Europe, Africa · 32 Days · 35 Moments · December 2017

L'aventure de Tim Dan Noum à Madagascar


29 January 2018

Jour nº33 : le retour Voilà, nous voici déjà en Europe... ça fait bizarre de retrouver autant de vazahs^^ Petite pause à Paris Charles de Gaules avant de prendre notre prochain vol pour Hanovre. Il est temps de grignoter quelque chose.... aucun riz n’est malheureusement proposé😢

28 January 2018

Jour nº32 : le cadeau d’Au-revoir Timing parfait ! Dernier jour à Mada, nous nous joignons à Miarsoa Teresa et Mélanie pour vous annoncer l’heureuse naissance de Tongasoa Ferdinand 😉😍 - Né vers 10h00 du matin. - Poids inconnu, mais c’est un gros bébé. - Plein d’énergie, il rencontre encore quelques difficultés à trouver les pis de sa maman, mais il ne lâche pas l’affaire !

22 January 2018

Jours nº27 - 29 : un coin de paradis Nous sommes parti à trois pour Sainte-Marie. Arrivés sur l’Île, nous perdons complètement la notion du temps... On se repose en écoutant le bruit des vagues, du vent dans les palmiers et quelques fois les cris des lémuriens qui se chamaillent. Le soir, nous pouvons observer les orages qui se concentrent sur le « continent » et apprécier qu’ils épargnent notre petite Île. Les repas succulents se succèdent et de belles rencontres se créent aussi ! Peu de mots pour décrire ce séjour-repos de quelques jours, mais les photos suffisent à résumer l’ambiance... 🏝🍍🛶🛵🐠🦐🦎🐒

20 January 2018

Jour/nuit nº24: 12h de camping malgache 30 minutes mythiques de taxi-brousse. 2h de confection de beignets chez une tante, dans l'attente du reste de l'équipe, en commissions, puis en panne. 3 minutes de dégustation. 30 minutes de marche à travers la forêt, sur des chemins improvisés, zigzaguants entre ravins et bosquets, nos campeurs ayant visiblement oublié leur chemin. Trajet initial estimé à 5 minutes lors de la reconnaissance. 2h de lutte acharnée afin d'allumer notre feu avec du bois humide. 2h de préparation culinaire en parallèle. 1 minute de jubilation totale et de frénésie une fois le feu allumé. 1 heure de cuisson, de contemplation et d'eau à la bouche. 1 heure de dégustation. Le reste de la nuit, digestion, danse, pluie, chants, pluie, rires, siestes, pluie, sieste générale à 15 sous une bâche de 6m carré, oh et un peu de pluie aussi. Mais RIEN ne se place entre les "tafks", leur fraternité, leur bonne-humeur, leur humour, et leur accueil. 12h de nuit inoubliable!

19 January 2018

Jour nº23 : Pchiiiiiiiiii....clocloclocloc Les vacances en famille élargie se terminent. Nous prenons le chemin du retour en espérant éviter les aventures de l’aller. Le temps est radieux, les ralentissements presque inexistants, nous pouvons même faire une pause à Fianarantsoa où nous visitons l’entreprise d’un oncle de la famille. Nous y découvrons un magnifique savoir faire dans le travail du bois ! Pause au parfum de copeaux de bois terminée, nous repartons attaquer les nombreux virages et zigzags entre les nids de poules. Rattrapés finalement par l’aventure 2 du jour nº20, nous enfilons à nouveau nos costumes de garagistes. À seulement 30 Minutes de Tanà. 😂 Mais nous sommes reconnaissants que le voyage du retour se soit si bien passé ! ☝🏻🙏🏻

18 January 2018

Jour nº22: Sur le sentier chargé d'histoire: Aujourd'hui, emmenés par le plus ancien guide du village, nous avons parcouru quelques 24 kilomètres au travers du parc naturel d'Isalo. C'est sous un soleil de plomb que nous avons découvert dans un premier temps des paysages de western et leur histoire liée aux tribus qui y ont vécu. C'est ici aussi que certains films ont été tournés, l'endroit étant la copie naturelle du Far West. Ensuite, en descendant dans les méandres rocheux, la sécheresse a fait place à une succession d'oasis, leurs piscines naturelles et leurs forêts peuplées de lémuriens (les premiers!). Constat: le guide et ses paysages sont d'une riche générosité. Quant aux lémuriens, ce sont des petits acrobates voleurs. Les mangues et un paquet de sucre en ont fait les frais 🙈

