Australia · 15 Days · 29 Moments · July 2017

Tisha Vadrouille en Australie


17 July 2017

Du coup avec le plus grand des sourires, je lui dit " désolée, je suis assise là, place 17 A "et je la vois qui prétend regarder les numéros des sièges. Oui oui fait pas genre, allez lève toi !! Echange de regard avec son chéri, un sourire malin affiché sur son visage, du style "eh merde, au moins on aura essayé ! ". Oui Bien tenté mais non... 😎 allez hop, après 18 min de retard, on décolle direction cette grande métropole qu'est Singapour. Good Bye chère Australie, merci pour ces 8 mois passés sur ta belle terre rouge et surtout 6 mois face à ton monument le plus emblématique qu'est l'Opéra House. À dans un mois pour une petite escale à la Gold Coast.😊✈ (PS: à bord à 7h du mat, ils te servent du poulet/riz en guise de petit dej ! Je suis pas encore arrivée en Malaisie que déjà, je sais ce qui m'attend niveau culinaire, matin, midi et soir ! 🌏🍽) (PS 2: déjà grave envie de faire pipi et bien entendu, mon couple d'amoureux dort à points fermés! L'inconvénient du côté hublot... 😞)
A cette heure là, il n'y a que deux vols en partance, Kuala Lumpur et Singapour. Et bien sûr, y'a la queue pour l'enregistrement du bagage. (40 min...). Je passe ensuite deux sécurités, la nationale et l'internationale puis la douane automatique, sans obtenir 1 tampon de sortie du coup, je suis frustrée !! Il me reste plus qu'1 petite heure à tuer. J'en profite donc pour me parfumer gratos dans le Duty Free 😎et appeller la daronne qui est finalement joignable!(Faut prendre rdv avec elle pour avoir des nouvelles!) Et qui me demande, tranquille, si je suis excitée d'embarquer pour l'Indonésie! (J'aime quand les parents suivent tout 😁 mère indigne va! 😚). Donc après 40 min au tel, j'embarque enfin pour Singapour avec Jetstar et constate qu'une vilaine s'est assise à ma place, à savoir côté hublot ! Genre j'allais rien capter! Non mais laisse tomber, t'as affaire une professionnelle de l'aérien là ! C'est la première chose que je vérifie quand j'obtiens ma carte d'embarquement, A ou F !
Réveil à 3h du mat.. enfin pas vraiment car je n'ai pas réellement dormi, comme à chaque veille de départ. Je ne sais pas si c'est le fait de me coucher avec toujours cette crainte de ne pas entendre l'alarme et de rater mon vol, mais chaque nuit qui précède un voyage se déroule de la même manière. Je ne dors qu'un oeil, vérifiant l'heure toute les heures. Du coup, j'ai épargné mes camarades de chambre en désactivant mon réveil 10 min à l'avance. Je réussis l'exploit d'emballer mes affaires et quitte la chambre sans réveiller qui que ce soit ! 3h30, j'attend de pied ferme ma navette réservée (18$ tout de meme la vilaine, soit 1$ du kilomètre 😉) car oui, comme dit précédemment, Darwin c'est pas le top en terme de transport, alors imaginez la nuit! Mon mini bus arrive avec 7 min de retard et le chauffeur ne répond pas à mon bonjour ! Quel malpoli celui-là alors ! 😅 on marque 2 arrêts pour récupérer d'autres gens avant d'arriver à l'aéroport pour 4h du mat.

