Cambodia · 27 Days · 70 Moments · October 2017

Tisha Vadrouille au Cambodge


20 November 2017

Au resto, une dame s'approche de moi, " je vous ai déjà vu quelque part non ? ". Oui, on a partagé le bateau hier. Il s'agit d'une américaine à la retraite, Chris qui voyage pour ainsi dire toute l'année et seule ! Son mari, voyageant différemment, la laisse à ses envies, lui faisant du Kite Surfing au Mexique... dame avec une pêche d'enfer, hyper sociable et ayant énormément d'anecdotes à raconter. Sa vie est bien plus excitante que la mienne ! Comme quoi, échanger avec les gens rend l'aventure différente ! Mais bon, on est tous différents ! 21h, je suis ravie de retrouver mon lit dortoir et mes écouteurs et je termine de planifier le voyage qui m'attend dans les jours à venir. Demain matin Thaïlande ! Dodo à 23h.
Belle grasse mat ce matin jusqu'à 9h. Aujourd'hui, une pluie fine s'abat sur la ville, enlevant le peu de motivation que j'avais pour visiter les environs. Je pars prendre mon café dans un resto recommandé par trip advisor et le Lonely et déchante en voyant les prix ! 2.5$ le capp, que je décide tout de même de commander, maintenant que je suis assise. Je me passerai de petit dej vu les prix... Je traîne un peu en terrasse puis m'achète un délicieux ananas sur le marché. 12h, je fais mon check out et rejoins mon nouvel hôtel pour la nuit. Moins cher, réservé sur Facebook. Mais moins bien aussi. Grand dortoir au drap troué, salle de bain précaire... mouais ! C'est que 2$ après tout. Balade en nouveau en ville, je m'arrête manger du riz frit et oeuf au marché et change au passage mon argent en bats Thaï. Du coup il me reste que 3$50 à dépenser jusqu'à demain matin ! Visite d'un temple puis retour à l'hôtel et dîner en ville au même endroit que la veille. Un curry au poulet cette fois.

19 November 2017

Je traîne encore un peu en ville, faisant un petit détour par un joli temple bouddhiste et dans un parc où les locaux font leur séance d'aérobique quotidienne. 18h, l'appel de l'estomac se faisant trop oppressant, je décide d'aller manger dans un restaurant au bord du fleuve où les prix sont de loin les plus bas que j'ai pu voir en 1 mois au Cambodge ! 1.25$ un curry au lait de coco avec de délicieuses nouilles et pomme de terre douce. Un régal. Malgré tout, je reste sur ma faim et craque dans un supermarché pour un petit paquet de biscuits au chocolat ! Retour à l'hôtel à 19h30 puis soirée tranquille sur le net. Dodo à 23h30.
Levée à 6h20. Ma navette pour le bateau doit passer me prendre à 7h. Pas de petit dej pour moi, la cuisine ouvrant à 7h30. 7h10, me voilà à bord un van qui sera plus que chargé après quelques stops. Le chauffeur tente de nous entasser comme il le ferait avec les locaux sauf qu'avec les touristes, ça ne marche pas ! Il rumine et abandonne. 8h30, nous voilà à l'embarcadère. J'achète 2 petits gâteaux à une vendeuse ambulante et monte à bord d'un bateau à touristes... on navigue sur un bras du lac Tonlé Saap, longeant de nombreux petits villages de pêcheurs. 12h, pause repas dans un resto flottant, avec au menu riz/poulet. On arrive à 15h30 à Battambang et je rejoins mon hôtel à pied, situé à 10 min du terminal. Je suis au 3ème étage pour changer ! Une grande chambre lit double pour moi seule ! Il se met à pleuvoir, je traîne sur la wifi, planifient ma journée du lendemain puis pars m'acheter un délicieux ananas en guise de 4h. Balade ensuite en centre ville ! Rien de bien intéressant...

18 November 2017

13h30, j'attaque le chemin retour sous un soleil de plomb et à la mauvaise heure bien sûr ! Je mets un gilet pour me protéger un max de ce caniar et fais régulièrement des pauses pour boire ! Au final, j'aurai bu 3L sur l'aller-retour! Et en bonus, un mal de fesses à cause d'une selle hyper inconfortable ! Arrivée à 15h au I Bed Hostel, je me jette sur une douche bien froide avec un bon shampooing pour mes cheveux et un lavage impératif pour mes fringues ! Je glande ensuite jusqu'à 17h puis pars rendre mon vélo. Je pars ensuite me trouver un petit resto pas cher non loin de Pub Street et me commande une soupe de légumes et tofu. Très bonne sauf le Tofu qui n'est vraiment pas top. Je marche jusqu'au cirque, le Phare, situé à 2km du centre-ville pour y arriver à 19h15. La séance commence à 20h. Des jeunes défavorisés qui ont appris l'art du spectacle. Très bon show acrobatique et belle mis-en-scène. Retour à l'hôtel à 21h45 et dodo 30 min plus tard !
La route principale est ultra fréquentée par des bus et vans remplis de touristes ! Ça en dit long sur ce qui m'attend à l'arrivée. Je traverse plein de petits villages mais aussi des échoppes pour les étrangers, vendant de la soierie et des produits locaux. J'ai beaucoup de Hello, je crois qu'ils ne voient pas beaucoup de fous à vélo dans le coin ! J'arrive enfin au temple vers 9h30, le parking est plein, comme je le craignais... Ce temple est dédié aux femmes et a d'ailleurs été conçu par une femme. Les sculptures et bas reliefs ont été incroyablement bien préservés. On peut y voir tous les détails. Un vrai joyau de l'art Angkorien, datant de l'an 967. Afin de le maintenir en si bel état, il nous est interdit de s'approcher et c'est très bien. J'y reste un petit moment, me balade dans les environs pour admirer les rizières puis reprend mon VTT. Avant d'attaquer les 40 km qui me sépare de Siem Reap, je fais une pause déjeuner. Je choisis un bouiboui et mange une soupe et riz pour 2$.
Réveil à 5h du mat ! Je suis motivée (enfin je crois) pour une nouvelle longue et dernière journée aux temples ! Cette fois-ci, le ciel est bien dégagé, je devrais avoir mon beau lever de soleil ! J'arrive à 5h50 à Angkor Wat et me commande un sandwich bacon en guise de petit déjeuner ! Le soleil se lève mais en décalé du temple. J'ai choisi un mauvais emplacement.. pas bien grave, je prend mon VTT et prend la direction du Banteay Srey en empruntant la route du petit circuit. Je passe devant le Ta Prohm à 7h et décide d'y faire un stop avant d'attaquer la route pour le temole lointain. Celui-ci ouvre à 7h20 et je suis la première à y pénétrer ! Enfin ! Je me dépêche de faire toutes les photos que j'avais raté à cause des cars de touristes et j'ai bien fait car déjà, 10 min plus tard, les groupes débarquent ! 8h, je quitte l'endroit et pédale en direction du Banteay Srey ! 26 km, je suis motivée ! La chaleur est déjà intense et je savoure chaque zone d'ombres.

17 November 2017

Je passe la soirée en ville, mange au même restaurant qu'il y a deux jours, mais cette fois-ci pour un Amok, le plat le plus typique du Cambodge. Sauf que je triche un peu et le commande au porc et non au poisson comme il devrait l'être. Je traîne à nouveau sur Pub Street et achete du poivre au marché pour Daniel. Je cherche également un souvenir à ramener pour Laura, la copine de mon frère. Je craque ensuite sur des gâteaux de riz à la noix de coco, dans un stand de rue et regrette mon achat ! Pas pour la saveur mais parce que je n'avais en réalité pas faim. Ça va me rester sur l'estomac le reste de la soirée ! Retour à l'hôtel sur les coups de 21h30 puis dodo une heure plus tard.
Aujourd'hui, C'est journée à rien faire ! J'ai quand même mis le réveil à 8h30, histoire de bénéficier du déjeuner gratuit ! Oeufs brouillés ce matin avec les toasts et fruits, + le café que je me résigne à payer 1$ ! Café mix, même pas le délicieux vietnamien au lait concentré... Je remonte à l'étage, rejoindre mon dortoir pour rien y faire de la matinée, si ce n'est trier les 1600 photos prises sur les sites d'Angkor ! 12h, l'appel de l'estomac se fait retentir, je descends manger dans 1 resto à 500m de là. De délicieuses nouilles de riz pour 1.50$, parfait ! Retour à l'hôtel pour faire la même chose que le matin ! J'appelle maman pour lui raconter mon retour d'expérience sur les temples puis part changer de l'argent et planifier ma journée de demain, à savoir, comment se rendre au Banteay Srey, situé à 35 km de Siem Reap. La pince que je suis, choisis de louer 1 VTT cette fois et de réserver au passage le bateau pour Battambang dimanche mais aussi mon ticket pour le cirque demain.