17 January 2018

Jour nº21 : suite Odri ! 😱 ( prononcé Oudji ! ) Un 🐍 ! Le musée. Accueillis par un serpent mais ensuite par un responsable d’une grande gentillesse, nous en apprenons plus sur le parc et son origine. Juste avant de partir, Dada Fara fait un bond d’un mètre en approchant de la voiture. Fuyant l’escalier menant au musée, notre serpent avait trouvé refuge à l’ombre de la voiture. L’oasis. Au détour d’un chemin suivi à l’improviste, nous rencontrons deux agriculteurs. Ils nous font déguster quelques mangues (ok... quelques kilos... mais c’était les meilleures du monde ! ) ... avant de nous indiquer le chemin d’une piscine naturelle à quelques pas de là. Magnifique ! La fenêtre d’Isalo Après quelques détours à la recherche d’un panneau indicateur, nous empruntons un chemin sableux nous obligeant à poursuivre à pied. Nous arrivons juste à temps pour apprécier le coucher de soleil au travers de cette fameuse fenêtre ! Odri ! nº2 Fin de journée, nouveau cri de surprise, nouveau ?
Jour nº21 : 🌄🎼 Isalo s’éveeeeeeeeille.... doucement... Le voyage aventureux de la veille a été éprouvant pour chacun. Notre première journée commence donc assez naturellement par une grasse matinée. Vu l’heure avancée, le programme - visite du parc avec Momotreck - est repoussé au lendemain. Les étapes du jour ont donc été guidées par Valérie, qui connaissait déjà quelques bons plans. Certaines improvisations ont cependant permis de belles découvertes ! Première destination nécessaire de la journée : une gargote du coin, pour y prendre un petit-déjeuner-brunch. Au menu : riz, viande de zébu, bouillon de poulet, haricots et chats (Mais non, pas dans l’assiette ! Enfin.... Oui, à la fin du repas... Mais non, mais non ! Pas comme dessert ! Bref, regarde les photos. )

