Italy, Canada · 12 Days · 41 Moments · September 2017

L'aventure de Karina et Donald - Italie


19 September 2017

Antares - Cefalù On a trouvé cette recommandation sur TripAdvisor. On a choisi un risotto ainsi qu'une pâte en sauce ragù et prosciutto. Tous les 2 très bon mais je dois dire que le risotto était trop salé. Nous avons fait fi de la recommandation rapportée d'un autre contributeur TA concernant le vin maison! Erreur, cette personne avait complètement raison... Choisir une bouteille plutôt que le vin maison. Un bon rapport qualité /prix...
Arrivés au Centro historico, nous avons trouvé un stationnement et sommes parti errer. On a rapidement trouvé un resto car Don crevait de faim et avait une belle grosse envie de pipi. On n'est pas tombé sur l'endroit le moin cher. 27 € pour luncher... Toitefous, on avait un très bon vin blanc et 2 immenses paninis. Un jambon fromage et l'autre caprese. Vers 15:00, on avait donné rdv à l'hôte
Une chose intéressante qu'on a faite a Monreale, c'est la rencontre d'un gentil monsieur qui tenait une boutique où il vendait des vins, des tartines, des pâtes et des huiles d'olive pour ne nommer que ces produits. On est entre et avons posé quelques question et voyant notre incapabilite à parler Italien, il nous a demandé quelle était notre langue. Karina de lui répondre, anglais, espagnole et français... Il nous a enytrepris en francais( un très. Bon francais) Il nous a parlé des ses vin et liqueurs ainsi que des huile d'olive et crème de pistache. Il nous a fait goûter une liqueur d'amande produite à partir de vin blanc et une autre à partir de vin rouge. Nous avons choisi la première. Il nous a fait goûter 2 huile d'olive aussi mais nous n'en avons pas pris. On a aussi pris 2 bouteilles de vin local et de la crème de pistache. Nous sommes partis avec 50$ de stock. On avait mis le GPS pour se rendre directement au B&B mais il était trop tôt alors on est allés à Cefalú.
Nous sommes partis de chez Fabio à Palermo vers 9:45. Fabio nous avait demandé si on voulait partir à cette heure la car il avait d'autres clients qui arrivaient. Nous ça nous allait alors pas longtemps après s'être réveilles, on a complété nos bagages puis sommes allés prendre notre petit déjeuner chez Capoello! Karina tenait à prendre la kassata siciliana(gâteau éponge avec de la pâte d'amande et fruits confits et un cappuccino. De retour à l'appart, on a descendu nos bagages en 2 shot pour aller le porter à la voiture, qui encore une fois n'était endommagée malgré sa localisation risquée sur le coin d' une rue passante. On a alors pris la route pour Monreale. Un beau petit volllage juché dans les. Ontagne et dont le duomo ext exceptionnel. On a stationné la voiture pas loin du centre puis avons marché dans le vieux. On a pris plusieurs photos puis avons repris la route. On avait l'occasion de visiter l'intérieur du duomo mais il y avait plein de touriste alors on a laissé fair