16 November 2017

16h, je décide de retourner sur Siem Reap et de traîner un peu à l'hôtel. Je retourne manger dans la même rue mais cette fois ci, je change de restaurant et goûte un boeuf lok lak, une autre spécialité du coin, servi avec du riz et un oeuf. Très bon ! Je bois également un thé glacé avec du citron et menthe ! Bien meilleure que leur version classique. Je rend mon vélo et marche un peu dans les rues de la ville ! J'y découvre un centre très occidental, fréquenté que par des touristes bien entendu. Tout est hors de prix et les taxis et masseurs te hèle toutes les 2s. Épuisant ! Je traîne un peu dans les marchés et me laisse tenter par un pancake banane Nutella pour 1$. Bon niveau pâte, c'est pas la qualité française mais ça se laisse manger quand même ! Retour à l'hôtel et dodo à 23h30.
Je marche jusqu'au lac situé derrière le temple puis reprend mon vélo pour atteindre le stop suivant, situé à 2km de là. Rebelote, visite du bâtiment, photos. Le temple d'après a la particularité d'être au milieu d'un grand bassin d'eau. J'y fais d'ailleurs ma pause déjeuner, finissant le reste de pain de la veille. Il se remet à pleuvoir gentiment. J'y croise un couple de tchèque avec qui j'ai également visité le sanctuaire au Mondulkiri. Décidément, on a tous le même itinéraire ! Reprise de la visite. Je pars voir le Ta Som, similaire aux temples vu précédemment puis vais au East Mebon dont le style diffère. Cette fois, il s'agit de tours en briques surélevées. Très jolie mais rapide à visiter. Mon dernier arrêt pour la journée est le Pre Sup, dans le même genre que le précédent mais en plus grandiose ! Constitué de 5 tours en briques et en forme de " lotus ", le tout surélevé également sur une sorte de pyramide, ce site en impose. J'y passe un bon moment, m'imprégnant des lieux.
Nouvelle journée ! J'ai " traîné "jusqu'à 7h au lit. J'ai encore une longue journée qui m'attend aujourd'hui. Mais d'abord, petit dej gratuit à l'hôtel Mais sans boisson inclus ! Ça m'étonnera toujours les établissements qui proposent ce genre de formule ! Toast, omelette et fruits puis direction 1 loueur de vélos. La veille, j'avais loué une bicyclette moyennant 3$ à l'hôtel mais je sais qu'on peut facilement trouver moins cher. C'est donc pour 2$ que j'enfourche mon nouveau bolide et prend la direction d'Angkor sur les coups de 9h. J'attaque le grand circuit cette fois et commence avec le temple de Preah Khan, plutôt grand et très bien conservé ! 1 grand dédale de couloirs et de portes mais aussi une ancienne structure à colonnes sur 2 niveaux, qui rappellent les temples grecs... pas trop de monde comparé à hier. Apparement la plupart des touristes visitent les sites archéologiques en seulement 1 jour via les agences touristiques et se contentent donc du petit circuit. Bien dommage.

15 November 2017

Retour à l'hôtel avec ma petite bicyclette ! Bonne douche bien méritée, car malgré la pluie, quand le soleil était de sortie, c'était sous un soleil de plomb que je pédalais, avec pas moins de 30°C... Je traîne un peu et pars manger dans un restaurant recommandé par Trip Advisor ! Sauf que celui-ci ne propose pas de curry au lait de coco et j'ai terriblement envie d'en manger un ! Qu'à celà ne tienne, je m'arrête à une adresse un peu plus loin et en savoure un pour 2.50$ à The Palm Restaurant. Je fais également honneur au pays en goûtant une bière Angkor. Échec bien entendu puisque je n'aime pas ce beuvrage ! Mais bon, je dormirai moins ignorante ce soir... Retour à l'hôtel illico presto à 19h30 et détente sur la wifi ! Pas longtemps vue la fatigue ressentie! (C'est que je n'ai pas eu mon quota d'heures de sommeil la nuit dernière!) Dodo à z2h.
Visite finie à 15h30, je décide de marquer un dernier arrêt à Angkor Wat et voir s'il est moins fréquenté en fin de journée. C'est effectivement le cas et je vais pouvoir terminer la visite des derniers bâtiments dont les fameuses tours surélevées qui dominent toute l'enceinte. Ce matin, il y avait la queue pour accéder à l'escalier, du coup j'avais passé mon tour ! Là nickel, bien qu'il y ai toujours un peu de monde. La vue panoramique qu'offre ce temple est pour moi, le seul réel atout de ce site. On a ainsi une belle vue d'ensemble sur le grand parc et la belle architecture angkorienne, mais aussi l'horizon et les jolies couleurs d'un coucher de soleil à venir. Pour le reste, Angkor Wat est à mon goût trop grand et trop froid. Il n'a pas le charme des autres temples visités plus tôt dans la journée... C'est ainsi qu'à 17h s'achève ma 1ère expérience aux mythiques temples d'Angkor ! Je suis globalement ravie de ce que j'ai découvert ! A part le Ta Prohm, mon erreur ... à faire à 7h !
Temple suivant, une grande pyramide, nommée Ta Keo. J'y reste 15 min puis grignote quelques tranches de pain en guise de repas. Reprise de la visite. J'attaque malheureusement le Ta Prohm à 13h... LE plus beau temple d'Angkor à une heure de pointe. Autant dire que je ressens une énorme frustration ! Le site gâché par des cars de touristes, faisant la queue pour avoir un selfie devant chaque arbre majestueux ... car oui, ce site est connu pour avoir été envahie par une nature destructrice. Les arbres ne font plus qu'1 avec les bâtisses, les racines, leurs nouveaux murs porteurs. Une pure merveille. J'y passe 1 bonne heure, malgré la foule puis reprend ma bicyclette jusqu'à ma prochaine destination, le Banteay Kdey. Temple plus grand qu'il n'y paraît. Il dispose de 4 ailes, suivant les points cardinaux, chacune représentant une divinité hindouiste et chaque porte plus petite que la précédente pour symboliser les castes, dans la culture indienne.
La particularité de ce temple, c'est les 216 visages sculptés sur chaque côté de chaque tour, permettant ainsi au roi de l'époque, de garder un oeil sur son peuple, où qu'il soit. Le site n'est pas bien grand mais vraiment magnifique et conçu sur deux étages. Des couloirs sombres au rez de chaussée et une terrasse lumineuse et spacieuse au premier. Enfin une pagode principale surplombe le tout, inaccessible aux visiteurs. Je quitte les lieux vers 9h quand les cars de touristes arrivent en trop grand nombre. Je continue mon parcours sur le petit circuit, avec la terrasse des éléphants, composée d'une grande pyramide mais aussi de murs finement sculptés d'asparas et nagas, divinités bouddhistes mais aussi hindouistes. Je continue en visitant plusieurs tours pré angkoriennes, construites en briques puis croise par hasard Valérie et André, le couple mexicain rencontré au sanctuaire d'éléphants. Je visite le site avec eux et leur dit adieu, leur tuk tuk les attendant.
L'intérieur de l'enceinte est constitué d'un vaste parc avec un plan d'eau, reflétant les tours du temple, idéal pour immortaliser l'instant au lever de soleil. Mais le site est déjà bondé ! Impossible donc de prendre une photo sans personne dessus... Je finis par me résigner et errer à la queueleuleu dans les nombreux couloirs du site central. Celui-ci est très bien conservé, justifiant la célébrité du lieu. La pluie arrive... Après 3 semaines de beau temps au Cambodge, il a fallu que la météo attende que j'arrive à Angkor Wat pour se montrer... Je reste encore un peu sur le site et à 7h, décide de rejoindre le temple Bayon, pour éviter les foules. Le temps de me réfugier à l'intérieur, un déluge se met à tomber. Le bon point du coup, c'est que j'ai les lieux pour moi toute seule, les touristes attendant dans les tuk tuk, la fin des intempéries. Puis vient enfin le beau temps. Je profite de ce superbe endroit, avec seulement quelques badauds.
Réveil qui pique à 4h du mat ! Mais c'est pour la bonne cause ! J'ai loué un vélo la veille et pars en direction de la billetterie des temples. Ils ouvrent à 4h4t et il y a déjà la queue à tous les guichets... adieu le lever de soleil au calme. 5 min plus tard j'ai mon petit pass avec photo, après m'être allégée de 62$... Je fais le reste du parcours dans la nuit la plus complète ! Seulement éclairée par les nombreux véhicules qui me doublent. 5h10, je commande un sandwich saucisse oeuf et puis m'installe sur le muret qui fait face au temple Angkor Wat, avec entre nous, des douves larges de 100m. Beaucoup se précipitent déjà dans l'enceinte, d'autres comme moi reste à l'intérieur. Aujourd'hui, c'est râpé pour le beau lever de soleil. C'est un ciel orageux et menaçant que nous avons là... 6h, je décide à mon tour, d'aller voir de plus près ce si célèbre temple. Il est fermé par de hauts bâtiments, faisant office de murs, ornés de belles sculptures et colonnes.

