun singe en chemin. Je poursuis jusqu'à 1 2nd point de vue, à 30 min de là puis revient sur mes pas pour attaquer un autre chemin. La cascade de Tajok, pas exceptionnelle. Toujours pas de vie sauvage aperçue... il est déjà 13h, j'emprunte donc un dernier sentier, Teluk Paku.

5 August 2017

Je choisi Grab, un concurrent d'Uber, qui pour 11 MYR, m'amène à mon hôtel, le Borneo Seahare GH. Très propre et chambre en dortoir. Je visite le centre ville de Kuching, une ville sympathique mais pas incontournable. On peut y longer le fleuve via un parc, où plusieurs echoppes se sont installées mais aussi aller voir le marché couvert ou encore Chinatown. 2/3 heures sont amplement suffisantes. 18h, retour à l'hôtel pour une pause wifi et re sort à 19h30 pour le dîner. Ce soir c'est chinois et rien de bien excitant puisque je commande un poulet riz nature. Coucher à 23h30.
Ce matin, c'est matinée relax encore une fois, mon vol pour Kuching n'étant qu'à 13h. Je me dirige vers 9h pour mon petit dej dans Chinatown, thé Tarik et roti banana pour 6.30MYR. J'ai connu moins cher mais très bon comme toujours. Je retourne à l'hôtel pour un brossage de dent et empaquetage du sac et décolle avec 10 min de retard. Du coup j'arrive à 10h20 à la gare centrale et ne trouve pas à temps la station de bus pour l'aéroport, où le trajet ne m'aurait coûté que 10 MYR. Tant pis pour moi, la prochaine fois, je ferai en sorte d'être à l heure et débourse du coup, la modique somme de 55 MYR pour le train express ! (Oui ça fait mal !!😤😡). Celui-ci arrive à 11h15 à bon port, me laissant 2h pour m'enregistrer, ce qui pour moi dans ce pays, n'est pas de trop... je mange un petit sandwich vite fait et embarque avec 15 min de retard. J'arrive à 15h à destination et n'est d'autres choix que de commander un taxi car les transports publiques ne desservent pas l'aéroport.

4 August 2017

La wifi ne marchant pas, je trouve la motivation d'errer dans le grand marché de Chinatown, hyper bondé et où tu marches en file indienne tout en faisant interpeller par les nombreux vendeurs des echoppes ! " Miss miss !! Watch, bags sun glasses ? Come come ! Special price for you !! " j'hésite à me prendre un pantalon léger pour remplacer mes jeans et change d'avis pour un bon jus de mangue et quelques gâteaux à la noix de coco, très bons, tout en lisant le Routard de la Malaisie, emprunté à l'auberge. Manque de chance, celui-ci n'inclut pas Bornéo. Je me contente donc de lire ce que j'ai éventuellement manqué durant ces deux semaines de vadrouille. Retour à l'hôtel pour une heure de détente et vers 20h30 je re sors pour le dîner. Au menu, soupe de légumes et crêpe sucrée (oui encore...😁), qu'ils te servent accompagné de sauce aux légumes/et curry... 🤔 Je rencontre ensuite un très gentil musicien malais, avec qui je discute 20min en bas de mon hôtel puis rentre pour un dodo à 00h.
Ce matin, je m'octroie une grasse mat, mon bus ne partant qu'à midi. (Bon j'aurai pu prendre celui de 8h, mais Kuala Lumpur n'est pas une ville qui m'emballe donc le choix est vite fait!) J'y croise la nouvelle qui prendra ma place dans la chambre. Je lui partage mes impressions sur Taman Negara et ça confirme malheureusement les dires qu'elle a vu sur internet! Du coup elle hésite à faire le trek de 2 jours. Je pars en ville prendre mon petit dej, à savoir 1 roti gula (crêpe sucrée hein ^^) avec leur excellent thé au lait concentré. 12h, me voici à bord du bus et je me retrouve à côté d'une jeune sud-africaine de 23 ans, qui s'est installée en Chine pour y enseigner l'anglais et qui se balade pour 15 jours dans le coin. Fille super sympa et qui a fait Taman Negara sur 1 journée et seule, sans guide! J'aurai dû faire la même. Arrivée à la station Pelliling, je prend le métro et retourne au même hôtel que la semaine précédente, le Matahari Lodge. Cette fois-ci, j'ai un matelas au sol 😉

