Indonesia · 16 Days · 13 Moments · August 2017

9 September 2017

Dernière étape de notre séjour ! Nous découvrons la presqu’île au sud de Bali, le Bukit, et logeons à Uluwatu, très célèbre spot de surf que nous sommes allés admirer du haut d’une falaise. De magnifiques vagues déroulent sans cesse, et les surfeurs font la queue dans l’eau pour pouvoir en avoir une ! Grâce à notre scooter, nous arpentons la côte et les différents spots, dans l’un on loue un paddle, dans l’autre Olivier fait du body surf en tentant d’échapper aux rochers. Un beau point final pour notre voyage qui aura décidément été très complet, marqué par plein d’aventures différentes. On se voit bientôt en France, bisous !

7 September 2017

Nous décidons de faire le tour de l’île juste avant le sunset. Il faut 2h environ pour la parcourir, entre plage de sable blond, champs brûlés par le soleil et rochers escarpés. Seuls au monde (à part un blond qui fait son footing) nous profitons du paysage, il n’y a que deux lodges, quelques habitations et de nombreux bâtiments abandonnés au nord de l’île. Une belle balade ! (et une petite chute ridicule dans une descente poussiéreuse) (je ne dirai pas qui).

6 September 2017

À l’abordage…. du paradis ! Nous accostons sur la petite île de Gili Asahan, et prenons (vite) nos marques à l’éco lodge où nous logeons. Tout est magnifique, de bon goût : bois flotté, toit de paille, moustiquaire vaporeuse, mosaïque nacrée… Les guests ont droit à un cocon de farniente absolue avec des banquette cosy au bord de l’eau. Sans parler du restaurant à la cuisine italienne excellente (poulpe midi et soir please!). Olivier explore les coraux qui sont encore plus beaux et colorés ici.

5 September 2017

Après l’ambiance insulaire sympathique de Gili Meno, nous débarquons sur Lombok, une île de la taille de Bali que les guides conseillent d’aller visiter. Ici la culture n’est pas la même, il y a des mosquées partout. Nous arrivons à notre nouvel hôtel à Kuta, dans le sud de l’île, qui offre une belle vue sur la baie en contrebas depuis notre chambre et la piscine. Nous sommes un peu déroutés par l’aspect « farwest » du paysage aux collines brûlées par le soleil, en longeant les abris de fortune et les déchets sur la route. Nous passons la journée à découvrir les plages qui sont réputées plus belles encore que celle de Bali. En effet, sable blond (très doux!) et eau turquoise sont au rdv. Nous finirons au réputé spot de surf à Mawi. La marée est déjà bien basse, ça anéantira pour de bon l’espoir de pouvoir surfer. Le soir nous terminerons dans le centre étonnamment animé de Kuta et très agréable!

3 September 2017

Gili Meno est une des trois îles Gilis, très sauvage, encore des cocotiers, sans aucun moteur, pas de scooter (ou alors électrique) ni de voiture, seulement des « cidomo » attelage à cheval paré de clochettes. L’île est petite et nous nous déplaçons avec les vélos prêtés par l’hôtel. Il n’est pas rare de se retrouver seuls sur la plage ou dans les ruelles. L’ambiance est sympa, on roule les cheveux au vent à la tombée de la nuit sur des chemins poussiéreux au milieu des petites fermes des locaux et des warungs. Nous nous baignons dans l’eau turquoise, le sable est blanc et nous empruntons masque et tuba pour faire un peu de snorkelling. Olivier est trop content, il a nagé avec une tortue ! Seul bémol : les cordes vocales du muezzin à 5h du mat’ sinon c’est un petit paradis !

31 August 2017

Nous voilà pour 2 jours à Nusa Penida, île épargnée du tourisme de masse, encore très sauvage, recouverte de bananiers et palmiers. Nous dormons dans un bungalow au toit de paille, lequel laisse allègrement passer les geckos géants. Parfois ils perdent leur appui et tombent lamentablement sur le sol, on ne s’en remet toujours pas de rire ! 7h, nous partons faire du snorkelling avec un pêcheur et un autre couple de l’hôtel, il nous a amené voir les raies manta. C’était chouette de longer la côte et de barboter dans cette eau cristalline. Olivier a failli boire la tasse, accroché à un flotteur du bateau à fond les ballons à la poursuite d’une raie ! Ce sera notre unique brève rencontre, nous nous contentons de "simples" dauphins. L’après-midi, nous allons voir deux sites spectaculaires sur la côte, au prix d’interminables heures de scooter sur des pistes de cailloux minées de trous. Que d'aventures...

30 August 2017

29 August 2017

Journée placée sous le signe de la relaxation ! Nous commençons par l’Ubud traditionnal spa, par un massage traditionnel balinais « firming, but relaxing ». C’était très agréable (même si Olivier et ses douleurs auraient surement plutôt nécessité un ostéopathe chevronné). Encore tout baigné d’huile essentielle ylang ylang, relaxé des cheveux aux orteils, nous reprenons le scooter pour aller se poser au « Jungle fish » quelques rizières plus loin. C’est un bar piscine snack où l’on paie un droit d’entrée et où l’on peut siroter sa Bitang deux fois plus chère qu’ailleurs mais lovés dans les canapés moelleux avec une piscine à débordement et une vue magnifique. C’est un groupe de français bruyants venus s’installer à côté de nous qui nous décidera à rentrer quelques heures plus tard.