15 July 2017

Il va de soi, que j'y passerai la journée dessus, car comme dit précédemment, Darwin n'est vraiment pas une ville qui m'emballe ! Et je constate que je ne suis d'ailleurs pas la seule quand je vois le nombre de personnes qui sont comme moi, à squatter toute la journée l'hôtel. 17h, l'appel de l'estomac se fait et m'oblige à marcher 5 min jusqu'au Woolworth (supermarché australien) pour y acheter 2/3 bricoles pour le reste du WE. Retour direct à la Wifi (on change pas une équipe qui gagne !), appels à la famille, exceptée ma mère qui comme d'hab, est perdue au fin fond de son Aveyron puis dodo à 22h30.
Je traverse la 4 voie en courant (très pratique avec tout mon bordel, à savoir mon backpack sur le dos, mon petit sac à dos à l'avant et mon sachet de bouf à la main ) et tente la même au nouveau chauffeur. " Mince vous prenez pas la carte ?? Ah bon je suis désolée j'ai pas de monnaie " et lui sort mon billet de 100$ (car oui j'ai de l'espèce mais qu'en grosses coupures 😞). Comme je my attendais, il n'a pas assez de monnaie et me laisse monter gratis ! Ils sont gentils ici 😁 (Bon je tiens à préciser que je n'aime pas faire ça et préfère être toujours réglo mais là pour le coup je n'avais pas assuré avec la monnaie !). Me voilà donc en direction de l'hôtel. Un total encore 1 fois d'1h30 de transport pour 17 km.. Je suis à l'avance, le check in n'est qu'à 12h, donc l'occasion de faire quelques parties de Candy Crush dans le parc d'en face. (Oui encore je sais, mais ce jeu est tellement kiffant ! 🤗). Enfin l heure de l'enregistrement, me voilà enfin avec un accès à Internet !
Bon l'heure est de prendre les fameux transports en commun de Darwin qui m'avaient donné du fil à retordre 8 jours auparavant. Je quitte l'aéroport avec 1.50$ en poche en sachant pertinemment que le trajet coûte 3$.. Mais je pars avec l'intime conviction qu'ils sont modernes et prennent la CB ! Quelle douce illusion 😂. Je monte à bord et me voilà donc dans l'impossibilité de payer le chauffeur. Par chance il est compréhensif et me fait monter gratuitement ! (Merci à tous mes sacs qui me font passer pour une bonne touriste fraîchement débarquée ! 😊 ) Quelques arrêts plus loin, deux aborigènes tentent la même, sans argent et sont remballés direct par le chauffeur. Je me sens pour le coup carrément privilégiée mais je me doute bien que c'est pas la première fois que le conducteur doit avoir affaire à ce genre de situation. Arrive mon arrêt, je prend soin de bien le remercier une dernière fois et voit mon deuxième bus arriver en face.
7h30 du mat, dernier réveil dans la tinette ! J'aurai passé cette dernière nuit sans encombre, dans le calme le plus total. Il est temps de remballer toutes mes affaires, éparpillées une fois de plus dans tout l'habitacle. Je me trouve toujours trop chargée et pourtant je n'arrive pas à me débarrasser de quoi que ce soit ! Je pense être déjà réduit au minimum, à savoir 4 pantalons, 5 tee shirts, 2 pulls, un k-way, un manteau, écharpe et pas mal de sous vêtements... (Peut être en dégager certains car 18 culottes est plus que suffisant non ? 😂). Bon mon sac de couchage prend de la place mais est très léger et surtout me sera indispensable pour la NZ alors bon ! J'ai jusqu'à dimanche soir pour me décider. Je fais le plein une dernière fois et rend ma partenaire de route avec 1701 km de plus au compteur. Apparemment RAS pour le loueur mais ne nous emballons pas, ils leur restent 7 jours pour me trouver une bricole à payer avant de me rendre la caution...

14 July 2017

Je suis servie! De beaux cacatoès braillent dans les branches. Des blancs, un classique ici, mais aussi des noirs, un peu plus rare. Ils sont magnifiques et surtout bruyants ! Je décide de pique-niquer sur le site aménagé et traîne un peu, histoire de tuer le temps. Par chance, les toilettes possèdent une douche, ça tombe bien, j'en ai pas pris hier :D allez hop, shampooing avec des cheveux qui sèchent en 2 min, montre en main ! (Merci les 35 degrés...) le reste de l'après midi se fera au centre commercial pour faire une machine à laver et squatter la wifi. 18h, l'heure de trouver un endroit pour dormir. Je trouve facilement un chemin, enfin un dépotoir. .. Et frotte le dessous de ma voiture alors que je la rend demain !!! J'ai un peu la haine et espère n'avoir rien abîmé. Du coup demi tour sur quelques mètres et me gare pour la nuit à côté d'une épave brûlée mais surtout où ça pue grave ! (Heureusement que dans l'habitacle, ça ne sent que le fromage qui a eu chaud...😂 diner et dodo !
Réveil à 7h... j'ai pas passé la meilleure nuit de tous les temps mais au moins je n'ai pas été dégagée. Le chemin que j'ai choisi pour me planquer s'est avéré un peu fréquenté. Bon 2 voitures et 4 quads, (dont 2 à 5h du mat 😠) rien en soit mais quand tu sais pertinemment que t'es pas sensée être là, t'as pas la conscience tranquille à chaque véhicule qui arrive... bon du coup je traîne jusqu'à 8h et me décide à visiter une réserve non loin de là. Il s'agit en fait d'une balade d'une heure en forêt pour observer les oiseaux. J'en aurai pas vu des masses, en revanche j'ai bien senti un nombre incalculable de toiles sur moi, prouvant que ce n'est pas un sentier très fréquenté et je n'ai pas du tout aimé cette sensation ! (Est ce que j'ai attrapé la proprio qui va avec ??) Je regagne ma voiture avec soulagement et pars en direction de Lee Point pour une marche en bord de mer cette fois ci, avec pour même principe, l'observation des oiseaux.