14 November 2017

Levée à 9h. Ce matin c'est grasse mat car pas de plan pour la journée si ce n'est de retourner sur Kampong Thom. Du coup, petit dej original, je commande 1 café pas bon à emporter et goûte les spécialités d'1 vendeuse de rue, ananas et gâteau roulé. Retour à l'hôtel, je traîne à jusqu'à 11h puis me décide à visiter le village flottant à proximité fait en rustiques maisons de bambous. Je roule ensuite jusqu'à ma destination finale et y arrive à 14h00. Pause déjeuner dans un resto qui pratique des petits prix et sert de délicieuses nouilles. Je retrouve mon loueur de scooter et lui rend ma monture ! Il m'amène en tuk tuk à la station de bus où j'attrape 20 min plus tard mon bus pour Siem Reap. J'arrive en périphérie à 19h et n'est d'autres choix que de dépenser 3$ dans un taxi pour qu'il m'amène à mon hôtel le I Bed, situé à 3km de là. Chambre dortoir correcte et je mange à l'hôtel des pâtes pour 2$. Soirée sur la wifi et dodo tôt car demain j'attaque les temples d'Angkor au petit matin.

13 November 2017

On traverse un couloir plongé dans le noir pour arriver au centre du temple. De là, une passerelle en bois aménagée pour les besoins du film Deux Frères permet de se balader dans tous les recoins du temple. C'est de loin le plus beau que j'ai vu jusqu'à présent. Bien conservé malgré les dégâts causés par la nature et plutôt grand. L'avantage également est de le visiter à 16h. Le plus gros de la foule est déjà répartie pour Siem Reap. Il n'y a donc pratiquement plus personne. 17h30, je quitte le temple et roule de nuit jusqu'à Dam Daek, mon étape pour la nuit. Je trouve une guest house pour 7$ la nuit et mange dans un bouiboui pour 1.25$, une bonne soupe aux légumes avec du riz. Dodo à 22h30
Réveil à 7h. Aujourd'hui j'ai pas mal de route ! Je trouve un resto qui fait pain omelette ! Je commande donc avec un café sans demander le prix avant ! Grosse erreur, la dame réclame 3$ et ne veut rien savoir ! Je suis franchement énervée par cette grosse arnaque alors que j'ai payé moitié moins cher ailleurs pour la même chose ! Bref ... je roule jusqu'au temple de Koh Ker, la route étant en excellent état. Je ne m'arrête pas à la billetterie et le regrette 10 min plus tard. On ne peut pas acheter le ticket sur place, je dois donc refaire les 4 km en scooter jusqu'à la porte principale. Visite du temple à 11h. La pyramide est de loin le plus bel édifice du site. Recouverte de mousse et sur 7 étages. Joli panorama sur les environs au sommet. Je fais ma pause repas à 13h en ville puis attend pendant 2h, la fin d'une averse monumentale ! Je reprend enfin la route à 15h jusqu'au temple de Beng Mealea. Superbe site en ruines, détruit par la nature. Les arbres sont omniprésents.

12 November 2017

Je n'ai d'autres choix que d'appuyer à fond sur le frein et contrôler la descente du véhicule avec mes pieds ! Heureusement que ce n'est que 100m. Le reste de la route est bien plus tranquille et en roulant doucement, j'arrive sans soucis jusqu'à Sra Aem. Plein d'essence puis choix d'un hôtel. 7$ la nuit dans une chambre individuelle avec wifi. Je dîne dans un resto un peu plus loin. Soupe de champignons et riz pour 1.50$ Retour à l'hôtel, petit film " Lion " douche et dodo à 22h30.
Pas mal de visiteurs mais ça reste correct. Ils sont tous en groupe, issu du gros bus vu un peu plus tôt. Je suis probablement la seule individuelle. Le site est étendu, perché sur une montagne, offrant une vue panoramique à 360°. D'ailleurs, une bonne partie des paysages appartiennent à la Thaïlande ! J'admire donc ce grand pays qui m attend d'ici deux semaines... je continue ma visite, marchant sur une longue allée pavée menant à 1 premier temple, plutôt en ruines. Vient ensuite le bâtiment principal du temple. Quelques couloirs de pierres encore debout, de quoi se balader dans les quelques labyrinthes qu'il offre. La visite se termine par la vue sur le Cambodge. Je retourne sur ma moto et esquive les 2000 riels de parking. Nouvelle inquiétude, le niveau de l'essence ! Elle a consommé plus que je ne le pensais sur la montée et espère qu'elle me ramènera à Sra Aem, situé à 30 km de là ! La descente est sacrément raide !!
Réveil assez matinale ! Les animaux de la ferme sont plutôt bruyants, en particulier les cochons quand ils s'enervent entre eux puis les coqs au lever du soleil ! J'émerge à 7h30 puis prend ma douche grâce au bac d'eau et gamelle fournie. J'ai de la compagnie d'ailleurs ! Un bébé crapaud vu la veille et une belle araignée, également repérée hier. Je rejoins mon hôte pour le petit dej. Des nouilles instantanées vraiment pas bonnes et du café mix ! J'échange quelques mots khmers avec elle puis démarre à 9h20 ! La piste est relativement bonne sur les 70km suivants puis enfin miracle, une route goudronnée et ce, jusqu'au temple ! Je stoppe au premier village manger du riz/poulet puis finis le reste de la route à 60km/h ! J'arrive au guichet de Preah Vihear à 14h30. Je m'allège de 10$ et monte jusqu'au sommet de la montagne. Les derniers 100m sont franchement raides à tellement point que j'ai peur que ma moto ne les surmonte ! Je gare ma p'tite mobylette et pars à la conquête du fameux site

11 November 2017

Pour occuper ma soirée sans wifi, je nettoie mes pauvres chaussures plein de gadoue ainsi que mes fringues puis je visite le village, me fait servir mon repas à 18h - riz/poisson/oeuf puis passe la soirée à jouer au tel ! Dodo à 22h30.
Réveil à 6h30. J'emballe mon sac puis fais mon check out. Je récupère ma lessive donnée la veille et retrouve le loueur de scooter. Celui ci m'en passe un nouveau et garde mon gros sac pendant 4 jours. On prend un café en ville, pour qu'il m'explique en détail, le parfait itinéraire puis me laisse à 9h. Je termine mon petit dej, pain/omelette et attaque la route à 9h20. Les 30 premiers kilomètres sont tops puis je passe sur de la piste criblée de nids de poule où ma vitesse max est d'environ 20km/h et j'ai 73km à faire ! Je m'arrête à 13h pour manger une soupe de nouilles et surtout me dégourdir les jambes car j'en peux plus. 14h, j'arrive au temple de Preah Khan. Imposant site aujourd'hui en ruines. Mais beau spectacle. Un deuxième plus petit à proximité vaut également le détour. 16h, vient la question de l'hôtel. Je retourne au village d'à côté où se trouve 3 homestay et m'arrête au premier. 5$ la nuit, nickel. La dame me prépare la chambre avec moustiquaire ! Sdb très rudimentaire.

10 November 2017

Réveil à7h. Je traîne au lit puis prend mon petit dej en ville. Pour 1,25$, j'ai un sandwich au pâté et un café... drôle de mix mais c'est pas cher ! Je change ensuite plus d'argent et pars louer un scooter pour 5$. Le type est très gentil et me recommande de faire le road trip des temples perdus sur 4 jours ! Il me fournit même un plan. Nickel ! Pour aujourd'hui, je décide de visiter les temples à proximité. Celui perché sur une colline, tout mignon que je fais aux alentours de 11h avant de retourner en ville vers 13h pour casser la croûte dans un petit boui boui. Direction ensuite le temple pré Angkorien, à 30 km du centre ville, à travers une belle campagne de rizières. Plusieurs temples sont disséminés dans une forêt, rendant l'endroit particulièrement agréable et serein. J'y passe bien 2h puis fait le retour à la tombée de la nuit et sous une pluie de moucherons, du aux marécages environnant. J'en prend plein les yeux ! Horrible. Retour à l'hôtel, dîner + film, dodo à 00h.