3 August 2017

Réveil tranquille vers 8h. Le guide nous concocte un petit dej à base de beignets mais aussi de tartines de confiture à la noix de coco. Étonnamment bon ! Puis on reprend la marche vers seulement 10h30. Journée tranquille encore une fois, avec un stop vers 13h au bord d'une rivière pour le repas du midi et avec possibilité de se baigner dans les eaux marrons du fleuve. Très peu pour moi, d'autant plus que j'aperçois un peu partout des sangsues frétiller au sol. J'attend donc patiemment que le repas soit prêt. (Noodles aux légumes). Reprise de la marche pendant deux heures puis retour à la pirogue avec un rapide arrêt au village Orang Asli. Le trek se termine à 17h et une heure et demi plus tard, je monte à bord du bus pour Jerentut, après avoir bu un jus pas bon de Guava. Je trouve mon auberge et mon sac à dos à 20h et découvre avec bonheur que je serai à nouveau seule dans la chambre. L'heure de la douche s'impose pour moi et mes fringues! Puis petite soupe en ville et dodo à 23h30.

2 August 2017

Nous sommes un petit groupe de 4 et 3 sont hollandais. On marche toute l'aprem sur un chemin boueux et relativement plat. 18h, on arrive à la grotte qui nous servira de refuge pour la nuit. Celle-ci est immense et on la partage avec d'autres groupes mais aussi les chauve-souris. On part ensuite à la rivière nous "laver" ou plutôt se mouiller parce que le savon est interdit (protection de l'environnement). Un groupe de français est à l'eau et un vient de se faire méchamment mordre par une sangsue tenace, qui refuse de lâcher prise. Il aura fallu une bonne minute à sa copine pour retirer la vilaine! Du coup, j'abrège la baignade, psychotant à la moindre démangeaison. Retour à la grotte et Candy crush en attendant que notre guide cuisine notre repas du soir. Diner prêt à 21h20. Je pensais qu'on aurait des noodles instantanées mais en fait non, ils nous ont cuisiné un vrai repas, riz curry, omelette aux légumes et salade de légumes ! Royal, le tout éclairé à la bougie... ça a son charme!
Départ 7h15. Le gars de l'agence hier m'a convaincu de réserver une navette à 15 MYR pour arriver à temps au village pour le départ du trek, me certifiant qu'en bus public je serais en retard. J'arrive à 8h20 à Kuala kdkdk et le guide me dit d'être prête pour 9h30... donc une heure de petit dej avec omelette au fromage et jus d'orange pas top. 9h20, je vois le bus public arriver. Je savais que je n'aurai pas du écouter le type d'hier qui voulait juste me vendre ses services ! Bref. 9h30, les guides ne sont pas prêts et nous ne décollons qu'à 10h15... la journée commence en pirogue et le 1er stop est la Canopi Walkway, une passerelle suspendue dans les arbres. Sympathique. On retourne sur la pirogue pendant bien 1h30 et mangeons à bord, du riz poulet. 13h30, nous voilà prêts à marcher pour l'après midi. Le sentier n'est pas difficile et on avance lentement. Le guide est surchargé et on sent qu'il peine à avancer. De plus il parle pas anglais et c'est sa première fois en tant que guide..

1 August 2017

Cette fois ci, on arrive à Kuala Lumpur à 5h du mat, ce qui est déjà mieux. J'achète un petit dej au supermarché et me renseigne sur les bus qui mènent à Taman Negara. Malheureusement ce n'est pas depuis cette gare, je dois prendre le bus public puis un train jusqu'à Titiwangsa, soit 1h30 de transport. J'y arrive à 7h30 et prend le bus de 8h pour Jurentut. Je m'enregistre à l'hôtel et reserve au passage mon trek pour demain, moyennant 230 MYR. Le reste de la journée se fera sur internet ou au resto. Jurentut est une ville sans intérêt. Dodo à 23h.