13 July 2017

Il s'agit pourtant d'un chemin de terre en piteux état mais situé au milieu d'un quartier résidentiel. (Tout de même dissimulé au cœur d'une broussaille donc aucun vis-à-vis)et pensais que personne n'utiliserait ce passage mais en fait si. Une voiture et un quad sont déjà passés, sans parler des avions qui volent à proximité et de cet hélicoptère qui fait sa ronde toutes les 30 min... bref c'est pas le spot idéal. Mais je le tente quand même et je touche du bois pour que personne ne me signale ou qu'une patrouille ne passe par là. Car après tout il est déjà 22h, il est temps pour tout le monde d'aller au dodo non ?
Réveil à 7h pour changer mais cette fois ci je traîne car je n'ai rien de prévu! Je pousse jusqu'à 8h et déjeune ensuite mon reste de pancake au miel... le programme du jour? Faire tous les sites indiqués le long de l'autoroute jusqu'à Darwin. Et manque de pot, aucun d'entre eux n'est intéressant, en particulier un qui me fait prendre une piste de plusieurs kilomètres pour m'amener au bord d'un fleuve digne de l'adour... bref une matinée pas vraiment excitante. Je finis ma route au centre commercial de Palmerston (à 30 km au sud de Darwin) et y passe le reste de la journée. 19h, le vigil me demande si j'ai besoin d'aide, vu que j'ai pas bougé depuis 14h... Oui je suis une accro de la wifi, j'avoue !! Je viens de passer 3 jours sans connexion, je dois donc compenser ce manque par plusieurs heures de wifi dans cette galerie ! De toute façon, il est temps que je bouge, la nuit est déjà tombée et je dois trouver un coin pour la nuit. J'en choisi 1 à 10 min de voiture. Mais pas le meilleur.

12 July 2017

Celui-ci est à 40 bornes et C'est un site aborigène, où l'on peut admirer des peintures rupestres datant de plus de 4000 ans pour certaines. Elles sont peintes dans des abris où les aborigènes avaient pour habitude de trouver refuge le soir ou lors de mauvais temps. Balade très sympa. Je retourne ensuite sur Jabiru pour faire le plein d'essence, le tour du "centre ville " et pique-niquer au bord du lac. Le reste de la journée sera rythmé par des visites similaire d'art aborigène mais aussi de rochers immenses que le vent et le temps ont sculpté, leur donnant des formes ondulées. Très beau. Les couleurs de cette roche me rappelle des temples en Indonésie.. quand à cette plaine verdoyante qui entoure ces pierres dispersées, un air de Birmanie... 17h30 l'heure est à la douche dans un camping du coin puis coupage du moteur à 19h sur un autre chemin perdu pour la nuit ... diner (enfin sandwich hein...), petit film (le même qu'hier parce que j'en ai qu'un...) Et dodo 😙
Réveil aux alentours de 7h comme d'hab. Nuit plutôt calme, j'ai assisté au lever d'une magnifique pleine lune et été réveillée par un dingo qui n'a pas trouvé mieux que de hurler derrière ma voiture... peut être parce que j'avais fais pipi sur son territoire ? Va savoir... D'ailleurs ce moment où je sors faire pipi est celui que Je redoute le plus. .. pourquoi ? Parce que je sais pertinemment que, même en éteignant les lumières, à chaque fois que j'ouvre la porte, y'a une douzaine de moustiques qui rentrent ! Et ça me soule de passer les 5 minutes suivantes, à la chasse aux bzzzzzzz ! Mais bon, en une semaine de camping, je suis devenue une mosquito killeuse professionnelle et je suis plutôt fière de ce titre😎😅 bref ! L'heure est venue du petit dej. J'avais acheté des pancakes degueulasses au supermarché que je me dois de manger. .. Je les tartine donc de miel (alors que je n'aime pas ça...)Et niveau goût ça va mieux... Je démarre ensuite pour le 1er stop de la journée.