9 November 2017

6h30, réveil qui pique ! J'emballe mes affaires puis monte à scooter avec le proprio de l'hôtel pour qu'il me dépose à la gare. Je tente ensuite de trouver un bureau de change, en vain. Du coup j'achète des bananes pour 50cts et en fait mon petit dej. Le bus est là. On démarre à 8h direction Kampong Thom. 12h, pause déjeuner. Je trouve enfin un marché où changer mes dollars et avale tout rond mon plat de riz légumes pour 1.25$. On reprend la route, le chauffeur s'arrête régulièrement pour remettre de l'eau. Finalement ça se termine au garage ! Je découvre que le.moteur est à l'intérieur du van ! En fin de compte, le souci vient de la clim donc, plus d'air frais pour le reste du trajet ! J'arrive enfin à destination à 17h. Toute une journée de transport pour seulement 270 km... mon hôtel est à 5min à pied. J'ai une chambre simple, envahie de moucherons et une bonne wifi. Repas en ville avec de délicieuses nouilles pour 2$ puis dodo à 22h30.

8 November 2017

Dans mon groupe, je rencontre un couple québécois mexicain, très gentils et qui voyagent pour 3 semaines au Cambodge. Ils vont eux aussi à Kampong Thom demain avec pour but de faire les temples perdus. Je serais donc amenée à les recroiser. Retour à la jeep puis au revoir aux éléphants et au guide. La journée au Elephant Valley Project se termine à 17h. Retour à l'hôtel 30 min plus tard. J'achète mon billet de bus pour le lendemain et réalise ensuite qu'il ne me reste que 26$ ! En sachant que je dois 24$ à mon hôtel... Je fais un tour en ville, les bureaux de change sont déjà fermés. Tant pis pour moi ! Je dîne pour 1.5$, une soupe aux nouilles et légumes et rentre à l'hôtel pour passer la soirée sur la wifi.
Pour patienter l'heure du repas, je me cale dans le salon et commence un livre, mis à disposition dans la bibliothèque. Celui ci m'a l'air pas mal et raconte l'histoire de femmes blanches envoyées par le gouvernement américain, vivre avec les indiens. 12h30, le gong du repas retentit et tout le monde se dirige vers le buffet. Au menu, riz et boeuf en sauce mais aussi salade de tomates et concombre et fruits pour le dessert. Très bon et copieux. Je retourne lire mon livre jusqu'à 13h45, heure du départ pour la suite de l'après midi. Cette fois ci, on rejoint une jeep qui nous amène voir d'autres éléphants. On s'assoit à l'arrière, très tape cul sur cette piste couverte de nids de poules. On marche ensuite 20 min et rejoignons une rivière pour assister au bain de deux éléphants. Le guide nous raconte leur histoire pendant ce temps. Tout aussi triste que pour les premiers. Puis on les suit dans la jungle, pour les voir se délecter de toutes les herbes qui leur passe sous la trompe!
Réveil qui pique à 6h30. Je me prépare et prend mon petit dej sur place, le même que la veille. Les 2 suisses séjournent également à cet hôtel. Décidément ! 7h10, je démarre et rejoint le café de la veille, lieu de rdv pour rejoindre le sanctuaire des éléphants. On décolle à 7h30 et roulons 20 min en van jusqu'au site. Sur place, briefing et explication sur l'origine de la création du parc, créé en 2007 par un anglais. Une cinquantaine d'éléphants vivent dans les environs dont une quinzaine sauvée par cette association. On part d'ailleurs rencontrer les 3 premiers. Que des femelles, prêtes à prendre leur bains. Elles ont toutes de tristes histoires, exploitées pendant des années, maltraitées et souffrant de malnutrition. On assiste à leur bain et les suivons où bon leur semble dans la jungle. Un privilège d'observer ces animaux majestueux et d'une grâce sans égal. On passe la matinée en leur compagnie puis rejoignons le camp à 12h pour la pause de midi.

7 November 2017

12h, je décide de manger sur place. Les petits bouibouis proposent des noodles pour 2$. Nickel, bon et pas cher. Je m'apprêtais à quitter les lieux mais je vois passer un groupe de moines ! Du coup, une bonne opportunité pour les prendre en photo. Je reprend mon scooter en direction de la ville puis bifurque sur les routes de campagnes pour admirer les paysages. 16h, je fais une pause sucrée au Helaphum Café. J'y croise les deux suisses qui ont aussi séjourné chez M.Pov la veille. Comme quoi, on va vraiment tous au même endroit ! Et demain, elles vont aussi au Elephant Valley Project ! Je me commande un capp et un gâteau à la carotte. Délicieuse pâtisserie mais le café est trop léger en goût. 17h, l'heure est venue d'admirer le coucher de soleil sur la colline qui domine la ville. Je me rend au point panoramique appelé océan d'arbres, qui porte bien son nom. Retour à l'hôtel, dîner en ville avec soupe nouilles/ boeuf puis dodo à 00h.
Réveil à 7h sans alarme ! Je traîne un peu et prend mon petit dej à l'hôtel à 2$. Copieux. 2 mini baguettes et une omelette avec quelques frites maison. J'y croise la française d'hier qui est déjà prête pour aller se balader. Je ne voulais pas louer un scooter ici vu son prix élevé mais j'ai la flemme d'aller chercher chez la concurrence. Du coup je choisis la facilité et en choisis un comme neuf ! Une première dans ce pays. 9h, je pars visiter la première cascade située à 10min. Jolie mais assez petite et surtout eau marron ! Je pars ensuite en direction des chutes d'eau les plus populaires du secteur, les Bousra Falls. Presqu'une heure de route à travers une jolie campagne et des champs de poivre. J'arrive à 10h et croise à nouveau la française ! Le site est déjà plus impressionnant car composé de deux cascades sur deux niveaux différents. Impossible de trouver un chemin pour voir la deuxième cascade d'en bas. Du coup petite balade au sommet de la première pour le panorama.

6 November 2017

Réveil à 6h30. J'emballe mes affaires et prend mon petit dej à l'auberge. M.Pov a cuisiné une délicieuse omelette aux oignons. Ça change de la nature servie dans les restos. 8h15 mon bus arrive finalement, soit 1h après l'heure initiale. Direction le Mondulkiri. J'y arrive à 13h et prend mon repas du midi à l'hôtel qui propose des petits prix. Je teste leur soupe au porc et légumes. Très bon. Je vois arriver une française, rencontrée au Vietnam. Celle ci arrive de Kratie et est couverte de boutons à cause de puces de lit, attrapé dansun hôtel où j'ai séjourné une semaine plus tôt! J'ai eu de la chance. Je dis au revoir à la miss qui part se coucher car crevée. Je passe l'après midi dans ma chambre, ne voulant pas louer un scooter à 6$ pour juste 4h de jour. Et j'ai bien fait car la pluie se met à tomber aux alentours de 16h. Diner également au resto de l'hôtel. Soupe de poisson pour changer. Pas mauvais mais moins savoureux. Reste de la soirée tout aussi passionnant. Dodo à 23h.

5 November 2017

On retourne donc sur Banlung après 1h30 de piste à bord de sa super Daewoo. A notre arrivée, sa femme s'affaire en cuisine Pour nous concocter un délicieux repas. Mais d'abord douche pour tout le monde car nous sommes couverts de boue. Je partage ma chambre avec Jane aujourd'hui car M.Pov a de nouveaux clients pour ce soir. Après la bonne douche froide qui va bien, je savoure un bon plat de riz et légumes en sauce. Copieux et bien cuisiné. La pluie se met à tomber, gâchant ainsi le reste de l'après midi... Je fais ma lessive et la suspend à l'aide d'une corde dans la chambre puis pars en ville avec M.Pov et sa famille. J'y réserve mon bus pour demain et m'asseoie dans un resto pour capter la wifi. Au lieu de ça, je sympathise avec Pitch, l'adorable serveuse qui s'installe à côté de moi et avec qui j'apprend un peu de Khmer, et elle d'anglais. On passe deux heures d'échange très intéressants. Je pars ensuite manger dans un boui-boui pour 1.5$ et rentre à l'hôtel. Dodo à 23h.
Réveil à 6h30. Mr Pov et Mr Tcha sont en train de préparer le petit dej et ma collègue Jane est aussi déjà debout. Petit café mix servi dans une tasse taillée dans du bambou. Repas ensuite à base de noodle et oeuf. 8h30, on emballe nos affaires et traversons la rivière pour attraper le sentier. Bien casse gueule même pied nus à cause de la mousse formée sur les pierres par l'eau. Hum notre fidèle compagnon, s'y prend à 4 fois et trouve finalement le courage de franchir le courant. Le chemin grimpe direct à travers une forêt de bambous pour ensuite redescendre tranquillement. 10h30, on arrive au village où le batelier de la veille nous attend. Petit tour en pirogue jusqu'à un village d'anémistes où tout le monde vit en communauté dans des maisons en bois sur pilotis. Visite ensuite du cimetière et apprendre leur traditionnelle cérémonie. Retour en bateau jusqu'au point de départ de la veille où Mr.Pov a laissé sa voiture. Déception, il est à peine 12h et le trek est fini !

