Wallis and Futuna · 23 Days · 6 Moments · September 2017

De Wallis-et-Futuna au Népal


11 October 2017

KAYAK Première mise à l'eau dans le lagon de Wallis avec un kayak, c'est parti pour explorer des îles. J'accoste sur l'île de Luaniva, elle est entourée d'autres îlots. Je laisse mon canot pour continuer à pied, la marée est basse ça me permet d'aller et venir entre plusieurs îles. C'est calme, juste des bruits assourdissant de noix de coco qui tombent (une chose importante à savoir, chaque année 10 wallisiens sont tués par des cocos suicidaires) ou des cris d'animaux sauvages, une rencontre bestiale est possible, après la meute de chien je suis serein. Soudain apparaît un gynéco à la retraite, Christian - pas exactement le type de rencontre à laquelle je m'attend - perdu lui aussi sur l'îlot, un gars plutôt sympa qui me parle des us et coutumes du coin. Vidéo de l'exploration

20 September 2017

TENUE TRADITIONNELLE WALLISIENS Je me met à la mode wallisien, je pars à la recherche d'un "manou", sorte de paréo qui se porte noué à la taille. J'en trouve 2 typiquement local, un avec des motifs "tapa" (art ancestral polynésien) et l'autre avec un pattern de feuilles de cocotier. Une fois la technique pour le faire tenir assimilée, c'est devenu ma tenue n°1 pour chiller.

19 September 2017

L'ATTAQUE DES CHIENS ERRANTS Digne d'un film français à bas budget Je pars marcher avec deux chiens, un borgne et une femelle en galère. Au bout de 100m une meute de 8 chiens déboule de la jungle... De là, je vois les deux chiens qui m'accompagnent tracer en courant. Oooh merde... Sur le coup, je me rappelle d'une anecdote qu'on m'a racontée 1h avant, un papalagi c'était prit un cochon en pleine face quand il était en scooter. Un wallisien était venu récupérer son porc en laissant en galère l'étranger étalé sur le sol. Du coup je me dis que je ne peux compter que sur moi. Ils m'entourent, faut que je fasse quelque chose, je cours vers eux en simulant un bâton dans ma main et en criant "ALLOOOO" ; maintenant à moins d'un mètre du premier chien tout en doutant clairement de mon choix, ils baissent leurs queues et retournent dans la jungle. OUFF Je reprends ma route, le coeur à fond et encore entier !
L'ATTAQUE DES CHIENS ERRANTS Digne d'un film français à bas budget. Je pars marcher avec deux chiens, un borgne et une femelle en galère. Au bout de 100m une meute de 8 chiens déboule de la jungle... De là, je vois les deux chiens qui m'accompagnent tracer en courant. Oooh merde... Sur le coup, je me rappelle d'une anecdote qu'on m'a racontée 1h avant, un papalagi c'était prit un cochon en pleine face quand il était en scooter. Un wallisien était venu récupérer son porc en laissant en galère l'étranger étalé sur le sol. Du coup je me dis que je ne peux compter que sur moi. Ils m'entourent, faut que je fasse quelque chose, je cours vers eux en simulant un bâton dans ma main et en criant "ALLOOOO" ; maintenant à moins d'un mètre du premier chien tout en doutant clairement de mon choix, ils baissent leurs queues et retournent dans la jungle. OUFF Je reprends ma route, le coeur à fond et encore entier !
L'AVENTURE COMMENCE Après 13h de coma pour récupérer du voyage, exploration de Wallis Island. Rencontre avec un agriculteur local, un papalagi (un blanc), installé depuis 26 ans. C'est peu commun sur l'île parce que la durée maximale de séjour est de 4 ans. Il cultive la tomate et la menthe qui sont des denrées rares. Surtout sans traitement chimique, c'est le seul à faire ça. Après une longue discussion intéressante, il nous offre de quoi planter ainsi que des fruits locaux.

18 September 2017

ARRIVÉ À WALLIS Wallis est le point de départ de mon roadtrip. Mes parents vivent ici depuis 1 an et demi pour une durée maximale de 4 ans. Ce qui en fait l'endroit idéal pour commencer ce voyage. Après 3 jours de voyage : Nice, Londres, Dubaï, Sydney, Fidji et enfin Wallis-et-Futuna. Accueil de mes parents et des Wallisiens à l'aéroport. Des colliers floraux en cadeau d'arrivée. Une chaleur humide et un paysage exceptionnel, l'aventure commence !