16 January 2018

Ouiiiiiii! Nous avons enfin accès à un Wifi qui fonctionne, voici donc enfin les nouvelles des derniers jours😉😃
Aventure 3, jour 20 : la nuit et ses brigands. La nuit tombée, nous sommes encore loin d’arriver. Le ciel dépourvu de lune offre un contraste profond entre l’obscurité totale et l’éclat des étoiles. Fascinant. Mais ces conditions permettent aux Dahalo, brigands locaux, de dévaliser furtivement les voyageurs. Inquiétant. 21h00, nous arrivons face à un barrage de police. Rassurant. Ces derniers ont décidé de créer une caravane avec les véhicules, pour plus de sécurité. Une aubaine pour les villageois. Reconvertis en vendeurs à la criée, ils proposent un menu décliné en plusieurs plats. Poulet, riz, desserts et fruits se succèdent chaque demi-heure. Le café est servis à 23h30 quand chacun somnole. Amusant. Notre sommeil intermittent est parfois interrompu par les rires des enfants venus nous observer. Attendrissant. Notre caravane suffisamment fournie se met en route vers minuit. Grisant. Cette aventure riche en rebondissements aurait rendu Bob Morane fou de jalousie.
Aventure 2, jour 20 : pneu vs route. Première crevaison et changement de roue sous la chaleur et le regard des jeunes bergers de la région. Les plus jeunes d’entre eux ont une dizaine d’années et passent leur journée à guider sans crainte leurs bêtes avec une autorité naturelle. Nous leur avons distribué du chocolat en précisant qu’il fallait vite le manger à cause de la chaleur. Mais ils l’ont tous gardé en main afin de pouvoir le montrer fièrement à leur retour chez eux. 🍫 S’en est suivi la réparation de ladite roue au village suivant. Cette fois-ci, c’est MacGywer qui n’arrivait pas à la cheville du garagiste qui s’est chargé de la réparation. 🛠
Aventure 1, jour 20: la douane improvisée. Trajet soudainement stoppé par un grand bouchon. La raison de celui-ci variant d’un chauffeur à l’autre, nous avons décidé de remonter la file à pied pour en découvrir la cause. Un kilomètre à pied plus tard, voici ce que nous avons découvert; profitant d’un goulet à sens-unique formé par de récents éboulements, un groupe de gendarmes a vu ici l’occasion de mettre la main sur d’éventuels camions de contrebande. Chaque véhicule se retrouvait stoppé et contrôlé. À ce rythme là, nous aurions certainement passé la nuit sur place. L’excès de zèle des gendarmes pris fin à l’arrivée de deux jeunes lieutenants. G-I-Joe et Rambo ne leur arrivaient pas à la cheville. Le respect fut imposé, ainsi que le passage des petits véhicules en priorité. On the road again!
Jour nº20 : quand le nid de poule est le cadet de tes soucis... Cette journée a été dédiée au voyage de Tanà à Isalo. Nous avons décidé de partir avec Dada et Neny Herinomenjanahary, Dada Fara ainsi que Miora pour y passer deux jours de vacances. Objectif: atteindre le parc national d’Isalo en une journée de trajet avec des paysages incroyables couplés à des routes connues pour leurs sinuosités et leur mauvais état. Mais rien n’arrête les vacanciers déterminés, hormis quelques embûches donnant une teinte d’aventure à notre voyage. 🚙🚗

14 January 2018

Jour nº 18 : Feloma Mahajanga! 👋🏻 Notre séjour au nord de Mada s’achève, nous partons au levé du soleil pour retrouver Chiara dans la soirée. Nous retrouvons les paysages traversés il y a deux jours, ils n’ont rien perdu de leur superbe!😍

13 January 2018

Jour nº 17 : le triathlon Journée repos, nous avons décidé de profiter de la mer ce jour. Sur le chemin jusqu’au sable fin, nous avons fait la rencontre de drôles de reptiles. Les touristes chinois viennent sur la grande île juste pour les observer, nous les avons admirés dans la haie de notre Bed & Breakfast. Après avoir fait les dauphins dans une eau à 26º, nous nous sommes dit qu’il nous faudrait faire un peu plus de sport... nous optons donc pour un triathlon avec les moyens du bord, à la malgache. Les disciplines : - Canoë 🛶 - Course d’obstacles sur la plage 🏃🏾 - Saut de portail (pointu) Les gagnants ? Valeri et Danilo🥇 P.S. Les photos du triathlon paraîtront bientôt...

12 January 2018

Jour nº16, suite : Le bol renversé Cette après-midi, nous avons profité de faire le tour du marché couvert de Mahabibo à Majunga, avant de profiter de l’océan sous la pluie. La négociation s’est révélée nécessaire sur chaque stand. Les marchands augmentent leurs prix dès qu’ils voient des Vazas. Nos guides, également experts en marchandage, ont finalement pu trouver un juste milieu avec chacun. Notre liste de course pour le repas du soir a ainsi été complétée, place au fameux bol renversé ! Un riz baigné de lait de coco, surmonté d’un garniture abondante à base de viande de zébu, de carottes, d’haricots. Sans oublier un incontournable, le gingembre. Le tout chapeauté par une petite omelette mi-mollette. Un régal préparé avec amour... et humour dans une cuisine parfumée attirant généreusement tous les chiens affamés du quartier 🍚🐕
Jour nº16: Le maître du sable et de l'humilité: Le Marchand de sable peut aller se recoucher. Ici il se retrouve face à un expert accompli en la matière. Nous sommes arrivés alors qu'il se reposait après le repas de midi. Il s'est levé pour nous, a préparé sa matière et ses outils pour une fascinante démonstration de son art. À l'aide de pailles il verse des pincées de sable pour créer la base de ses motifs. Puis il ajoute les détails en déplaçant le sable avec des bâtonnets pointus. Chaque bouteille nécessite des heures de travail. Il ne faut ni se tromper dans les dosages, ni trembler, ni éternuer. À la moindre erreur, il verse la bouteille et recommence tout. Le prix d'un tel savoir faire et d'une telle patience? L'équivalent d'un bouillon de poulet dans la gargote d'à côté. Sans compter l'accueil et le temps investis pour nous. Jamais nous n'avons rencontré d'artiste aussi simple et humble.