11 July 2017

Réveil à 7h. J'ai trouvé un endroit paumé où passer la nuit tranquille et nickel, aucun ranger n'est venu m'embêter :D lever de soleil magnifique, petit dej dans la voiture et je prend la route direction le Kakadu NP. Je fais un arrêt aux Edith Falls, très belles, sur plusieurs niveaux, avec des bassins à chaque etage et fais la balade panoramique d'une heure et demi. Je l'a fini à 9h30 et croise la foule arrivant en masse. Étape suivante et finale de la journée, le célèbre Kakadu dont je n'en verrai que la moitié et pour cause, la plupart des sites à voir ne sont accessibles que via une piste...Ma pauvre Hyundai n'apprécie pas particulièrement ornières et cie ... Donc la prochaine fois j'éviterai de vouloir faire des économies et louerai un 4&4 ! Du coup pour justifier ce grand détour inutile, je fais tous les points de vues possible. . Et finis la journée à Jabiru, petit village étape où je me faufile dans un camping pour me doucher gratos puis me trouve un chemin pour passer la nuit

10 July 2017

Réveil matinal (7h Et Sans réveil...). Je décolle 30 min plus tard pour finir le reste de ma route qui me sépare de Katherine. J'y arrive à 9h30 et visite son centre. J'aperçois un Macca's (Mcdo en aussie 😄) et tente d'y capter la wifi, très mauvaise ! Petit chocolat chaud pas bon pour mieux capter à l'intérieur. .. 11h, je pars à la conquête des gorges et commence avec le sentier d'une heure qui offre un joli point de vue sur la 1er gorge. Je fais la pause pique nique dans la voiture (Un four à cause de la chaleur, mais dehors c'est pas mieux et y'a pas de tables ni de banc. .) Et décide d'attaquer le sentier suivant qui lui dure 4h. J'y passe effectivement l'après midi sans regret, n'y croisant personne et surtout me baignant dans la piscine d'une cascade isolée, où il n y avait que moi ! (Tant mieux car j'avais pas mon maillot de bain ! 😎). Je finis la boucle en longeant les gorges, superbe et redescend à la voiture. Je retourne sur Katherine, plein essence/courses et dodo.

9 July 2017

Réveil à 7h, je me prépare et décolle vers 7h30. Je décide de visiter les chutes de Wangi, situées 4 km de mon camping. À cette heure matinale il n'y a personne et c'est top. D'ailleurs ceux sont l'une des plus belles du parc et offre un grand bassin pour plonger. Je continue mon parcours jusqu'aux mines datant de la 2ème guerre mondiale. Pas grand chose à voir si ce n'est, 2 wallabies sur le parking. Les mines seront ma dernière visite de ce parc. Obligée de faire demi tour car le reste de la route est une piste. Je fais un petit arrêt à ma cascade préférée pour y faire le sentier que je n'avais pas pu faire la veille (la nuit tombait) et prend ensuite la route en direction de Darwin pour faire quelques courses et y passer 3h... (la faute à la wifi). 16h30 je prend la route en direction de Katherine Gorge (250 km) et m'arrête sur une aire de repos gratuite pour la nuit à 18h. Celle ci est déjà bien remplie, je me gare donc côté route, un peu bruyant avec ces road trains. ..

