Canada · 77 Days · 31 Moments · May 2018

Voyage délicieux si repos désirable


14 August 2018

VANCOUVER ET BISE MAUSSADE Cette fois, si c'est bien le lieu qui importe, c'est dans le temps que je vais situer le contexte de ma rédaction: 3h du matin pu%#$* (et ca rime svp) Car aussi probable que cela puisse paraître, c'est bien la fin que je combats (et le jet lag...). Je l'ai longtemps repoussée mais la lutte est vaine, le projet que nous avons tant attendu s'en est déjà allé. Emporté dans les expirations des fabuleux orques, brûlé par le feu d'artifice de la charmante Victoria, dissous dans nos rêveries sur les plages de Comox et Parksville, vaporisé par l'horloge de Vancouver, dématérialisé même par les chimères des contes amérindiens, abandonné enfin sur le trottoir du 688 abbott st. Ce récit restera le reflet de nos pensées jusqu'au moment de conclure. Selon ses codes, il est donc temps de refermer la parenthèse, puis d'insérer un point et un saut de page. Archaïque, le déni a bien perlé de nos joues sur ces caractères pour les estomper mais rien n'y fait, c'est la fin.

12 August 2018

Bienvenue à nos compagnons de fin de voyage!

2 August 2018

LES ROUES ONT TOURNÉ De la plage où j'écris ce soir, je vois ces pics au loin avec un recul apaisant qui contraste avec le marasme dans lequel nous nous y sommes parfois enlisés. Si c'était effectivement le paradis, que le quitter ne soit pas chose aisée aurait du nous parvenir comme une évidence. Pourtant nous avons pris la route vers Vancouver un large sourire naïf sur le visage. D'un séjour chanceux au parc Wells Gray où la gentillesse de la gérante n'avait d'égal que sa fainéantise (30m en voiturette de golf qd même) jusqu'à une misérable nuit en bord de route; de l'épaisse forêt de Blue river où le hasard d'un détour audacieux a déposé un ours sur notre chemin jusqu'à l'invraisemblable succession de poisse des monts enneigés de Whistler; des moments offerts sur la plage de Steelhead jusqu'à la nuit littéralement jetés en pâture aux moustiques, des paysages inattendus de marble canyon aux mines frustrantes de Squamish; les roues ont beaucoup tourné pour nous mener jusque là.

30 July 2018

26 July 2018

PERDUS DANS LA NATURE HUMAINE Ce que je masque sur les photos, je dois avoir l'honnêteté de l'avouer dans le récit. Ce fut déjà le cas avec les humeurs de notre progéniture, ça le sera encore avec l'exploit que nous réalisons dans l'ombre: Garder Mr LEE ou Mme CHANG hors de nos clichés. Je caricature en prenant la Chine pour cible mais ceci n'est pas anodin et trahit une certaine rancœur enfantée par l'incompréhension, voire l'ignorance, dans l'égocentrisme d'une culture si respectueuse (peut on être altruiste sans respect, vous avez 4h). Je devrais servir une belle figure de style à ces paysages aux couleurs impossibles qui le méritent pourtant cent fois. Mais, desservies par cette énorme affluence, les Rocheuses, puisque c'est d'elles dont il s'agit au fait, l'ont aussi sûrement été par ce satané esprit critique inhérent à une autre culture que je connais mieux.. Mais comme on ne met pas 2 pailles dans un mouton rothschild, croyez moi, là-bas était un paradis qui ne se partage pas.

23 July 2018

LA COMPIL' DES LACS 2018 Face A Piste 1 - Lac Moraine / Le sous-côté Piste 2 - Lac Louise / Le sur-côté Piste 3 - Lac Bow feat. nos voisins d'en face / Beau lac Piste 4 - Lac Peyto / Le bleu Soupline Bonus track - Glacier Columbia / Feu le géant

22 July 2018

🐻 - "A grizzly bear is living in the campground with its babies at the moment so... be carefull" - Oh yeah of course... Wait, what???😳