11 January 2018

Jour nº15: cap au Nord-Ouest: La ville, son animation et son air chargé ont laissé place à la verdure à perte de vue. Nous avons voyagé sur plus de 550 kilomètres pour atteindre Mahajanga. Quand tu ne vois presque aucune habitation sur le paysage qui te fait face, tu réalises alors l'immensité de l'île de Madagascar.
Nuit nº14: Le repos des guerriers: C'est le festival des ronflements cette nuit. Une longue journée de trajet nous attend aujourd'hui. La tempête ayant emporté quelques ponts au Sud, nous ferons finalement cap au Nord ouest car nous avons rendez-vous avec l'Océan indien. L'épisode sauvage et déconnecté est donc remis pour plus tard chers lecteurs. À.b.e Feloma

10 January 2018

Jour nº14: On dirait le sud: L'ouragan et son amie la pluie on fait place au soleil. Demain matin, on part au Sud. Les paysages se feront plus variés et sauvages. Quant aux cyber-cafés, ils auront tendance à se faire plus rares alors nos prochaines nouvelles seront à déguster. En bonus: les photos de nos deux vaches préférées 🐄🐄

9 January 2018

Jour nº13: Les environs d'Empefy et le geyser: Nous nous sommes éloignés de quelques heures de Tana en direction de l'ouest. C'est au milieu de la nature que l'on nous a fait découvrir un petit endroit de paradis. Étants hors saison, le lieu n'était peuplé que par le calme, la beauté des contrastes et les autochtones au petits oignons pour nous.

8 January 2018

Jour nº12: L'accueil malgache: Dans bien des foyers, il nous arrive d'être les premiers vaza (étrangers) à faire une visite. Ça a été le cas aujourd'hui pour une famille qui se gênait de m'accueillir en raison de leur pauvreté. Mais en réalité, j'ai été frappé par la richesse de cette famille. Leur accueil ne se privait pas de sourires, d'une magnifique complicité entre chacun et de fières phrases prononcées en français par la plus jeune. Cerise sur le gâteau, le père de cette famille m'a joué plusieurs morceaux de valiha, instrument traditionnel.

7 January 2018

Jour nº11 : Le dimanche, jour du Seigneur. Nous nous rendons à l’église Foi et Guérison, où nous profitons de louer Dieu. Nous chantons les paroles projetées au Beamer dans un Malgache approximatif, mais avec beaucoup de plaisir! Nous commençons à comprendre quelques règles orthographiques: o = ou, tr = tch, etc. Le message du jour nous encourage à reconnaître que tout est entre les mains de Dieu. Nous ne devons pas nous faire du soucis pour demain, mais le louer et le remercier en tout temps car tout repose entre ses mains.

6 January 2018

Jour nº10 : Nous avons fêté la nouvelle année avec la famille du côté d’Hortense il y a deux jours. La fête est à nouveau au goût du jour, mais du côté du papa cette fois-ci. Au programme : karaoké 🎤 danse 💃 billard 🎱 et bien d’autres surprises !

5 January 2018

Jour nº9, suite : La seconde visite nous a mené jusqu’à nos deux vaches préférées ; Miharysoa Theresa et Mélanie. 🐄 🐮 Le passage par les rizières a mis notre pied montagnard à l’épreuve et nous ne sommes arrivés qu’après le couché du soleil... donc pas de photos pour l’instant. Mais c’est promis, nous y retournerons ! En préférant cette fois-ci le chemin pavé emprunté par les zébus, au détour glissant et scabreux des chemins de rizières.
Jour nº9 : Petite vue depuis la Montagne d’Alasora. Aujourd’hui, le temps est aux fortes pluies suite au passage de la tempête Ava. 🌧 Nous en profitons pour faire quelques visites. Un petit chemin glissant nous mène premièrement chez la famille à Sylvia.