8 July 2017

Mais pas dans tous les mails, ça dépend avec quelle site j'ai réservé ! (Bah avec celui qui précise pas apparemment. ..) Je récupère donc ma nouvelle voiture, 1 Hyundai puis prend la route en direction du nord de Darwin pour pique-niquer en bord de plage. Ma pause finie, je fais le plein de courses pour mon périple et trace jusqu'au Litchfield NP. J'y arrive seulement à 15h, il me reste donc 3h d'ici le coucher du soleil ... je visite Florence Creek, qui offre une balade d'une heure en longeant la rivière et ses rock pools pour finir à une magnifique cascade avec possibilité de se baigner dans le grand bassin. (Bondé bien sur, vue la chaleur) La cascade suivante est encore plus belle avec une vue panoramique sur la vallée. 18h, déjà l'heure de me soucier où dormir. Le site que j'avais choisi est complet et bien sûr c'était le moins cher. Je me rabat donc sur le suivant à 4km plus loin et paye 15$ pour mon spot. Douche, dîner devant un film très chelou (A cure for willness) puis dodo.
De là j'attrape un autre bus, z0 min plus tard et qui me dépose 15 min plus tard à mon arrêt final. De là, je marche 15 min jusqu'à l'aéroport... vous l'aurez compris, Darwin, c'est le top niveau transport ! Aucun bus ne dessert l'aéroport ! Les lignes sont mal connectées et les temps d'attentes interminables ! Je viens de passer 1h30 dans les transports alors qu'il y a seulement 17km ! Mais comme je suis trop pince pour payer un Uber, je préfère lâcher 3$ et visiter tous les quartiers de la ville. .. Bref ! Me voilà enfin à destination ou presque... Mon GPS me dit que je suis bien arrivée, seulement voilà, je suis face un parking de location de voitures sans bureau ... je me tape donc un aller retour dans le vide jusqu'au hall des arrivées (10 min de marche supp tout de même et avec les sacs !) Pour finalement les appeler car ils sont introuvables. On vient me chercher pour m'amener à l'office situé 4km plus loin. La procédure est écrite dans le mail de confirmation ...
Debout 8h15, je dois quitter l'hôtel à 8h43 pour attraper mon bus. Je traîne quelques secondes ou minutes sur internet (...) puis me rend compte qu'il est 8h30! Je suis large 😉 passage rapide à la sdb et empaquetage de bagage, sans oublier les draps de lit, me voilà à 8h44 à l'accueil pour rendre la clé. (En marchant vite ça passe..) sauf qu'à l'accueil bien entendu, y'a du monde.. à ce moment là, je vois que le p'tit dej est inclus dans le prix.. je m'empresse donc de poser mes affaires et d'aller me servir ! J'ai bien fait car la dame enleve tout à 9h ! Donc petit lait chaud au miel (bah oui, même avec 30*C, mon foutu rhume est toujours là !) Et toasts à la confiture de fraises, yummy !! (Comme dirait les anglais 😁 --> délicieux. . Je suis gentille je traduis 😎)En dejeunant, je vérifie donc mon nouvel itineraire, puisque ça va de soi que j'ai raté le bus... je fais mon check out et rejoins la station. Celui-ci est à l'heure et me dépose 40 min plus tard à un autre arrêt.

7 July 2017

Je retourne en centre ville puis me motive à marcher 30 min de plus jusqu'au jardin botanique. Le détour en vaut la chandelle puisque c'est un très joli parc bien entendu et composé de magnifiques palmiers. Juste en face se trouve la plage de Mindill, le spot idéal pour admirer un coucher de soleil. Retour à l'hôtel à 19h où je me cale dans mon lit superposé, avec mon dîner pour regarder un p'tit film tranquille. Douche et dodo à 2zh.
Je prend l'exemple qui m'est arrivée aujourd'hui. Je montais les marches d'un escalier public, tranquillement car la chaleur amplifiait mon mal de crâne, me faisant avancer à 2 à l'heure toute l'après midi (en sachant déjà qu'il était difficile de trouver la motivation de visiter une ville telle que Darwin..) lorsqu'un aborigène, un peu plus loin sur l'esplanade, me crie de me dépêcher et ce, à plusieurs reprises. Choisissant de ne pas l'écouter, je continue d'avancer à mon rythme. Celui-ci avance rapidement et s'accoude à un arbre et met son autre main dans le pantalon. "Come on, Hurry up" "j'ai envie de pisser là". Ah autant pour moi, c'était donc juste un pur acte de galanterie dans le but de m'épargner la vision de Monsieur en train de se soulager... bref ils ne sont pas agressifs mais ne mettent pas en confiance et surtout n'ont pas les même règles de civisme que nous. Ou alors ils jouent de leur rejet de la société... En tout cas, c'est triste à voir.
Direction Woolworth pour le repas du midi. Petite salade de pâtes et quelques oranges. Je marche jusqu'au bord de mer pour manger tranquille et manque de pot, j'ai oublié ma p'tite fourchette dans mon casier a l'hôtel... Ce sera donc 2 oranges qui feront office de repas. Darwin est une ville inintéressante. Elle n'offre aucun monument particulier à voir ni beau littoral (industriel..). Tout comme le centre de l'Australie, il y a une forte population aborigène ici qui fait peine à voir. Ces gens sont complètement exclus de la société et la plupart errent dans les rues ou sont carrément assis par terre. Si je devais trouver un équivalent français, je citerais les gitans... très mal habillés, en claquettes ou pieds nus, un manque cruel d'hygiène... La comparaison fait mal au coeur d'autant plus que ce peuple est natif de cette terre rouge. Alors les voir comme ça, certains SDF, d'autres alcoolisés, la plupart ayant une attitude désinvolte, je trouve ça terriblement triste.