31 July 2017

Du coup, voyant qu'il est déjà 14h, je choisis de retourner à la plage D'lagoon et faire ma pause du midi. 15h, je désire un bateau taxi pour me rendre à mon hôtel mais le seul disponible vient juste de partir. Il est également trop tard pour rejoindre Long Beach (1h de marche). Je prend donc mon mal en patience et m'installe sur la plage avec un sudoku. Par chance, un groupe de touristes ayant loué un bateau pour la journée, m'avance jusqu'à Long Beach, moyennant 10 MYR pour le conducteur ! La belle vie... De là j'attrape un autre taxi, 30 MYR cette fois ci, jusqu'à la plage Flora où je peux enfin récupérer mon bagage et prendre le ferry pour Kuala Besut. 17h30, j'ai 3h à tuer, je m'installe donc sur la plage/déchetterie de la ville et joue au sudoku. 19h30, je mange au resto à côté de la gare routière. Le seul plat non épicé est du riz avec des abas de poulet. Mon palais n'apprécie pas du tout la saveur et je ne finis pas l'assiette. 20h30, le bus pour KL est là. Encore 1 demi-nuit..
Reveil à 8h30 et petit dej continental et cher sur la plage. Ayant visité la plus grande des deux îles Perhentians hier, je prend un bateau taxi pour rejoindre la petite. Je pars du village et rejoins à pied la plage Long beach, via un chemin de 40 min, où je ruissèle à grande goutte dans chaque montée, tellement il fait chaud et humide. Je ne suis pas emballée par mon premier stop, trop de bungalows, de bateaux et de monde. Je continue la marche jusqu'à la plage d'Adam et Eve, bien plus petite et intime. La chaleur devenant insoutenable, surtout avec mon jean noir, je pose ma serviette et plonge à l'eau, masque et tuba/go pro en main. L'eau est tiède mais ça fait un grand bien. Je pars à la chasse aux poissons et en déniche plusieurs à 5 min à peine de nage. Bon c'est pas la folie mais c'est sympathique. 1h20 je reprend la marche jusqu'aux plages Turtles et D'Lagoon. J'hésite à plonger à nouveau pour voir si la 1ère plage porte bien son nom mais le site ne m'inspire tien du tout.

30 July 2017

4h du mat, nous sommes arrivés à destination et non 8h comme on me l'avait dit. Nous voilà donc un groupe de 10 touristes à attendre 7h le premier bateau. Vive Candy Crush pour faire passer les 3h. J'achète ensuite mon ticket de ferry 70 MYR aller retour puis après 30 min de traversée, me voilà sur la plage de Flora où j'y ai réservé une nuit. Étant donné qu'il est à peine 8h, je dépose mon sac à l'hôtel et pars explorer l'île. Celle-ci n'est traversée que par 2 chemins. Un, plutôt raide de 20 min mène à une belle petite plage et l'autre, plus fréquenté, relativement plat et habité par plein de lézards et singes, mène à une grande plage et son resort. Quelques restos et commerces également. 12h, j'ai fait le tour de l'île, du moins des parties accessibles. Je retourne sur ma plage manger quelque chose et attend l'heure du check in. Je suis dans une chambre dortoir de 8 lits. Je me change, enfile un maillot de bain et repars à la grande plage pour y passer l'après midi à bronzer/baigner

29 July 2017

Au top, pour 2 MYR, je peux me rendre jusqu'au terminal de bus au lieu des 18 MYR demandé par n'importe quel taxi. J'achète ensuite mon billet pour Kuala Besut (48 MYR) et pars manger car il est déjà 16h. La ville étant inintéressante, je décide de retourner à la gare profiter de la wifi et regarder des vidéos pour occuper les 5h d attente. 21h je pars manger le repas le moins cher que j'ai eu, à savoir 4 MYR un mie goreng ayam, qui coûterait 7/8 MYR dans n'importe quelle autre ville touristique. Puis attente à la gare à nouveau pour les 30 dernières minutes. Et là malheur, je réalise que mon voleur de la veille a également embarqué une montre que j'avais, d'une valeur qui dépasse l'entente. J'ai pour le coup, vraiment la haine envers moi et surtout envers ce connard qui a bien gagné sa journée ! J'espère que je n'aurai plus d'autres mauvaises nouvelles pour la journée. 22h, je quitte Alor Setar et m'apprête à passer ma première nuit dans un bus. Bonne nuit tout le monde.
Aujourd'hui C'est la journée qui commence mal. Je réalise que, d'une part, quelqu'un vidé mon portefeuille hier soir (environ 30€), et que d'autre part, le ticket du ferry acheté la veille est à la mauvaise date, me faisant ainsi refouler à l'embarquement. Par chance, je suis arrivée 20 min en avance (ce qui n'est pas dans mes habitudes !), j'ai pu ainsi faire valider mon billet au guichet, le bateau n'étant pas complet. Autre chose, je n'ai rien de réservé encore (ce qui est un peu stressant pour moi), je ne sais pas encore s'il y a de bus à l'arrivée pour m'amener à la gare centrale ni comment vais je passer ma journée. Je dois réserver un car pour 20h30, j'ai donc 6h à tuer avec mon bagage... Et je ne parle même pas de l'heure que je vais passer en ferry où je vais être malade à coup sûr! Bref cette journée ne m'emballe vraiment pas ! Bon 1h15 plus tard, j'arrive à bon port et surtout sans aucun soucis durant le trajet. Je demande aux locaux qui m'indiquent un bus local à prendre.