4 November 2017

Les guides allument un feu et commencent à cuisiner. Au menu, soupe de légumes cuite dans du bambou et brochettes de porc. Le repas est prêt à 17h, du coup, on mange très tôt pendant qu'il fait encore jour. La soupe est vraiment délicieuse et les légumes choisis excellents. Aubergines et papayes entre autres. Le tout accompagné du traditionnel riz bien entendu. 17h40 il fait déjà nuit et la pluie n'a toujours pas cessée. Je me brosse les dents sans dentifrice, histoire de et pars faire une pause pipi dans la jungle ! Une sangsue en profite pour se glisser dans ma chaussure. Je hais ces sales bêtes et vérifient à 4 fois toutes les parties de mon corps pour être sûre de ne pas en ramener dans le hamac. 18h, y'a plus rien à faire à part attendre que la fatigue se fasse ressentir. Pendant ce temps, les hollandais boivent et fument autour du feu. J'occupe mon temps sur Candy Crush et veille jusqu'à 22h. Dodo dans mon hamac avec le bruit de la cascade en fond.
On amarre sur l'autre rive où un porteur nous attend. Commence donc la marche à travers des champs de rizières et quelques maisons de bois très rudimentaires sur pilotis. Les décors sont très beaux. On s'enfonce ensuite dans la jungle et faisons la pause déjeuner à 13h, assis sur des tronc d'arbres et sous une pluie fine. La femme de M.Pov nous a cuisiné du riz au tofu, emballé dans une feuille de bananier. Simple et bon. Hum, le chien du porteur, se délecte des restes. On reprend la route 10 min plus tard pendant 1h30 et arrivons à une très belle cascade. Là, on apprend malheureusement que c'est tout pour aujourd'hui, alors qu'il est à peine 14h30 ! Les guides installent le camp, la structure étant déjà construite. Ils y rajoutent une bâche pour le toit et suspendent les hamacs de part et d'autres. Un autre groupe de 10 hollandais arrivent. Ils ont l'air tout aussi dépités que nous ! Je fais un plongeon dans la rivière en guise de douche et prend quelques photos du site.
Réveil à 7h30. Enfin réveil officiel car dès 5h, les coqs ont chanté de leur plus belle voix et 6h, la petite famille s'est levée, bruyante et avec plein d'énergie à revendre ! Toujours plus agréable que le bruit de Backpackers irrespectueux dans les dortoirs. J'emballe mes affaires et rejoins Jane pour le petit dej à 8h. Celle-ci a aussi décidé de participer au trek de 2 jours. On nous sert un thé plein de feuilles pas très bon pour ensuite démarrer dans la super voiture de M.Pov à 9h et se rendre au restaurant afin d'y prendre le petit déjeuner ! L'adresse étant à court de pain, ce sera soupe de nouilles au boeuf et café au lait délicieux, façon vietnamienne ! La miss étant végétarienne, se contentera de riz et oeuf. Dehors il pleut et ça n'a pas l'air de s'arrêter ! Pas de chance pour mon premier jour de trekking. On redémarre et roulons ensuite une bonne heure sur une piste à travers la campagne cambodgienne puis rejoignons une pirogue pour une heure de balade sur le Tonlé Saan.

3 November 2017

Retour à l'auberge. Je décide de manger sur place. Ce soir c'est barbecue pour 2.50$. Mr Pov me fait installer sur son nouveau balcon. Pas encore terminé mais il est en très fier. Il m'explique ses projets et comment il va l'aménager. D'ailleurs il tient à ce que tout le monde dine là-haut ce soir. Du coup, toute la famille s'assoie sur un tapis et met les couverts et la nourriture à partager au centre. Le barbecue allumé, légumes et morceaux de boeuf y sont disposés et on pioche à tout moment. Très sympa et copieux. La mère de famille a également cuisiné du canard en sauce (aux herbes). Pas mauvais mais plus d'os que de viande. 19h30, fin du repas, je regagne ma chambre et passe la soirée sur la wifi. Eux, resteront à boire de la bière et discuter en Khmer donc incompréhensible pour moi ! Petite douche froide et dodo à 22h.
Je rencontre la fille en question, 1 canadienne, Jane, free lance en tant que blogueuse de voyages. Encore une qui a la belle vie ! Mr.Pov nous amène au site avec son épave roulante, un pot de yaourt acheté 500$ (Mais qui en vaut 200 de moins ! ) qu'il a customisé couleur or et qui cale dans les montées ! Mais il en est fier, c'est le principal ! Et puis il ne cesse de répéter ses problèmes financiers, d'où l'achat de cette voiture. Quand on voit où il vit, son histoire est tout à fait crédible, mais d'un autre côté, il semble en jouer dans l'espoir de nous faire dépenser plus chez lui. Et ça marche. Je souhaitais me rendre en ville pour faire un trek mais il a réussi à me convaincre de le faire avec lui et de joindre deux autres filles le lendemain. Après tout, vaut mieux que 70$ aille dans sa poche plutôt que dans celle d'un expat tenant une agence de voyages. Du coup, tour du lac en 30 min avec Jane, petit plongeon pour elle et retour en ville et achat d'un répulsif à moustiques.
Réveil à 7h. J'emballe mes affaires et prend mon petit dej à l'hôtel, pain, oeuf et café. 8h20, une voiture vient me chercher et je roule environ 20 min dans ce véhicule avec 3 autres locaux, pour rattraper le mini bus en cours de route. Puis direction Banlung, dans un van de 15 places mais où, en réalité 20 personnes sont entassées ! Un dernier stop, où l'on récupère des sacs de riz, histoire de ne plus avoir de place pour les jambes ! 12h30, me voilà arrivée à bon port. Je marche 1.5km jusqu'à la chambre d'hôtes que j'ai réservé " Bamboo House " puis demande ma route 2 fois car l'emplacement GPS n'est pas correct. Finalement, je le trouve au bout d'une piste en terre. Plus authentique, on ne fait pas ! Petite maison de bamboo, installation très rustique mais adorable famille. Je commande des nouilles pour le repas du midi et discute avec Pov le proprio. Celui-ci me propose de rejoindre une autre fille cet aprem pour visiter le lac formé par un cratère, à 6km du centre ville.

2 November 2017

Je dis au revoir à la dame et rejoins mon hôtel le Star Backpacker. Je mange au passage car 15h déjà et j'ai faim ! Rien de bien excitant pour le reste de la journée. Je fais mes plans pour la suite du voyage et adapte mon parcours selon les disponibilités des treks et du sanctuaire aux éléphants. Du coup, je décide de monter dans 1 premier temps sur le Ratanalkiri, région que j'avais écarté à cause de sa déforestation massive, pour y faire un trek de 3 jours et ensuite descendre sur le Mondulkiri pour y visiter la région et surtout voir le fameux centre de sauvegarde des pachydermes. Donc séjour onéreux mais sûrement très enrichissant. Je fais vite fait le tour du centre de Kratie. Rien à voir si ce n'est le marché. La balade à vélo et en pirogue attendra un autre jour. Retour à l'hôtel , puis curry au resto mais pas au lait de coco donc déception ! Je réserve ensuite mon bus pour le lendemain, à savoir Banlung puis go Dodo à 22h.
Réveil à 6h30. Encore une fois, la 1ère debout. J'emballe mes affaires et descend pour le check out. La cuisine étant fermée, je prend mon petit dej en face. Petit extra avec pancake à la banane et café pour 3.50$. Je pars ensuite à pied jusqu'à la gare et attrape mon bus à 8h pour aller en direction de Kratie. La passagère à côté de moi est une femme originaire de Barcelone, venue rejoindre des amis au Cambodge pour 18j de vadrouille. Dame très gentille avec qui je discute tout le long. Pause à 10h où j'achète cette fois ci un ananas pour 75 cts ! Mieux qu'hier ! Puis reprise de la route jusqu'à 15h. Le trajet est très intéressant. On traverse la campagne profonde du pays, villages rudimentaires avec maisons en bois sur pilotis. Pas de touristes par ici, c'est certain. Vraiment authentique, mais le coin est très pauvre, ça saute aux yeux. L'arrivée sur Kratie est toute aussi originale. La ville est un chantier à ciel ouvert, comme si elle se relevait d'une catastrophe naturelle.