21 July 2018

UP THE CREEK C’est l’histoire d’un ours, d’un élan et d’un castor qui sont les meilleurs amis du monde. Jusqu'au jour où... Les trois amis décident de faire du canoë. L’élan veut s’installer à l’arrière. L’ours et le castor aussi. L’ours veut pagayer du côté gauche – l’élan et le castor aussi. Ils ont chacun une idée très différente sur la manière de franchir un barrage de castors. Pas simple. Aussi, lorsque les trois équipiers se retrouvent engagés dans le cours tumultueux d’un torrent, la question est: sauront-ils cesser de se quereller pour s’accorder sur un plan de sauvetage ? C'est l'histoire que nous lisons en ce moment aux enfants avant d'aller se coucher et que je jugeais 'intéressant' de partager... Elle est particulièrement à propos ici à Banff, point central de paysages réellement merveilleux et appelant théoriquement à la quiétude... J'ai hâte de savoir comment les parents et les deux garçons.. enfin je veux dire l'élan l'ours et le castor, vont terminer cette histoire!?

18 July 2018

LA OU NOUS SOMMES REDEVENUS LES MEILLEURS Les suppléants abandonnés, les titulaires se sont envolés vers le stade théâtre du plus gros événement en extérieur au monde. Ici, nous y avons gagné. A l'issue de cette victoire, nous avons traversé les champs dans un grand véhicule. Les suppléants abandonnés, les titulaires se sont envolés vers le stade théâtre du plus gros événement en extérieur au monde (Le Stampede, sorte de salon de l'agriculture sauce cowboy). Ici, nous y avons gagné (des lots à la fête foraine de l'escroquerie). A l'issue de cette victoire (également celle d'avoir réussi à avoir eu un faible pour Calgary dont l'apparente impersonnalité n'engage à aucune inclination), nous avons traversé les champs (pour rejoindre Drumheller, la "ville des dinosaures", capitale des badlands, lieu extrêmement dense en fossiles) dans un grand véhicule (le camping-car!). Direction les sommets où une nouvelle étoile attend nos yeux déjà scintillants Vive les extincteurs et vive la France!

15 July 2018

12 July 2018

LA PIZZA HAWAIENNE La dualité nature/ville se poursuit et n'a même jamais été aussi exacerbée qu'à Niagara Falls. Les deux s'entremêlent dans une bouillie tantôt infâme tantôt honteusement agréable. Un peu comme une pizza aux ananas pour moi. La ville, passons donc. La chute, elle, mon dieu, encore. Tous les superlatifs lui vont comme un gant, comment choisir? C'est tout bonnement irrationnel. Le gigantisme de toutes les unités mathématiques qui la caractérisent vous entraîne avec lui, c'est hypnotisant, déstabilisant, effrayant, traumatisant, toujours autant. Nous avons enfin passé 3 jours agréables à Toronto, visité son aquarium, parmi les meilleurs au monde, sa tour CN, la plus haute du monde jusqu'en 2009, et son île, la plus euh... dense en oies du continent? Malgré les efforts consentis ici avec plaisir, il est frustrant de ne pouvoir retranscrire les émotions que nos sens nous traduisent parfois. Qu'il fut bon de partager! Merci à ma belle belle famille. Et nous revoilà à 4!
LA PIZZA HAWAÏENNE (suite des photos) Ripley’s aquarium

7 July 2018

DANS L'URBANISME NATUREL D'UNE VILLE SAUVAGE Notre second chapitre va nous emmener au trot jusqu'aux chutes du Niagara, va alterner ville et nature, et commence par une grande inspiration, de celles qui ne sont pas directement suivies d'une expiration voyez-vous. La surprise est étonnante dans la mesure où toute personne s'étant représentée le Canada a visualisé cette cabane sur un lac bordé de sapins. Et pourtant, sacré nom d'une pipe c'est beau, bordel! Canoë, pêche, barbecue, feu de joie, les plaisirs simples qui nous ont rendus la vie si belle. Sans oublier moustiques, mouches, vase, chaleur... des choses si simples en effet. Mais tout ça n'était rien devant l'émerveillement qui m'attendait à l'intérieur. J'ai bien cru voir une aura l'entourer, entendre des chants lyriques et sentir des larmes couler en la contemplant. Elle trônait là, devant sa TV, une Nintendo NES. Une longue inspiration donc avant la course en avant vers Ottawa et son très beau musée de l'histoire. A suivre.