28 July 2017

Une grotte de chauve souris ultra touristique, une visite d'une maison de pêche où les poissons sont prisonniers dans des petits bassins et où le proprio leur donne à manger pour nous divertir et enfin l'observation des aigles où bien sûr, notre chauffeur jette du poulet dans l'eau de manière à ce qu'on les voit tous arriver et ainsi nous offrir un spectacle. Bref ajoutons à cela, un nombre incalculable de pirogues navigant à toute allure et polluant les eaux, vous avez devant vous, un site inscrit à l'UNESCO... belle déception. Je dis au revoir au groupe et reprend ma route pour visiter le nord de l'île. Mon dernier stop se fera à une chute d'eau sympathique avant de reprendre la route pour l'hôtel. Il n'est que 18h quand j'y arrive. Bien que j'ai déjà faim, je tue la dernière heure à Pantai Cenang, la baie qui pour moi offre la plus belle vue (Enfin gratuitement...)Et prend quelques derniers clichés. Retour en ville pour manger des nouilles (trop)épicées aux fruits de mer puis dodo.
Réveil à 8h30, le déluge tombé cette nuit m'aura réveillé à plusieurs reprises. J'ai dormi avec un chat; je crois qu'en réalité c'est moi qui est dormi dans son lit :) la pluie cesse à 9h30, je peux enfin décoller et faire un stop au supermarché pour quelques madeleines. Programme du jour, faire le tour de Langkawi et voir ce que cette île a à offrir. 1ère déception, les plus belles plages sont privatisées par des hôtels de luxe où il est impossible d'y mettre un pied à moins d'être cliente. Heureusement, il me reste les montagnes du centre... je m'arrête au parc Killim où pour passer deux heures dans un bateau, tu dois débourser 350 MYR, soit beaucoup trop pour moi seule. Un groupe de 4 locaux accepte de partager l'embarcation avec moi, faisant tomber le prix à 50 😎. Le site est très beau mais les activités proposées sont décevantes.

27 July 2017

Je discute avec la miss puis 14h, décide de mettre les voiles pour aller manger. Je choisis un resto buffet pas mauvais puis reprend le scooter et longe la côte jusqu'au téléphérique, l'attraction phare de l'île. Moyennant 55 MYR, on peut prendre celui ci jusqu'au sommet pour admirer le panorama (à condition qu'il fasse beau) mais aussi un musée d'art 3D et deux films 3 et 4D de mauvaise qualité mais qui arriver à faire exploser de rire les malaisiens... Je continue ma promenade jusqu'aux seven wells qui demandent 363 marches avant d'y arriver et rentre tranquille sur Pantai Cenang. Je pose le scooter pour aller manger de délicieuses pâtes au D'lima Café, attend que le déluge passe puis retourne à l'hôtel à 21h.
Reveil à 7h30 pour décoller à 8h. Je rate du coup le petit dej et me dirige au terminal de ferry. 8h15, je vais pour acheter mon ticket mais tout le monde me dit que c'est complet, quand au guichet liste d'attente. Finalement la bonne femme regarde l'heure, 8h20 (10min avant le départ) et me dis que c'est bon! Nickel car le prochain départ était à 14h. Moyennant 70 MYR, me voici dans un bateau rapide et non un ferry en direction de l'île de Langkawi. Finalement je suis contente de n'avoir rien avalé ce matin, car je me connais, je n'ai pas le pied marin et je sais comment vont se finir ces 2h45 de traversée! Ça n'a pas loupé, deux voyages auront été nécessaire aux toilettes et miracle j'arrive à dormir la dernière heure. Arrivée sur l'île, pas de public transport, je dois donc louer un scooter pour rejoindre mon hotel situé à 17km de là. Je me retrouve avec un Honda Spacy, 80 MYR pour 2 jours. L'hôtel est correct et j'y croise une hollandaise en Workaway, qui voyage depuis 9 mois.