1 November 2017

Je tue le temps dans ce café avec internet, attendant le départ de mon bus à 12h30. Puis direction Phnom Penh. 270 km, 7h de route. Encore une fois, j'ai connu plus rapide. On marque un arrêt de 20 min dans 1 restaurant. 1 stand me fait particulièrement envie. Celui des ananas. Sauf que la femme m'annonce un prix de 1.50$ !! Alors qu'au Vietnam, j'en avais vu à 50 cts. Les prix des deux pays étant similaires, c'est une arnaque à touristes ! Tant pis, pas de 4h. On reprend la route. Dans le bus est diffusé un film complètement débile et tous les cambodgiens à bord sont mort de rire. Ça doit être culturel... Arrivé en banlieue, la circulation se fait vraiment dense et l'on roule au pas. Manque de chance, aujourd'hui c'est jour férié dans le pays, donc tout le monde est dehors ! J'arrive enfin à la gare à 19h30 et rejoins mon hôtel à pied. J'ai repris le même que la dernière fois. Bon rapport qualité prix. 2.50$ cette nuit Puis repas en ville dans un resto où personne n'est aimable...
Levée à 6h30. J'entend la musique qui s'arrête seulement. Apparement la fête a duré toute la nuit, bien que tout le monde dort dans le dortoir . Je récupère les affaires que j'avais lavé la veille et étendu à l'extérieur pour les bourrer dans mon sac (oui c'est le mot car mon backpack est plein à craquer ! ) 7h, je fais le check out et demande s'il est possible d'avoir mon petit dej (compris dans le prix pour une fois !). Seulement manque de pot, à cause de la fête de la veille, ni le staff ni la cuisine ne sont prêts ! Autant dire que jusqu'au bout, cet hôtel est merdique. Et comme bien-sûr, je ne peux pas attendre, je l'ai dans le baba. C'est donc sans regrets que je quitte ce lieu que je ne recommande à personne. Je me présente sur le quai à l'heure (7h30) et embarque 1h20 plus tard ! Prévisible dans ce pays 😅. Retour sur Sihanoukville à 9h45. Petit dej sur place car les restos de l'île sont hors de prix. English breakfast pour 2.50$ avec toast, oeufs et haricots. Pas mauvais.

31 October 2017

21h30, j'arrive en pleine fête d'Halloween. Musique à fond avec piste de danse. Gens maquillés accoudés au bar. Je préfère retrouver mon super dortoir. Je secoue les draps avant de m'y installer car bien sûr, quelques cafards ont eu le temps de s'y glisser. Douche, mise en place de la moustiquaire, m'assurant ainsi une dernière fois que je ne recevrais aucun visiteur indésirable dans la nuit... puis dodo à 22h30. (Enfin si possible car lumière dans le couloir + musique à fond = que du bonus pour une bonne nuit de repos ! )
Le sentier fait 1.5km soit environ 20min. Arrivée sur place, le cadre est encore différent des deux autres baies vue précédemment. Le lieu est plus petit et étroit, le sable bien jaune tirant vers le orange et une jungle dense l'entoure. Pas de cocotiers non plus. Ce lieu me rappelle les îles Tioman en Malaisie. J'y passe le reste de l'aprem, avec un petit plongeon histoire de. Retour sur mon côté de l'île avant la tombée de la nuit. Je dois confirmer mon bateau pour le lendemain mais l'employé pionce profondément dans le hamac. Impossible de le réveiller ! J'attend donc 30 min sur Candy crush et rate à moitié le superbe coucher de soleil dans des tons roses. (Il aurait fallu que je sois de l'autre côté de l'île bien sûr). Le gars se réveille finalement et je réserve pour 8h. À mon hôtel, Halloween se prépare, l'unique repas servi est barbecue pour 5$. Je pars donc manger ailleurs. Un bon curry pour 4.5$. Appel wifi avec la famille pendant une bonne heure et retour de nuit au dortoir.
Franchement dit, vu le prix payé, soit 3 fois plus cher qu'ailleurs, j'aurai espéré une qualité supérieure. Quand je vois l'état des lieux, je me dis que je paye uniquement l'emplacement. Les pièces sont séparées par de simples cloisons en bois. Il n'y a aucun revêtement au sol ni au mur et les insectes peuvent circuler librement vu la qualité de l'isolement.... Mon matelas est tellement usagé qu'un creux s'est formé en son centre, me permettant ainsi de sentir un à un les ressorts du sommier... la salle de bain réserve aussi son lot de surprises puisque le bâtiment est extérieur au dortoir et offre une seule douche... commune !! Et ça pour moi c'est le jackpot. Du coup, la douche c'est comme à la plage, en maillot de bain 👌; l'évacuation de l'eau étant minime, tu patauges dans l'eau de tout le monde... bref, dernier détail, pas de wifi. Cet hôtel est donc un pur bijou ! Je quitte ce lieu idyllique pour visiter le reste de l'île. Je rejoins via un sentier, une autre plage Sunset Beach
Le sable y est malheureusement moins blanc que sur la plage principale mais la baie est plus tranquille. Un seul hôtel et pas 20 et une eau limpide, l'autre côté étant relativement sale. Mon seul regret, c'est l'absence de cocotiers, pour moi, un indispensable à tous décors paradisiaques. Du coup je me pose et profite du soleil et du cadre. 12h, je retourne manger à l'hôtel. La bonne surprise étant qu'il propose des petits prix. 2.50$ le plat de nouilles. Je discute avec les employés présents. Il s'agit en réalité de volontaires. Moyennant 6h de taf par jour, ils sont nourris, logés + quelques verres gratuits. Toute l'île recherche des volontaires pour la saison touristique. Le concept est pas mal mais j'ai pas le temps ! Une autre fois peut être mais pas ici pour sûr. L'île ne m'a pas séduite. Je peux enfin rejoindre mon dortoir et voir l'ampleur de l'insalubrité des lieux. C'est très rudimentaire ! Comme si le bâtiment venait d'être fini...
Réveil à 6h30. Je quitte en silence mon dortoir, étant la seule levée de bonne heure. À la réception, je croise un couple buvant une bière. Est ce qu'ils viennent de se lever ou ils terminent leur nuit ? Vu leur état, je pencherais pour la 2ème option. Je prend mon petit dej dans un resto à côté, le traditionnel pain + oeuf et prend la navette pour le bateau. Navette inutile de 5 min de trajet ! Je monte ensuite à bord de la vedette, m'asseyant à l'arrière et priant pour ne pas être malade. (30 min de trajet c'est court ! Ça devrait donc le faire.) Et effectivement ça passe ! J'arrive à sur l'île de Koh Rong Samloem vers 9h et cherche mon hôtel, le jungle Republic. C'était le moins cher de l'île,6$ la nuit tout de même. Celui-ci porte bien son nom puisqu'il n'est pas en bord de mer mais au coeur de la forêt. Il est trop tôt pour m'enregistrer, du coup je pose mon sac et pars explorer les environs. Je suis le sentier sur 1km pour rejoindre la plage de Lazy Beach.

30 October 2017

Du coup, ce métier bien rémunéré et sans bureau fixe lui permet de profiter du monde entier ! Il a vécu 10 ans en Argentine notamment et voyage depuis. Je discute avec lui 1 moment, profitant d'1 arrêt sur la plage et goûte au passage à une boisson très populaire chez les locaux: le jus de sucre de canne. Léger, délicieux et rafraîchissant (Et ça coûte seulement 25 cts !). J'y admire au passage 1 très beau coucher de soleil. Une fois la nuit tombée, il me ramène dans le centre et me présente une petite fille orpheline qu'il parraine. Je reste encore à parler un moment puis retourne à l'hôtel vers 18h30. Vient ensuite l'heure du dîner. Je trouve une adresse pas chère en ville, 2.50$ la soupe de nouilles au poulet. J'achète ensuite mes billets de bateau et de bus pour les jours suivants et pars rejoindre mon dortoir. J'y croise un pauvre touriste qui souffre d'une grave infection au pied, à cause de nombreuses bactéries présentes dans la mer. Il en a pour 1 mois de soins. Douche et dodo
Des dizaines de voitures s'arrêtent les nourrir de cacahuètes ou de bananes. Ils sont rapides et malins et arrivent par moment, à arracher tout le paquet des mains de touristes étonnés par tant d'agilité. Un groupe de russes en fera les frais ! Au bout d'un moment, C'est un local à scooter qui vient se débarrasser d'une dizaine de mangues trop mûres pour être vendues. J'applaudis le geste jusqu'à ce que l'homme laisse en cadeau avec, le grand sac plastique et les journaux dans lesquels étaient emballés les fruits. Pitoyable et irrespectueux pour ces petits singes et la planète. Je reste encore un moment à les regarder se délecter de ces fruits bien juteux puis reprend ensuite ma route, en longeant la mer. Au bout d'1 moment, un touriste en scooter s'arrête, me proposant de me ramener en centre-ville car mine de rien, il me restait 4 km à marcher ! J'accepte volontiers. Celui-ci est un voyageur de longue date, vivant grâce à son boulot de traducteur en ligne. Il gagne jusqu'à 3000$/mois
Réveil à 7h puis petit dej à l'hôtel. Le même qu'hier. Simple, bon et prix correct. 8h mon bus pour Sihanoukville vient me chercher. J'arrive à destination à 10h30. Par chance, des touristes demandent au bus de les déposer en chemin, à savoir juste devant mon hôtel. Je pouvais pas mieux rêver ! Pas besoin donc de marcher avec mon gros sac et de décliner les dizaines d'offres de tuk tuk sur mon passage. L'hôtel, Big Easy est un peu plus cher qu'ailleurs (5$) mais les lieux sont propres et lits confortables. Seul bémol, wifi uniquement à la réception. Je pars ensuite visiter la ville qui n'a strictement rien à offrir. Du coup j'envisage de louer un vélo pour l'après midi mais je m'éloigne trop pour chercher un resto pas cher et finis par manger à 13h30 dans un petit resto local, une bonne soupe de nouilles à 2$. Je ne reverrai pas de loueurs de vélos pour le reste de la journée. Par contre je croise une colonie de singes et reste bien une heure à les contempler ! Ils sont fascinants !