3 July 2018

LE VIEUX MONTREAL Il n'est pas tant celui de la place Jacques Cartier mais celui que j'espérais retrouver, 12 ans après mon inoubliable expérience ici. J'espérais que mon Montreal m'attendrait de pied ferme mais évidemment lui aussi a fait sa vie. Le bar de mes soirées s'en est allé, les terminus allongés, le meilleur hamburger dénaturé. Mais le pire de tous c'est que les yeux qui le regardent ne sont plus ceux d'un jeune étudiant que tout attendait. Comme un symbole, le vieux port où j'avais eu le plus froid de ma vie sera devenu l'un de ceux où j'ai eu le plus chaud. Bien sûr, je transpire la mélancolie, mais notre séjour a somme toute été bon quoique déprécié par une canicule extraordinaire. Le jardin de Chine et l'avenue Mont-Royal m'ont encore donné quelques frissons, et le marché Jean Talon une très bonne surprise. Et si une dimension de cette ville n'appartient qu'à moi, en avoir partagé une autre avec ma famille aura été le plus émouvant.

1 July 2018

Bienvenue à nos compagnons de route!

30 June 2018

EN VRAC Le retour vers Montréal concluant ce premier chapitre ne nous promettait rien d'exceptionnel mais a été plaisant à plusieurs égards. L'opportunité notamment de mentionner à retardement cette étape oubliée sur une plage près de Percé où nous avons parcouru le rivage à la recherche d'agates et de jaspes! L'occasion également de revenir sur quelques photos prises ça et là sur la route.
Rappel du lien pour les vidéos: http://bit.ly/sirop1 (faire un copier coller de l’adresse)

27 June 2018

LA GASPESIE 3/3 Ces 1eres lignes sont écrites dans un fauteuil au bord de la falaise dans le jardin d'Ulysse, un philanthrope, humaniste chez qui nous residons pour un instant de vie. Et oui, nous avons vécu au Canada, je peux le dire et m'en féliciter car ce passage dans cette maison hors du temps m'a tant donné raison. Une introduction un brin vaniteuse mais tellement parlante de notre expérience que je ne pouvais la sacrifier sur l'autel de l'humilité. Revenons qques jours en arrière à Percé. La mer ne moutonne plus, elle pullule carrément de baleines. J'ai teeeellement essayé de les filmer au drone, sans succès et avec regrets. Là, les nageoires caudales nous offrent une vision encore plus poétique et démesurée que les dorsales. Au tableau, devant ce fameux rocher percé s'ajoutent parfois des phoques et une luminosité rare, mais surtout le ballet des fous de bassan bombardant la mer. Les connaissances ont été faites, la séduction aussi, et à n'en pas douter l'amour est naissant.
LA GASPESIE 2/3 S'en suit le parc de la Gaspésie et le début de nos rencontres avec la faune dans son environnement naturel. Une nouvelle dimension. Et s'il était encore besoin d'ajouter une once de singularité à ses paysages, la nature l'y a laissé un peu de glace pour quelques batailles de boules de neige improbables. On commence ensuite à basculer dans de vrais moments de grâce dès lors que nous avons atteint le parc du Forillon. Un motel face à une mer moutonnante d'ailerons de rorquals nous prépare à une immersion enchanteresse: Un orignal qui traverse la route au coucher du soleil puis un ours à qques pas de l'entrée du second secteur, et une randonnée chez les castors, nous voilà comblés. Ajoutez à cela l'hospitalité naturelle québécoise décuplée par la fête de la St Jean. Même un arrêt à la pompe a le potentiel de se transformer en une discussion agréable. Ces moments auraient pu justifier à eux seuls de notre décision de faire ce voyage. Mais l'ascension ne s'arrête pas là...
LA GASPESIE 1/3 Nous y voilà, c'est donc ici que nos premiers souvenirs inoubliables s'ancreront. Je parle de ceux que notre mémoire photoshope puis encadre au dessus de la cheminée. De ces moments que nous sommes venus chercher mais qu'il était impossible d'imaginer. Ceux qui ont amené avec eux la démultiplication de l'utilisation de l'appareil photo et de l'enceinte bluetooth. Image et musique, le cortège des émotions, tout sauf un hasard donc. Cette région, c'est la meilleure définition de la nature qui puisse exister. C'est allé crescendo avec tout d'abord une nuit à la ferme dans une famille où la joie de vivre de la fillette aura masqué la discrétion de la mère. Porte d'entrée vers le parc du Bic offrant les premières friandises à nos yeux. Le canyon des portes de l'enfer nous a ensuite apporté de belles sensations sur son gigantesque pont suspendu un jour de grand vent.