3 January 2018

Jour nº7, suite : les voici, les voilà, les nouvelles de Mada! Jour de marché. Après s'être suffisamment reposés de notre atterrissage, nous avons filé au marché. Sur place c'était le plongeon dans une autre réalité animée et colorée. Nous y avons passé la journée, en réalisant peu à peu à renfort de découvertes et de rencontres que nous avons bel et bien changé de continent. Dépaysant, mais grisant!
Jour nº 7 : Après cette nuit blanche à Paris, difficile de ne pas s’endormir avant de prendre l’avion! Le trajet aérien était assez turbulent, mais Morphée a pris le dessus. Nous ne nous sommes réveillés que pour satisfaire notre estomac ou somnoler devant un film qui manquait de pop-corn. Arrivée le 3 janvier, nous avons reçu un accueil de stars à l’aéroport! Nous avons ensuite profité de faire connaissance avec la famille à Noum, ce qui a prolongé la soirée jusqu’à l’aube... alors que Mada se réveillait, nous nous endormions.

2 January 2018

Aube du jour nº6 : Pause bistrot de 3h30 du matin... voici venu le temps du bilan du trajet parcouru jusqu’ici. Long, très long 👌🏻

1 January 2018

Nuit nº5: Paris sous la pluie Conscients de notre vol à venir, long, très long, d'autant plus si nous ne sommes pas assez fatigués, nous avons décidé de tuer le temps dans la ville des lumières. Nous nous sommes fixé quelques objectifs pour y arriver: - voir les monuments les plus importants. - chanter Aux Champs Elysées sur ladite rue. - débloquer quelques vélos made in China afin d'en faire nos fidèles destriers. Mais nos missions seront ponctuées par quelques chocolats chauds dans les bistrots afin de capter l'ambiance de cette ville, ainsi que le WiFi. La suite au prochain bistrot.
C’est parti pour Paris! Nos quelques bagages ont été enregistrés.... tous remplis à ras-bord!
Bonne année à tous nos lecteurs 😘😃🎉

29 December 2017

Pas de Bretzel finalement... mais une soupe matinale préparée par notre hôte préféré! Bienvenue à Hannover!
Nuit n'1: l'aventure Flixbus. F ini le train, place au car. L umières vertes constantes. C'est le futur ici. Le futur bon marché. Avec ses spécificités: I nternationnal. Notre trajet est loin d'être direct. Chaque grande ville est synonyme d'arrêt, et de changement de passagers. X énophobes s'abstenir. Conséquence directe mais sympa de ces haltes, nous changeons de voisins chaque heure. C'est comme une valse.. qui sonne allemand, japonais, italien et chaux-de-fonnier. B onnes odeurs. Entre le fumet des toilettes, la nourritures variée, les chaussettes généreusement exposées, on est servis. U nd so weiter. S ommeil intermittant. Changements fréquents de position. Je me demande comment nos ancêtres faisaient pour dormir en position semi-assise. Mais une chose est sûre, les dodelinages et les douleurs dans les articulations te rappellent régulièrement que tu es bien vivant. Sinon, tout va bien dans le meilleur des mondes. On arrive à Hannover. Le premier bretzel va bien passer.

28 December 2017

Jour 1: Départ raté. Paysage réussi. Il faut croire que le côté douillet de la maison et les derniers détails à peaufiner nous ont fait oublier la trotteuse qui court... et rater notre premier train. Heureusement, la marge que nous avions prévu nous a permis d'emprunter un autre itinéraire pour Bâle et profiter ainsi d'un dernier paysage enneigé. Sentiment doux-amer. On espère la retrouver au retour, tout en se réjouissant de ce que l'aventure commence enfin! Jetzt geht's los!