29 October 2017

L'étape suivante c'est la ville de Kep. Petite station balnéaire située à 30km de Kampot. Sur place c'est la déception. La ville est très sale et bondée. Je n'ai même plus envie de faire le parc national situé sur la colline qui surplombe la ville. Je change donc mes plans et pars rouler au milieu des salines, proche de Kampot. L'endroit est très joli, d'autant plus que c'est l'heure du coucher de soleil et que la lumière est particulièrement belle. J'en profite donc pour mitrailler le coin et retourne tranquillement en ville, marquant un dernier arrêt dans un temple avant la tombée de la nuit. Je rends ensuite mon scooter et pars manger au même endroit qu'hier. Cette fois ci, je commande un plat moins cher à 2.50 avec du riz et des aubergines ! Miam. Petit thé pour finir qui va bien. Le seul bémol de cette adresse, c'est le personnel vraiment pas souriant. Bien dommage. Retour à l'hôtel et dodo à 22h30.
Réveil vers 7h30. Je prend mon petit dej à l'hôtel. 2.5$, pour un repas fait maison ! Du pain jusqu'à la confiture fruit de la passion. Très bon. Je retourne ensuite au même loueur d'hier et loue un scooter pour 4$ la journée. Une fois de plus, le réservoir est vide, Je le remplis à moitié et pars en direction du parc national du Bokor. Au programme, jolies paysages, vue panoramique et quelques bâtiments abandonnés. Ce parc national englobe une montagne où l'on peut visiter une jolie cascade (1$ l'entrée) avec possibilité de manger sur place. (Ce que j'ai fait: pour 3$, plat + dessert ! Une première 😊. Gâteau de riz bien évidemment ! 🤣) mais aussi une station d'altitude abandonnée, construite par les français dans les années 40. Jusqu'à récemment, l'ambiance était fantomatique ! Aujourd'hui, rien de tout ça. Ça se construit de partout et les chinois ont même bâti un gigantesque palace. Plus vraiment de charme donc mais la vue est sympa. Je redescend ensuite pour faire l'essence.

28 October 2017

Je rend ensuite mon vélo à 18h et marche jusqu'à un resto repéré un peu plus tôt et qui propose des petits prix. Celui-ci est d'ailleurs déjà rempli à 18h30. Je commande la spécialité du pays, un amok pour 3.50$. C'est proche du curry, avec du poulet et des légumes (et de la pomme de terre !! Une éternité que je n'en avais pas mangé). C'est bon mais un peu plus fade en goût. Je passe le reste de la soirée à l'hôtel. Dodo vers 22h.
Une fois mon repas fini, je dis au revoir à mon compagnon de table et pars louer un vélo pour l'après midi. Pour 70 cts, j'en trouve un comme neuf ! Je pédale donc jusqu'à une grotte conseillée par les guides, située à 13km de là. Après avoir roulé à 2 à l'heure sur une piste défoncée sur les 4 derniers km, je pose ma bicyclette et paye 1$ l'entrée. Sur place des guides se proposent pour le tour. Je refuse gentiment et franchis les quelques marches jusqu'à l'entrée de la grotte. Je comprend mieux l'intérêt des guides. Il semblerait qu'il y est un passage souterrain à emprunter pour ressortir de l'autre côté. L'endroit est très étroit et plongé dans la pénombre. Je ne le sens pas et j'en ai pas très envie. En plus de ça, j'ai de petites filles qui ont décidé de me coller aux basks, sûrement dans le but de réclamer un pourboire. Je fais demi tour et me contente d'observer le panorama sur la campagne environnante. Retour sur Kampot et balade à vélo en ville.
Réveil à 6h. J'emballe mes affaires et descend faire le check out. Malheureusement la cuisine n'ouvre qu'à 8h, je ne pourrai donc pas prendre un petit dej pas cher ici. Je trouve une adresse ouverte dans la rue d'à côté et commande des toasts + confiture / café pour 2.25$. J'avale le tout en 5min chrono pour attraper la navette de 7h. Celle ci m'amène à la gare où je monte dans un bus pour Kampot. 4h de route jusqu'à destination. Je marche ensuite 10 min jusqu'à mon hôtel, situé au bord du fleuve. L'adresse Pepe et The Viking est tenu par des expats. 2.50$ la nuit, sans petit dej inclus (j'ai l'impression qu'il ne le sera jamais !). J'étend mon séjour d'une nuit supp et pars manger dans un resto recommandé par trip advisor. Je regrette mon choix. Celui-ci est plus cher que la moyenne et le falafel commandé est bon mais pas très copieux. Du coup 4.5$ de dépensé... en revanche, ce qui rend l'endroit populaire et insolite, c'est Lucky, un coq apprivoisé qui tient compagnie aux clients !

27 October 2017

Retour dans le quartier de mon hôtel pour le dîner. Je mange des nouilles aux légumes comme d'hab. Toujours le plat le moins cher de la carte et au moins je suis sûre que je vais bien manger. Je me suis habituée à me servir des baguettes et j'adore. Permet de manger plus lentement et à dose suffisante. Sauf qu'au Cambodge, on t'amène automatiquement les couverts. Bien dommage. Ça prouve que les touristes ne font pas l'effort de manger comme les locaux. Retour à l'hôtel. Douche, puis je fais la rencontre de mon voisin de lit. Un autrichien, au Cambodge pour un an. Sa devise, travailler un peu mais surtout se relaxer et fuir cette société de capitaliste. Il est en pleine remise en question et a commencé la méditation... jeune intéressant avec qui je discute 2h. Puis La fatigue se faisant ressentir, l'heure est au dodo ! 22h30, extinctions des lumières !
Je poursuis ma journée avec la visite du palais royal. L'entrée est très chère, 10$ d'autant plus que l'on ne peut visiter que la cour principale Et regarder à l'intérieur de la salle du trône. Accès également à la pagode d'argent, nommée ainsi pour son sol couvert de plaques d'argent, chacune pesant 1kg. Sol recouvert d'un tapis afin de le protéger. Du coup, on y va plus pour y admirer les nombreuses statues de bouddhas que pour son revêtement d'argent ! Quelques moines dans la cour pour ajouter du charme à la visite. Je me rend ensuite au musée national de la capitale mais me contente de ne visiter que l'extérieur, le bâtiment étant remarquable. Construit dans un style pagode et d'une belle couleur rose/rouge, au coeur d'un joli parc, orné de statues d'éléphants. Je marche ensuite 20 min, pour rejoindre le temple des singes, tout en traversant le marché local. Le temple porte mal son nom car je n'ai pas vu 1 seul de ces coquins chapardeurs ! Déçue car le site n'est pas exceptionnel..
Ce matin, grasse mat jusqu'à 8h30. Je décide de tester le petit dej ailleurs que dans mon hôtel et opte pour un resto incluant la boisson chaude dans le prix du plat. 2.50$, plus cher qu'à mon hôtel et pour ainsi dire la même chose. Baguette, oeuf et café. Tant pis pour moi. Je reprend ensuite mon scooter pour le ramener chez le loueur et récupérer mon passeport. Ils ne vérifient même pas l'état du véhicule, ce qui m'arrange ! Je marche ensuite jusqu'au musée S21, à 15min à pied de là. Ce musée est un incontournable de Phnom Penh, pour bien comprendre les horreurs qui s'y sont déroulées dans les années 70. C'est ici que les prisonniers de l'Angkar étaient enfermés et torturés afin d'obtenir leurs aveux, pour ensuite les transférer aux Killing Fields où l'on mettait un terme à leur souffrance. C'est donc un lieu de mémoire, à voir avec l'audio guide. 8$ l'entrée pour une visite de 2h30. 13h, l'heure pour moi de trouver un resto. Je choisis une adresse chinoise, avec au menu, nouilles!