24 June 2018

CE QU'ON NE DIRA PAS SUR FACEBOOK 2/2 - Le québécois est une langue à part entière. Quand on passe 25min à écouter à 2 un dialogue sans qu'aucun de nous n'en comprenne un traître mot, je pense qu'on passe allègrement le seuil de reconnaissance d'une langue étrangère. Je tiens cependant à mettre en avant ici le terme "egoportrait", que j'adore sincèrement, et dont je vous laisse deviner la signification - Les soirées lampe de poche. Vivre a l'hôtel avec 2 enfants en bas âge et au jour le jour, ça donne chaque soir a 22h une réunion lampe de poche sur booking et airbnb. On commence en chuchotant pour finalement réaliser que voix haute lumière allumée ça passe aussi. Et dire qu'on s'embête avec des baby-phone - Les parties de Tetris endiablées. Quand on s'impose une moyenne de 65€ la nuit, on ne s'attend pas vraiment à disposer d'une suite. A 4 + les valises, c'est donc assez serré dans la chambre. En alternance avec des parties de marelle pour accéder au lit Les photos reviennent vite!
CE QU'ON NE DIRA PAS SUR FACEBOOK 1/2 En complément au billet précédent, disons le tout de suite, OUI c'est la grosse régalade. Je peux certes me poser des questions mais ceux qui me connaissent sauront que jusqu'ici tout est nominal... L'expérience est donc évidemment magique mais n'en resterait pas moins incomplète si nous ne la partagions qu'à travers des photos idylliques. Voici donc une liste de verités: - Un régime alimentaire compliqué, et contrarié par le menu unique et commun à tous les restaurants milieu de gamme du Quebec, voire du Canada, voire de l'Amerique du Nord. Et je ne parle pas des menus enfants dont le seul plat sous le million de calories à destination des parents à la recherche d'un semblant de conscience sont les spaghettis bolognaise. Pour Alexandre et Gaël, ca va se terminer en addiction ou en traumatisme, ca sera l'un ou l'autre. - Le non respect total des principes de base d'éducation. "Avant j'avais des principes, maintenant, je voyage avec mes enfants"

22 June 2018

LE TEMPS DE LA MEDITATION Je m'en allais vous confier mes états d'âme lorsque mes mots ont soudainement résonné dans ma tête. Un lointain écho aux accents anglophones sur fond de didgeridoo. L'echo du sifflement d'un train 'aussie' qui arrive en gare de la bourgade québécoise de Remiseenquestion. Une symétrie troublante mais logique dans ma réflexion, confirmée par le media de l'époque. Cela a évidemment quelque chose de rassurant, mais pas d'occlusif. Nous avons le cul entre la chaise du tourisme et celle du quotidien, car c'est à ce problème que la durée de notre voyage nous confronte. Chaque visite nous réserve des surprises fantastiques, et nous encourage à rechercher l'exhaustivité, mais cela est excessivement exigeant, surtout lorsque 2 petits rejetons essayent de nous suivre. J'en fais du moins personnellement le constat et me convaincs que la vie et les souvenirs sont aussi alimentés par le quotidien. Alors visitons certes le Canada, mais vivons au Canada!