6 July 2017

5h45, après une courte nuit de sommeil, je dis au revoir à Adélaïde et m'envole pour Darwin. Je quitte la ville et ses 10*C avec deux pulls pour atterrir dans une autre où il fait 30*C, chaleur tropicale et ça, après 3h30 d'avion soit 1 film et demi de visionné . Je récupère mon bagage (qui pèse encore lourd, 15.7 kg malgré le fait que je me sois débarrassée de plusieurs affaires !)((Mais comment font toutes ces backpackeuses qui ne partent qu'avec 7/10kg ??))et rate mon bus de 10 s. Le suivant étant 10 min plus tard, j'ai le temps pour une ou deux parties de Candy crush... il s'avère en fait que je n'ai pas bien lu le panneau et que le prochain bus n'est que dans 3h... welcome to Darwin ! Je change donc mes plans et marche 15 min pour attraper un autre bus plus loin qui mettra une heure pour faire les 15 km me séparant de mon auberge. .. check in de fait, ça parle français dans le hall ! En même temps avec une auberge qui s'appelle Frog, j'aurai dû m'en douter...
Debout 6h45 pour un p'tit dej prêt à 7h. Je me fais un bon lait chaud au miel pour apaiser ma toux, met 3 couches de vêtements puis direction flinders chase Np, le site le plus célèbre de l'île, dû à sa formation rocheuse particulière. La journée se continue avec la marche des koalas où j'ai pu en apercevoir une vingtaine et dans leur habitat naturel ce qui fait toute la différence ! :D Visite de quelques belles plages, d'un site où il est possible d'y voir des lions de mer de NZ et d'une production de miel où je m'y achète un petit pot pour les futures pauses lait chaud et nous voilà déjà dans le ferry retour pour le continent. 2h de bus jusqu'à Adélaïde et direction la même auberge qu'il y a deux jours. Dodo direct car demain, réveil matinal !

5 July 2017

5h45, Le Réveil sonne et ma voisine de lit, vénère, souffle et se lève ! Nickel pour faire mon baggage :D j'ai un bus qui m'attend dans 1h pour Kangourou island, cette fameuse ile tant vantée par les guides ! 400$, tout inclus, je suis donc impatiente d'y mettre un pied ! Nous sommes un groupe de 20 dont 12 francophones, le dépaysement a donc commencé dès le départ ! Au programme de la journée, plages (seulement pour photographier car fait vraiment froid !), visite d'une ferme à moutons où l'on y admire la performance de 3 borders collies et la fameuse tonte ! Super sympa. Vient l'heure du repas et la visite au passage d'une distillerie d'huile d'eucalyptus, où j'en profite pour tester tous les produits ! Et enfin stop à la plage des lions de mer qui ne font rien d'autre que de se dorer la pilule! 15h30, l'heure d'aller à l'hôtel, puis balade à vélo jusqu'au coucher du soleil où j'en profite pour m'éloigner du groupe ! Barbecue à 18h30 puis parties de Uno entre français. Dodo à 22h !

