Belgium · 1 Days · 6 Moments · July 2017

Le journi de Olivier - Belgium


16 July 2017

Totor et Tutur Voici Totor et Tutur, les deux lions bien connus de Charleroi. Au départ, les deux lions, qui représentent la Justice, se trouvaient à l'entrée de l'ancien palais de Justice, situé au Boulevard Audent. Le bâtiment a été détruit au début des années 1970, mais les lions ont été déplacés à proximité du nouveau palais de justice. Totor et Tutur sont fabriqués en bronze. C'est en 1882 que Antoine Félix Bouré, artison des Bronzes de Bruxelles a conçus des deux imposantes statues. Évidemment Totor et Tutur sont des surnoms des prénoms Victor et Arthur. Pendant la Première Guerre mondiale, au mois d'août 1914, alors que les deux lions se trouvaient encore au Boulevard Audent, l'armée allemande qui entrait dans la ville a tiré plusieurs coups de feu. La crinière du lion de gauche porte toujours les traces de ces impacts des balles allemandes.
La maison dorée (Angle de la rue Tumelaire et du Boulevard Defontaine) Ce bâtiment est la première maison de style Art nouveau construite à Charleroi en 1899. On reconnaît, entre autres, ce style par la présence de "lignes en coup de fouet" qui portent bien leur nom (voir l'agrandissement de l'image). On trouve de très beaux exemples de lignes en coup de fouet à différents endroits de la façade. Ces lignes courbes sont inspirées de la nature. Les nombreux dessins qui décorent la façade représentent d'ailleurs différents types de fleurs et de feuilles. Ce dessin - comme celui qui apparaît sur le gros plan s'appellent des sgraffites, un type de décoration très utilisé à l'époque de l'Art nouveau. Au centre du triangle sur la photo en gros plan se distinguent les deux lettres C et O entrelacées. Ce sont les lettres pour "Chrysous Oïkos" qui signifie "Maison Dorée" en grec. En effet, les sgraffites étaient à l'origine dorés en plusieurs endroits.
La Basilique Sant-Christophe. Les deux sculptures qui ornent son entrée (invisibles ici) représentent Saint Éloi, patron des métallurgistes, et Sainte Barbe, patronne des mineurs. A l'intérieur se trouvent la coupole qui vous permettra d'observer une représentation du ciel étoilé ainsi que sa grande mosaïque dorée et les nombreux vitraux colorés. Un édifice assez imposant dans le style gothique, vestige d'une époque où la religion était au cœur de la société, pas toujours pour son bien, du reste !
La façade de l'hôtel de ville de Charleroi est ornée de sept bas reliefs qui représentent chacun des thèmes qui relevaient des compétences de ce lieu. A savoir : Les finances (évidemment), l'enseignement, les pompiers, le mariage, la naissance, la police et le décès. Ci-contre donc, un panoramique de cette façade.
Devant le Palais des Beaux Arts, une dédicace à tous les arts. De bon aloi. Ceci est la structure la plus visible de toutes les photos disponibles dans ce Journi.
On connaît souvent CHARLEROI comme la ville la plus moche du monde. Et c'est vrai qu'elle n'est pas très glamour. Malgré tout quand on s'y attarde, on se rend compte que beaucoup de beautés cachées nous entourent sans qu'on y fasse attention... Ce Journi a donc pour but de vous présenter Charleroi sous un nouveau jour : comme une ville riche d'histoire et de beautés architecturale. On s'y met ?