26 July 2017

Levée à 8h30 et p'tit dej à l'hôtel. Aujourd'hui c'est visite du reste de la ville. Je rejoins la rue Arménienne pour ses boutiques et arts de rue, craque à 10h30 pour un casse dalle, le petit dej n'ayant pas été suffisant puis visite une maison musée, très jolie et surtout très intéressante, grave à la visite guidée d'une heure comprise dans le prix. 12h30, je longe l'esplanade et bord de mer et m'arrête manger dans un réfectoire. Je me dépêche pour arriver à 14h30 à la demeure bleue, repérée hier mais me suis trompée d'horaires et attend une heure à l'hôtel. Ensuite visite guidée du musée, moins intéressante que la précédente. L'extérieur très photogénique est en réalité suffisant. 16h30, j'erre à nouveau dans les rues avant de rentrer à 18h30 à l'hôtel et manger au réfectoire d'à côté en écoutant un concert chinois... dodo à 22h30.

25 July 2017

Je finis le village à 17h et retourne dans le centre ville. Je retombe par pur hasard sur mon hôtel et repére à côté une magnifique maison à visiter pour demain. Du coup, vu qu'il est déjà 18h30, j'en profite pour prendre ma douche/shampooing et pars ensuite manger dans le grand réfectoire juste à côté. Je suis en manque de légumes, je sature des noodles. Je commande un plat de pousses de soja super bon mais servi tout seul et pour 8 MYR. Je suis un peu déçue et reste sur ma faim. La crêperie d'en face me fait de l'oeil, du coup, crêpe à la banane avec glace au chocolat. La glace n'est pas terrible mais le reste est correct. Je vois que je ne suis pas la seule à craquer. De nombreux touristes tournent autour 😂 Retour à l'hôtel à 21h. La routine, wifi et dodo.
Aujourd'hui, nouvelle étape. Je prend le bus à 10h30 pour aller en direction de Butterworth pour y attraper un ferry qui m'amenera à ma destination finale qu'est George Town. 20 MYR de car + 1.20 MYR de bateau. De là, 20 min de marche jusqu'à mon hôtel, le Red Inn Cabana. Très propre une fois de plus et calme. Je partage ma chambre avec un jeune du Nebraska en vadrouille en Asie pour une durée indéterminée. J'attaque la visite de la ville. George Town possède beaucoup de charme, des ruelles colorées, un style colonial, de nombreuses arcades et des petites boutiques en tout genre. Il est facile de s'y perdre, chaque coin ayant un attrait particulier. Beaucoup d'arts de rue également. Je finis de tourner dans les rues principales et part voir les maisons en bois flottantes, repérées un peu plus tôt en ferry. Il s'agit du village Jetty, inscrit à l'UNESCO. Le quartier est divisé en 2 rues principales, les z bordées de boutiques attrappe-touristes. Super balade, la meilleure de George Town

24 July 2017

Départ à 9h30 pour Ipoh. Environ 2h de route. Le dernier tronçon est magnifique, des montagnes karstiques mais en partie exploitées pour son marbre. Le résultat donne un paysage plutôt accidenté. J'arrive au terminal le plus éloigné de la ville, il me faut donc prendre un bus local moyennant 1.80 MYR. Vient ensuite l'enregistrement à mon hôtel, le Bed&Bike Backpackers Studio. Un endroit à la déco sympa et plutôt artistique. Propreté impeccable et dortoir fermé par un rideau. Ce n'est pas gênant étant donné que j'y suis la seule à dormir. Je fais rapidement le tour de Ipoh et voyant qu'il n'y a pas grand chose à y voir, ne trouve plus la motivation à continuer. Ça tombe bien, il se met à pleuvoir. Raison de plus pour rentrer à l'auberge. J'y passe le reste de mon après midi, sors vers 20h pour une soupe de noodle et hop rebelotte, wifi, douche et dodo.