17 June 2018

QUEBEC, LA VILLE Une taffe de béton pour nos yeux, un rail de gaz pour nos narines et une injection de klaxons pour nos oreilles. Ca ressource. Ajoutez y un petit concert de Metal a l'arrivée devant notre appart' pour parfaire l'urbanisation de l'ouïe, et le festival du Barbecue pour affiner celle de l'odorat. Nos yeux quant à eux ont été sans cesse mis à contribution par l'architecture colorée et les animations données dans notre rue, fermée à la circulation pour fêter la musique ce weekend là. La nature ne s'éloigne jamais très loin, tout au plus à quelques encablures du centre où se trouvent les chutes de Montmorency. Nos journées sont bien chargées, la preuve en est ce côté si factuel de mon récit que je peine à écrire et à trouver le temps d'écrire. Il sera temps en Gaspésie de nous établir quelques jours dans un vrai logement. Je voudrais aussi... j'aimerais pourtant... rrrRrr Zzz zzzzz😴😴😴

14 June 2018

PARC NATIONAL DU FJORD DU SAGUENAY La beauté d'un voyage se mesure autant par la somme de ses rencontres que par la beauté de ses paysages. C'est un adage qui s'impose à moi à chaque grand voyage et qui revient me surprendre avec un absolu délice à chaque fois. Je retiens bien sûr de cette région l'admirable beauté permanente de l'environnement, mais également le plaisir impalpable retrouvé des rencontres. Colombe, Linda, Pierre seront nos passades canadiennes d'un temps qui auront magnifié nos soirées. Je me souviendrai aussi du Hot Hamburger, un mariage burger/petit pois qui pourrait sembler infâme de prime abord et qui se révèle en effet parfaitement immangeable. Je retiens enfin que ce soir, à l'heure où j'écris ces lignes, j'aurais eu le privilège de partager les rêves de mes gars, qui en ce moment même, je vous le garantis, ne songent qu'à ces demoiselles de 24m et de 50 tonnes qu'ils ont croisées aujourd'hui. Toujours bit.ly/sirop1 pour les vidéos et ALLEZ LA FRANCE!!!🇫🇷🇫🇷

12 June 2018

Quelques photos de la région du lac St Jean où nous avons loué une petite maison au bord de l'eau. Les grizzlis et autres animaux du zoo St Félicien ont bien pris la pose tandis que nous avons été surpris par le village historique de Val-Jalbert et ses chutes monumentales (voir http://bit.ly/sirop1)!

10 June 2018

⛔️ARRET! Enfin qques jours de repos...😝 Sans réaliser complètement ce qui nous arrivait, nous avons imité les enfants à leur arrivée sous la pluie de Montréal et avons sauté à pieds joints dans la marre emplie des sanglots longs de notre débarquement. Le 6 juin, nous nous lançâmes sans hésiter dans la gueule de notre grand ennemi, l'inconnu. La patience, la bonne foi, l'espoir. Les pertes ont été grandes dans les premiers instants, mais ce passage en force fut salvateur. Les jeunes enrôlés furent héroïques. Sur la route, les encouragements des autochtones nous sont allés droit au coeur, même si nous n'avons pas toujours saisi le sens de leurs compliments. Ainsi, nous avons par exemple appris d'un passager supplémentaire en panne d'essence, que nous étions "bin fins". Voilà pourquoi après ce départ tambours battants, nous avons posé nos valises qques jours au Lac St Jean. La conquête du territoire avance. En ligne de mire, la plénitude ne devrait plus être très longue à rejoindre.

8 June 2018

Parc national de la Mauricie, les choses sérieuses commencent! Vous pouvez balayer les photos, il y en a plusieurs 1 photo valant 1000 mots, 1 vidéo valant 1000 photos et 1 vidéo aérienne valant 1000 vidéos, voici 1 millard de mots résumés à cette adresse: bit.ly/sirop1

6 June 2018

Bienvenue! Quelques infos sur le fonctionnement du site: - A partir de l'application smartphone: vous pouvez commenter ou mettre un smiley sur chaque publication - A partir du site internet: vous ne pouvez que mettre un smiley a la condition de vous créer un compte - Sans compte et sans application smartphone, vous ne pouvez que consulter en lecture

5 June 2018

Montréal, I AM BACK!

4 June 2018

La lobotomisation, ça a du bon quand il s'agit de faire passer 7h assis à 2 enfants

30 May 2018