28 August 2017

Sur la route du retour, nous prenons le temps de faire quelques photos de notre nouvel environ quotidien. Notre hotel est situé à environ 40 minutes d’Ubud, ce qui nous garanti un grand calme et nous permet de voir travailler les locaux. Nous semblons être les seuls courageux du resort à avoir choisi ce moyen de locomotion car le chemin est long, pentu et parfois minés de nids de poule. C’est pourtant bien pratique et ça nous donne une belle sensation de liberté ! Le soleil se couche sur les rizières, le scooter se balance au rythme des chemins caillouteux, voici quelques clichés de ce chouette moment.
Quasi impossible de faire l’impasse sur la forêt des singes à Ubud situé dans une jungle magnifique ! Nous nous baladons tranquillement, en regardant un peu médusés certains touristes s’approcher très près de ces petits primates bien excités. Le paysage est à couper le souffle. Nous serpentons sur une passerelle en bois qui surplombe la forêt tout en prenant une bonne centaine de photos quand tout à coup… un singe saute sur le dos d’Olivier ! On rigole 2 secondes, avant d’entendre « ziiip » : le macaque nous bagjacke ! Incroyable, ils savent comment dézipper les sacs à dos ! Je tente en vain de l’effrayer et manque de me faire niaquer les doigts. On le savait bien pourtant qu’ils étaient fourbes… Il arrive à prendre une bouteille d’eau vide, qui servira à la partie de foot avec ses congénères, avant qu’un australien ne prenne une branche pour le faire fuir. Ouf !
Pour commencer notre exploration d’Ubud, le centre de la vie culturelle de Bali, nous décidons d’arpenter son marché. Les stands se suivent et se ressemblent : sacs tressés, sarongs, décapsuleurs en forme de pénis (ça doit être pour porter chance niveau fertilité je suppose), animaux en bois, boîtes en perles, fringues de babacool, etc. Nous faisons quelques achats, dûment marchandés. On ne vous dira pas quoi pour vous laisser la surprise ;) Ici ils sont parfois durs en affaires, sûrs de pouvoir fourguer la marchandise au millier d’autres touristes en sueur qui nous suivent (de très près). Nous finissons la matinée par un restaurant caché au bout d’une ruelle, conseillé au préalable par des copains, où nous mangeons un plat typique balinais : le babi guling, du cochon de lait lentement cuit à la broche. Même la peau se mange ! #healthyfood

27 August 2017

Transfert en voiture entre notre désormais ancienne villa du sud ouest de Bali jusqu’à Ubud. Plus on monte, moins nous croisons de touristes, plus nous voyons de scènes de vie quotitdienne des locaux. L’arrivée au resort, à une demie heure d’Ubud, est au fin fond d’une rizière au bout d’un sentier délabré et d’une pente très abrupte. Mais c’est le paradis au bout du chemin! Les petites villas privées comme la notre sont nichées au coeur de la végétation, la piscine à débordement donne une vue imprenable sur la rizière d’en face. Nous prenons la navette pour descendre en ville. Olivier se voit traverser le centre-ville sans casque avec le loueur pour aller chercher notre scooter de compétition! Nous prenons ensuite une foccacia en terrasse (très local), marchandons un petit sac trop mignon comme des pros, et déjà nous rentrons avant la nuit, des moustiques plein les dents sur cette route à mille lieues de celles bondées du sud de l’île.

26 August 2017

Aujourd’hui nous décidons d’aller visiter Canggu (oui maintenant j’ai compris qu’on ne prononce pas kangoo mais tchangou). Comme à Seminyak, il y a beaucoup d’expats et de nombreuses boutiques très occidentales. On se croirait dans un Venice Beach australien sauce Bali! C’est beautiful mais les prix n’y sont pas forcément très bon marché donc le shopping se limitera à une glace au fruit du dragon. Nous déjeunons dans un endroit au potentiel très fortement instagrammable « The Slow », la déco y est de très très bon gout, tout comme les tacos à la crevette et la salade cesar revisitée. Un régal! On se pose ensuite sur la plage, sur les coussins poires hyper confortables, on somnole jusqu’à ce que le soleil commence déjà à décliner. Ça aussi c’est frustrant, le soleil se couche à 18h. Malgré la folie des routes, c’est super agréable de se balader à scooter au bord des rizières, sous les cerfs volants et le ciel incandescent… de beaux moments!

25 August 2017

Bien arrivés après 15h de vol et un changement dubaïote au pas de course. L’arrivée à l’aéroport donne le ton, 1/4 d’heure à négocier avec de vrais faux taxis qui te mettent le grappin de dessus par 30°. Heureusement, Olivier ne se laisse pas faire et on nous amène à la villa. Notre coeur balance entre sauter directement dans la piscine ou prendre une douche méritée! Nos colocataires sont de petits geckos jaunes qui courent sur les murs. Pour cette première journée, on prend le scooter qu’on a loué pour se balader vers Seminyak. Oliver le manoeuvre à merveille (surement une réminiscence de ses années collège) il en faut du talent dans cette circulation dingo! On assiste à un superbe coucher de soleil sur la plage, avec de la musique en fond et des bières fraiches au citron. Dans la ville, on croise de nombreux petits magasins trop chouettes, et on est très frustrés de ne pas pouvoir acheter ces magnifiques objets de déco : meubles en bois, boîtes en perles, hamacs tressés, etc!