23 July 2017

Mon bus ne partant qu'à 19h30 de la ville voisine, j'ai au moins 30 min devant moi pour manger quelque chose! J'ai ultra faim, le paquet de noodle n'ayant pas été suffisant pour toute l'énergie dépensée aujourd'hui. Je choisis un resto dans le centre commercial d'en face et opte pour un poulet curry. Le gars me demande si je veux du riz ou un cheese naan avec. Je choisis bien entendue la 2ème option, en ne me doutant pas qu'il allait me le facturer en plus. Du coup je me retrouve à manger pour 16 MYR au lieu des 7/8 habituels. J'ai un peu la haine pour cette arnaque mais ça me servira de leçon pour les fois suivantes. Je quitte le resto à 19h30 en comptant grand max 15 min supp, temps nécessaire au bus pour parcourir les 20km me séparant de son lieu de départ. Celui là n'arrive en réalité qu'à 8h et cette fois je ne paye que 4 MYR. Il les met direct dans sa poche et sans me donner de ticket. Pourboires de la journée? Faut dire que je suis la seule dans le bus... Soirée à l'hôtel.
J'abandonne à contre coeur, choisissant la sagesse. Je grimpe tout de même sur un arbre pour apercevoir le panorama, histoire de ne pas rentrer bredouille. Belle vue sur les montagnes environnantes mais le brouillard d'altitude commence déjà à s'installer. Je fais donc demi tour sans trop de regrets et rattrape les groupes de locaux croisés à l'aller. Finalement je me dis que j"aurai peut être pu le faire, en constatant que j'avance beaucoup plus vite qu'eux. 17h30, retour au parking, je pousse jusqu'à une autre vue panoramique à 600m de là et bénéficie d'un panorama à 360°. Le sommet que je voulais grimper est complètement dans le brouillard, de quoi enlever tout regret définitivement. Retour à pied jusqu'à Kea Farm, à savoir 5km mais en descente cette fois ci. Un pick-up me dépasse avec le groupe de locaux croisé un peu plus tôt. Ils me proposent de monter mais ne vont pas au même endroit que moi. Du coup, tant pis, je les remercie et continue ma route. En 1h j'étais arrivée.
La forêt Mossi commence par une gentille passerelle de bois sur 100m puis se transforme en un sentier chaotique où pour avancer, je n'ai d'autres choix que de marcher de racines en racines, évitant ainsi de m'enliser dans la boue. Plus j'avance, plus le chemin empire et je croise des locaux qui m'annoncent 2h30 de montée jusqu'au sommet, alors qu'il est déjà 14h. Je me dis que ça passe d'ici la tombée de la nuit et continue mon chemin. Cette forêt est de la pure escalade, utilisant constamment mes bras pour me hisser jusqu'au point d'accroche suivant. Je fais un mauvais déplacement et commence à ressentir une légère douleur dans le genou. J'hésite avant de continuer, au cas où ça empirerait mais prend quand même le risque. Pas de soucis pour la suite, je ne la ressens que sur certains mouvements. J'arrive à la première étape après 1h30 de marche et je n'ai fait que la moitié du chemin, soit 1km3. Je croise d'autres locaux qui estiment à 2h le reste de la grimpette !
Debout 8h. Je me pose dans un resto pour un p'tit dej et réalise que je suis la seule à manger sucré, les locaux déjeunant riz curry dès le matin. Le bus local qui mène à Kea Farm, ma destination du jour, ne passe que toutes les 2h et je dois donc patienter 1h. 10h30, celui ci arrive et moyennant 5 MYR, je monte à bord. Beaucoup de bouchons sur la route, nous avançons à 2 à l'heure. Il me dépose ensuite à une intersection et je dois donc finir le chemin à pied, à savoir 4km jusqu'à la plantation de thé BOH. Celle-ci est ultra touristique et moins belle que celle visitée hier. Vu qu'il est déjà midi, j'en profite pour acheter une boîte de noodle et reprend mon chemin à pied, à savoir 5km cette fois ci jusqu'à la forêt Mossi. À deux reprises des locaux s'arrêtent pour me prendre en stop, mais je suis contente de mon sort et refuse poliment. Le dernier kilomètre monte sec et je commence à en avoir marre. J'accepte l'offre d'un local en scooter qui m'amène jusqu'au sommet.