4 July 2017

Réveil à 8h30. Rien à signaler pour ma deuxième nuit en camping sauvage ! À peine le moteur mis en route, voilà la pluie qui arrive... Je sens que la journée va se passer derrière mon volant ! D'ailleurs je n'ai aucun programme de prévu. Mon seul impératif est d'être à 18h à l'aéroport pour rendre la tinette ! Je décide donc de suivre la route scénique qui passe au coeur de petites villes historiques et les vignobles de la région. Balade sympa que je termine dans les gorges de la Kangaroo creek. 16h me voilà déjà de retour sur Adélaïde. Je remballe donc toutes mes affaires étalées dans l'habitacle (et dire qu'il ne ma fallu que 3 jours pour créer tout ce bazar !)Je me dirige tranquillement vers l'aéroport, petit plein d'essence pour finir(moyennant 40$ soit les 550km que j'ai parcouru) et au revoir petite kia Rio ! Merci pour ce week end de vadrouille. L'heure est au check in de mon hôtel et surtout d'une bonne douche! Car 3 jours sans, je peux vous dire que ça sentait le fauve !! 😅

3 July 2017

Réveillée à 8h30 ! J'ai survécu à ma première nuit, seule dans ma voiture au milieu de nulle part ! La bonne nouvelle est que je n'ai pas été dégagé par les flics ! D'ailleurs j'ai plutôt passé une bonne nuit. Pas trop froid et juste un peu dérangée par la pluie battante mais à part ça, nickel ! Du coup j'ai repris la route et ai remonté la côté jusqu'à Victors Harbour où j'ai fait une jolie balade sur le Rosetta trail qui va au sommet du Bluff et qui ensuite longe la côte. Jolies plages et falaises. Malheureusement la pluie m'a rattrapé et j'ai fini trempée ! Ajouté a ça, un sacré vent qui m'a glacé ! J'espère que je n'ai pas chopé un rhume ! Du coup je mange dans la voiture face à la mer et part ensuite me réfugier dans un centre commercial pour la wifi ! Le reste de la journée se fera en voiture puisque la pluie est toujours là et que les paysages ne sont plus exceptionnels. Arrêt à Frank Potts Reserve pour la nuit à 17h45 ... Vivement l'été !! Allez hop, film, bouquine et dodo.

2 July 2017

8h30, me voici enfin à Adélaïde ! N'ayant réservé la voiture qu'à 10h, j'attends donc dans le hall de l'aéroport. Vient l'heure de récupérer mon nouveau bolide ! Une Kia Rio automatique, mimi mais plutôt petite ! Je pensais avoir commandé une berline. Tant pis, je n'aurai qu'à plier les jambes :D Connaissant déjà Adelaide, direction le sud. Je longe La côte et suis agréablement surprise par le paysage. Joliment vallonné, avec de belles étendues de plages et des falaises de grès rouge. Plutôt photogénique. Je pensais que je bouclerais la péninsule en un jour mais en fait non, elle a beaucoup à offrir et m'arrête donc à Cap Jervis pour la nuit. Je coupe le moteur à 18h30 au fin fond d'une route de gravier, après avoir tourné un moment pour trouver le spot ideal. Celui ci est bien isolé, j'espère que je ne serai pas dégagée ! Bon par contre pas de toilettes ni sdb, ce sera donc sans douche, pipi dehors et dans le froid !! Petit film dans le sac de couchage et bonne nuit tout le monde !
Réveil à 4h50 ! Un réveil qui pique, d'autant plus que je me suis couchée à 1h30 du mat... je suis donc ultra fatiguée. Pour éviter de réveiller les camarades de chambre, je déplace toutes mes affaires dans le couloir pour finir d'empaqueter mon sac. Heureusement qu'un gars ronfle comme un camion, ça couvre le bruit que je fais :) Je galère tant bien que mal à fermer mon sac puis me rend à la station de métro la plus proche. J'arrive une heure en avance, le temps de m'enregistrer et déposer mon bagage, il est déjà 6h30. Je m'arrête boire un très bon cappuccino et pars vérifier où en est mon vol. La bonne blague, celui ci est déjà marqué en final call !! Je vous épargne les détails de moi, courant dans les couloirs du terminal, mon café à la main ! Bref ! Je suis dans les temps c'est le principal, j'ai même 3 min pour finir mon café, si c'est pas beau ça :D Après l'énième recomptage des passagers parce que deux rebelles avaient changé de place, je décolle pour Adélaïde ! Bye Sydney...