26 October 2017

Retour à l'hôtel pour y déposer le scooter. Le propriétaire me demande de le garer à l'arrière, ce qui implique de traverser la réception. Rouler en scoot dans un hôtel est une première pour moi ! Amusée par la situation, j'y rencontre une allemande (qui passait à ce moment là par la réception) et discute un moment avec elle. Elle a passé un an en Inde, en tant que volontaire dans une école sur Delhi. Elle compte maintenant rester 3 mois au Cambodge avant de rentrer au pays. Il y en a des voyageurs dans ce monde ! Je mets un terme à notre discussion, l'appel de mon estomac se faisant retentir ! J'opte pour un plat riz accompagné d'aubergines. Trop bon. Retour à l'hôtel pour mon trio classique, wifi avec conversation téléphonique avec maman puis douche et dodo.
Sur la route menant à Phnom Penh, je fais 1 arrêt au bord d'1 lac pour y voir 1 village flottant. En réalité c'est 1 grosse arnaque et j'ai payé 1$ d'accès au site pour y voir : un ancien village en bambou ouvert (mais complètement vide) pour les touristes et où l'on peut manger moyennant 6$, 1 plat de riz avec vue sur le lac. À ce prix là, ils peuvent le garder longtemps leur plat de riz !! Je fais demi tour et visite un temple à proximité. Petit et mignon. Mon arrêt suivant est " Killing Fields ", autrement dit les champs de la mort, là où les Khmers rouges ont exterminés des milliers de personnes durant les 3 années meurtrières de leur prise du pouvoir en 1975. Je paye l'entrée 6$ et y reste 1h, temps nécessaire à l'écoute de toutes les pistes de l'audio guide. Visite très intéressante mais éprouvante pour les âmes sensibles. Retour ensuite en ville, dans le traffic intense de la capitale, car à 17h30, Phnom Penh n'échappe pas à la règle, c'est la sortie des bureaux
À la base, la suite du programme, c'était de rejoindre deux autres temples situés à 20km de celui-ci. Mais vu les circonstances, je préfère jouer la sécurité et retourner sur PP. Il est 13h30 et je commence à chercher un endroit où manger. Bien sûr, aucun resto ne m'inspire. Soit ils ont l'air insalubres soit il y a trop de monde en terrasse (généralement que des hommes) et je n'oserai pas m'arrêter ! Pas envie d'avoir tout le resto me fixant pour, de toute façon, être incomprise car je suis dans un bled paumé où personne ne parle anglais (et moi Khmer) et où je me ferais bien arnaquer sur le prix avec, en bonus, le sourire complice des locaux, pensant haut et fort " piiiigeon ! ". Non, hors de question que je me tape l'affiche à ce point là. Je continue donc à rouler et rouler. 15h, Je repère 1 cible potentielle. Une cantine vide, tenue par 1 jeune fille. Yes ! De quoi établir un contact dans un environnement serein ! Sauf que bien sûr, à 15h, plus personne ne sert. Tant pis pour moi!
Celui-ci arrivait trop vite et ne s'attendait pas à me voir à l'arrêt ! J'ai la haine !! Je regarde mon scooter et bien sûr ne voit rien. Par contre, une fois redémarré, un nouveau bruit se fait entendre 😡 je commence à ruminer, m'imaginant le pire. Je ne vois toujours rien (en même temps, C'est pas comme si j'y connaissais quelque chose !) et reprend la route jusqu'au temple. 1 fois garée et l'antivol installé (apparement les vols de scooter sont fréquents !), je réalise qu'il y a 1 choc sur le côté gauche du véhicule et que le bruit doit sûrement provenir de là. (Peut être un frottement à l'intérieur, dû à la pièce enfoncée). Je visite le temple (2$) et y passe 1h. Joli site à l'abandon, perché sur une colline. La vue me rappelle Bagan mais sans les temples. Retour sur le parking. Je vois bien une multitude de restaurants sur place mais aucun ne m'inspire. L'installation y est vraiment rudimentaire et il n'y a aucun siège ni table. Du coup, je fais la timide et démarre.
Réveil à 7h. Petit dej à l'hôtel non inclus mais avec un prix correct: 2$. Baguette, oeuf et café au lait concentré. Je marche ensuite jusqu'à un loueur de scooter, situé à 15min à pied. Sur place, impossible de louer le scooter sans laisser son passeport en caution. Je m'en doutais mais j'espérais contourner la règle. Tant pis pour moi, je gagne un aller retour inutile à l'hôtel chercher mon précieux livret puis remplie la paperasse et choisi un modèle manuel pour payer moins cher. 5$ les 24h. Comme d'hab, le réservoir est vide. 2$ d'essence et me voilà en direction du temple Phnom Chisor, situé à 60km de là. La route est bonne, pas trop de trous ni de terre. Mais je me rejouis trop vite. Les 6 derniers bornes sont une piste en mauvais état ! Le genre de route que je déteste, surtout avec un véhicule de location. Et ça ne rate pas. Arrivée sur un nid de poule trop profond, je m'arrête pour le passer en douceur quand un scooter me rentre dedans !

25 October 2017

18h je finis mon court après midi de visite au bord du fleuve Tonlé Sap et en profite pour observer les locaux jouer au même passe-temps que les Viêts, à savoir ce jeu qui consiste à se passer un volant avec les pieds. Peut se jouer à 2 ou en groupe. Puis direction le resto. Je teste une adresse bien notée sur Trip Advisor, nommée Kabbas, réputée pour son amok, plat local. Finalement je craque pour un curry au lait de coco. De quoi varier le mois passé à manger des nouilles ! Très bon mais un peu cher pour le pays; 4$ avec la boisson ! Peut mieux faire.... d'ailleurs, 1ère chose, m'habituer à jongler avec les 2 monnaies: le riel et le dollar. Tu payes en dollar, ils rendent la monnaie en riel. 1$ = 4000 riels. Autre difficulté, je pense encore en dong vietnamien ! Du coup ma tête fait le yoyo avec les 3 devises ! Retour à l'hôtel, je décide d'étendre mon séjour de 2 nuits supp, le temps de visiter les principaux sites. Wifi, douche et dodo, la soirée classique !
J'abandonne et paye la somme de 2.50$.... le marchandage n'est pas mon fort et je déteste ça ! J'arrive à mon hôtel Happy House Zone. Bien situé, à 5min du palais royal. Je paye la modique somme de 2$ et rejoins mon dortoir situé au 4ème sans ascenseur of course. Lit confortable. Le hasard fait que je suis dans la même chambre que deux filles qui étaient dans le bus avec moi une heure plus tôt. Je pose mes affaires et ne perd pas de temps ! Direction le centre-ville pour un premier aperçu. Déjà plusieurs différences avec le Vietnam. Les locaux sont plus foncés de peau et sourient plus facilement. Le pays est également le temple du deux roues, mais pas que ! Les tuk tuk sont nombreux et me rappellent l'Inde. Pour finir, le bouddhisme tient une place importante dans la vie des cambodgiens. Preuve en est, temples et moines sont présents à tous les carrefours. C'est d'ailleurs l'image que je me fais de la Thaïlande.
Je quitte Ho Chi Minh et le Vietnam pour prendre la direction de ma destination suivante: le Cambodge. Je rejoins la capitale Khmer en bus, après avoir passé la frontière terrestre d'une manière jamais vue encore ! A savoir, le copilote du bus est celui qui donne les passeports de tous les passagers au douanier, qui les tamponne à la chaîne. Et nous on attend patiemment dans le hall ! Côté Cambodge, c'est encore mieux. On nous fait traverser le bâtiment pour remonter en suivant dans le bus, pendant que le douanier s'occupe de la paperasse. Puis inquiétude générale, le car redémarre et nous voilà sans papiers ! En fait, c'est juste pour rejoindre un resto à 5min de là et faire la pause du midi. Le copilote nous rejoint 15min plus tard, nos sésames en main. J'arrive à Phnom Penh aux alentours de 16h. Sur place, je tente de savoir le prix d'un tuk tuk, car 4km me sépare de mon hôtel. Une appli m'annonce la modique somme de 1.50$ mais personne ne veut me prendre à ce prix là !