22 July 2017

Arrivée au sommet, je croise mes deux premiers touristes, deux belges mais parlant le hollandais, qui eux arrivent fraîchement du village après 30 min de montée. Ils ont choisi de voyager avec une agence écotouristique pour 23 jours entre la Malaisie et la Thaïlande. Ils ont laissé leur groupe se relaxer en ville pendant qu'eux, explorent les environs. Je continue le sentier en leur compagnie et marchons une bonne heure avant de retomber sur Tanah Nara. De là, petit pause dans un bar pour se réhydrater. Je tente un lassi à la banane pour changer du jus mais n'est pas séduite par la saveur. Je n'en recommanderais donc plus. 17h30 retour à l'hôtel, wifi puis la pluie se met à tomber fort. Je traîne jusqu'à 20h et me motive à sortir pour aller manger. Je tente une nouveauté, un plat nommé Rojak mais son goût est particulier et j'ai du mal à finir. (Plat de noodle avec des morceaux de pains étranges + oeufs et concombres, le tout dans une sauce sucrée). Très bon thé citron pour compenser.
Celui-ci passe au coeur de la vallée et offre de nombreux points de vue. Au bout d'un moment, j'emprunte un mauvais sentier qui se trouve être une impasse et choisis de grimper le versant raide de la colline à travers les plantations pour rattraper mon chemin de l'autre côté. Je débouche dans un petit village très rudimentaire, composé de quelques maisons en bois sur pilotis ainsi que de silots permettant de récolter l'eau. Je retrouve mon sentier n°6 qui passe ensuite à travers champs de salades et courgettes. Au bout d'un moment le chemin se rétrécit pour ne devenir qu'un semblant de tracé et ce, durant une heure de marche, au coeur d'une nature dense, m'obligeant à enfiler mon k-way pour me protéger de toutes les plantes que je pousse sur mon passage. Le chemin ne fait que grimper et je manque plusieurs fois de me casser la figure entre les racines apparentes et la terre d'argile humide. La vue au sommet est tout de même très belle et récompense ma marche de ces 3 dernières heures.
Réveil à 8h puis petit dej inclus, à savoir toast et oeufs brouillés. J'emballe mes affaires et quitte cet endroit cher pour m'installer dans l'autre réservé la veille. Plus de temps à perdre, il est 9h30 et j'ai beaucoup de marche qui m'attend aujourd'hui. Je rejoins la maison de thé Bharat située à 3km à pied de là, en longeant la route principale du coin(Très fréquentée). Je ne regrette pas mon choix, ce restaurant jouit d'une vue exceptionnelle sur la vallée et ses plantations de thé. Possibilité d'y descendre pour plus de photos dans les champs. Ce que je fais et rejoins les nombreux touristes déjà présents. Quelques seflies avec les locaux puis pause au resto pour goûter au thé locale (pêche et miel), délicieux mais 4 fois le prix normal, ainsi qu'une part de gâteau. Je continue ensuite ma route jusqu'à la seconde maison de thé de la compagnie puis m'acquitte de la somme de 2MYR pour accéder au chemin n°6.

21 July 2017

Avant d'attaquer les sentiers des Cameron Highlands, je m'arrête manger dans un des restos de la ville et commande un cheese naan. Déception, il est bien moins savoureux que ceux de mon resto indien en France. Je cherche un autre hôtel pour le lendemain et en trouve un à 20 MYR (5€) la nuit. C'est pas le grand luxe avec le matelas au sol mais peu importe. Commence enfin la balade. Je choisi le sentier n°4, à savoir plus proche de la ville et le finis en à peine 1h. Pas très intéressant, il n'offre que peu de points de vue sur la vallée, le plus gros de son parcours se faisant en forêt. J'aperçois tout de même deux singes. L'heure se faisant trop tard pour en démarrer un autre, je rentre à l'hôtel et m'occupe sérieusement de ce téléphone qui m'embête. J'en viens à bout grâce à une réinitialisation des paramètres puis peux enfin jouir d'une connexion internet illimitée. Je re sors à 20h pour une soupe aux légumes bien chaude car l'air se fait frais ici en montagne. Douche et dodo à 23h.
Réveil à 6h. Mon téléphone ne veut toujours rien savoir, je devrais donc improviser sur place. Google Maps indiquait 1h30 pour se rendre aller la station de bus, il ne m'en prit en réalité que 30. J'arrive donc 1h à l'avance et patiente en continuant mon bouquin. On part à 8h20 avec 5min de retard direction les Cameron Highlands. 4h de route dont la dernière sur des petits routes de montagne et où notre chauffeur roule comme un dingue, frôlant les camions à chaque tournant. 12h, il nous dépose à la ville de Tamah Nera et commence pour moi la recherche d'hôtels. Maps.me m'en indique 2/3, tous complets puis mon téléphone plante à nouveau et je dois deviner lesquels ne sont pas chers. Le seul où je trouve de la disponibilité coûte 15€ la nuit et j'ai du coup la haine contre mon tel. Je me renseigne et personne ne répare les téléphones sur place, je dois donc attendre ma prochaine étape qu'est Penang (dans 3 jours).

20 July 2017

Je passe le reste de ma soirée au même endroit, admirant au passage le jeu de sons et lumières sur l'immense fontaine du parc puis part m'acheter une salade au supermarché, car la verdure fait cruellement défaut dans les plats malais. Retour à l'hôtel pour 22h. Mon téléphone fait une fois de plus des siennes et je suis donc dans l'incapacité de réserver un hôtel pour le lendemain sur Cameron Highlands. Heureusement que j'ai acheté mon billet de bus un plus tôt dans la journée au guichet de la gare. Dodo à 23h.
À 14h, me voilà devant la réception de l'hôtel pour l'enregistrement. Mon auberge, située dans le quartier de Chinatown est nickel chrome et je partage ma chambre avec une fille et sa maman pour la modique somme de 4$ ! Connaissant déjà la ville, je mange un bout dans une rue à côté de mon hôtel puis part m'installer dans le parc des Petronas Towers pour y bouquiner. J'y reste bien une heure tranquille puis un local décide de me tenir compagnie pendant un moment. Celui-ci est au chômage et cherche une femme. La conversation est agréable jusqu'à ce qu'il parte dans des discours haineux sur notre système capitaliste et que heureusement Allah le grand est là pour veiller sur lui, bla bla bla. Bref je ne suis pas du tout en accord avec ses dires et si je suis venue dans ce parc, c'est pour me détendre. Je trouve donc un prétexte et prend congés. Je passe 10 min dans le grand mall derrière et retourne lire mon livre mais à l'opposé de mon emplacement initial.
Réveil à 8h. Mon téléphone ayant planté hier soir, je n'ai absolument pas pu réserver quoi que ce soit pour aujourd'hui ni mettre de réveil. Ce matin, il va mieux et me permet de vérifier les heures de bus. Je voulais aller sur Teman Negara mais mes plans sont compromis et du coup j'opte pour Kuala Lumpur. Je m'y réserve une nuit pour 4$ et pars prendre mon petit dej. J'y rencontre une suédoise retraitée qui voyage depuis un an. Je suis impressionnée. Elle vient de passer 3 mois en Malaisie et a passé un super séjour, me recommandant quelques sites en particulier. 10h, il est temps pour moi de décoller. Voyant que Google Maps ne propose aucune transport public pour la gare, je commande un Uber pour 8MYR et y arrive pour 10h30. Y'a de la place dans les cars de 11h, nickel. 10 MYR le trajet Malacca/KL soit presque autant que mon trajet de 15min en taxi! Le car est ultra climatisé comme toujours mais confortable.

19 July 2017

14h30, le type s'amène enfin et je peux rejoindre ma chambre individuelle et y déposer mes affaires pour la modique somme de 7$ la nuit, petit dej inclus. Assez de temps perdu, je pars directement visiter la ville et commence par sa célèbre place, tout de rose. Celle-ci est envahie de touristes chinois mais faut dire qu'elle vaut le coup d'oeil. Composée d'une petite église anglicane datant de 1750 ainsi que de plusieurs bâtisses, transformées aujourd'hui en musée, cette place avec une fontaine en son centre, dégage beaucoup de charme et vaut à la ville, son inscription à l'UNESCO. Je continue ma balade en longeant le canal de Malacca et y découvre beaucoup d'art de rue, joliment peint sur les maisons de la ville. Visite également de quelques temples puis retour sur la place principale. Je m'y fais interroger par green peace et surprend quelques chinois, saisissant l'occaz pour me prendre en photo.(Genre je les ai pas vu!)Retour à l'hôtel, douche puis repas à Chinatown pour des noodles
Arrivée à la gare centrale de Malacca à 12h30. De là, on nous transfert dans un van pour nous déposer dans les différents hôtels de la ville. Je descend au Hatten Hôtel, situé à 10min à pied du mien, après avoir réalisé que l'arrêt précédent m'aurait été plus favorable. Mais j'aime bien marcher donc pas de soucis!! J'ai choisi de passer la nuit dans une guest house du nom de Sayang Selalu. Seulement voilà, il n'y a personne pour m'accueillir. Je réalise qu'il fallait que je prévienne de mon arrivée. Or, je n'ai pas internet! Après avoir sonné une énième fois, je décide d'aller manger un peu plus bas dans la rue, pour attendre 14h, l'heure du check in. Le choix n'y est pas extra, du coup riz poulet, pour varier... retour à mon auberge à l'heure prévue, toujours personne! Ça me soule au plus haut point. L'hôtel d'à côté accepte gentiment de me passer son code wifi et tente même de les appeler mais ligne coupée. Je commence à perdre espoir, d'autant plus qu'il n'y a pas d'adresse e-mail.