16 September 2017

Comme on avait bu 2 litres de vin: un de blanc et un de rouge, Karina route pour remonter vers notre Airbnb était quand même nécessaire. On a retrouvé notre chemin sans problème jusqu'à ce que Karina décidé de prendre une photo de chat pour Étienne. Équipée de sa tablette grand format, pas facile de faire le focus. Ça c'est sans parler de la lumière qui était moins qu'optimale. Si on combine à ça le fait que j'avait envie de pipi étape Karina se prenait pour une grande photographe ben chaude, la recette parfaite pour qu'on se pogne un peu. Arrivés à l'appartement, je suis allé au toilette puis j'ai pris Ma douche. Karina, elle s'est couchée sans demander son reste. Disons que ca ne fut pas la meilleure nuit qu'on a eu...
Restaurant opéra. - Agrigento Nous avions décidé de ne prendre que l'apéro ici. Toutefois, lorsqu'on a vue les plats destines aux autres tables arriver, nous avons changé d'idée. Ma conjointe a choisi des cavatelli en sauce tomates avec aubergine et veau sur lesquelles on a déposé ne énorme tuile de parmesan. Pour Ma part, un plat de pappardelle au veau en sauce tomate. Tous les 2 exquis... Nous avons accompagné le tout d'un bon rouge. Un succulent repas, je recommande avec plaisir...
Après notre bon lunch, nous sommes remontés à l'appart. On s'était garé juste à côté du Duomo, mais on n'était pas certain qu'on avait le droit. On a demandé a Fabio et il nous a répondu eu ça dépendait de la signalisation... Pas très aidant le Fabio... On a donc tenté de converser avec des gens assis sur un banc. En fait, il y avait le même monsieur qui nous avait dit qu'on ne passerait pas pour se rendre au gîte. Ça n'a pas fonctionné fort jusqu'à ce qu'un monsieur qui accompagnait quelqu'un qui libérait une place de stationnement tenté de nous aider( on voulait avoir la place libérée!). Il s'est rendu compte qu'on parlait français et immédiatement il s'est mis à tout nous expliquer ca. Heureusement car on était dans l'illégalité. On a donc déplacé l'auto dans un endroit securitaire... On est redescendu dans la vieille ville pour marcher et découvrir... On s'est ensuite trouvé un autre spot pour prendre l'apéro. Le plan était de remonter à la chambre après l'apéro...
Terre e Mare- Agrigento: Il y avait quelques clients lorsque nous nous sommes attablé. La dame nous a apporté le menu rapidement. On avait choisi une place à l'extérieure même si on sait qu'on s'expose aux fumeurs... On a choisi l'assiette des spécialités Siciliennes. On a eu droit à la caponata, olives, fromages fins saupoudrés de pistaches, triangles de pommes de terre frites, courges et aubergines rôties, 3 sortes de viandes froides, fromages frais en boules, un couscous aromatisé très bon et finalement, croûtons à l'huile d'olive et tomates en brunoise et feuilles de basilic. Tout ça avec un petit panier de pain. Un festin... On a accompagné le tout d'un petit rouge de la région. Une collation parfaite...
Don a même dû rebrousser chemin à deux reprises, parce que la voiture ne pouvait pas passer. La deuxième fois était remarquable, puisque la clutch s'est presque brûlée en tentant de reculer dans une pente très abrupte. En fait, pour être honnête, c'est un peu un cas de tête de cochon qui pense qu'il va se rendre dans le stationnement du B&B parce qu'il a vu des véhicule là... Mais en fait c'était des tous petits véhicule pas large comme la WW Polo. Non mais tout un pilote ce Don. Même sans caméra de recul... Chapeau!!! Il faut dire aussi qu'avant de trouver le B&B, on a garé l'auto pour monter à pieds pour trouver le B&B car dans ce dédale de petites rues abruptes, le GPS devient mêlé on dirait... Des qu'on au eu fait le Check-in, on est allés à la recherche d'n endroit pour y prendre un verre car ca avait été épuisant autant mentalement que physiquement. C'est vraiment côtu Agrigento!!! On a fini par trouver quelque chose qui n'était pas fermé, La Trattoria Terre e Mare.
On est parti de Modica vers 10:45 AM en direction d'Agrigento. Un bon 2 heures et demi de conduite sur des petites routes de campagne à 90 km/h max. Ce segment du voyage n'aura pas été le meilleur. Sur un bon bout du parcours, des déchets juchaient sur le bord de la route. On a aussi vu beaucoup de serres désaffectées. Une impression de pauvreté généralisée. À peu près à mi-chemin, on s'est arrêté à Gela. Il y avait un kiosque sur le bord de la route et on y a acheté des fruits frais: 2 pêches, 2 nectarines et 2 prunes romaines. On a goûté aux prunes et elles sont vraiment excellentes. Rien à voir avec ce que l'on retrouve au Québec. Pour le reste, on a décidé d'attendre, car il semblait y avoir des dépôts sur les fruits, un peu comme des pesticides. On prend pas de chance... Le GPS nous a donné des sueurs froides, car on devait monter par des rues très étroites, et même des escaliers, pour aller à l'appartement réservé. En fait Don avait manqué une instruction...
La Latteria - située tout près d'où nous avons passé la nuit. On s'est assis à une table sur le trottoir et une gentille dame est venue nous porter des menus. Nous avons choisi 2 cappuccini et 2 pâtisseries. Une macalle, prononcé "mahhhhallé", une pâtisserie proche du canollo mais dans une pâte cylindre à texture de beigne avec une crème soyeuse, à base de ricotta, à l'intérieur. Un délice... L'autre était un gâteau au fromage avec confiture de cerises noires... Ça aussi, c'était très bon. Le caffè était parfait... Excellent endroit pour le petit déjeuner et le service est excellent.
Ce matin, nous nous sommes levés vers 7:30 AM. Pour ma part, j'ai été réveillé par mon cellulaires vers 4:00 AM. Pas trop redormi après. Karina s'est levée et s'est lavé les cheveux. Moi, j'ai gossé sur mon cellulaire, me demandant ce qui a pu faire qu'il sonne. L'épais que je suis a oublié de l'enlever de sur "Itinerance internationale" depuis qu'on est revenu de Corolla! Ça va donc me coûter un beau 42$ pour rien... Lorsque Karina fut prête, on a complété nos bagages, histoire d'être prêts à se pousser après notre visite des 2 highlights de Modica, soient la Chiesa de San Giorgio, juchée très haut dans la montagne, et celle de San Pietro, un peu plus bas. Des très beaux bâtiments de style baroque, caractérisé par les figures de personnages que l'on retrouve comme support pour les balcons. En fait, il y avait beaucoup plus à voir, mais on avait au moins 2.5 heures de route pour rejoindre Agrigento. Juste avant notre visite, nous sommes allés déjeuner à La Latteria...

14 September 2017

Levés à 7:30 AM, nous sommes allés déjeuner chez Voglia Matta, l'endroit indiqué par Gabriel (location d'auto). Après 2 jours, on commence à bien se retrouver dans la ville. Karina a pris le granite de caffè, et moi, un cappuccino. Karina a bien aimé. On y a vu d'autres saveurs, dont amande. On va devoir réessayer... Ensuite, on est revenu à la maison pour finaliser les bagages et prendre congé de nos hôtes. On avait une grosse journée devant nous. Noto, Ispica, Ragusa, Chierimonte di Gulfi, puis Modica, où on doit dormir. Noto est vraiment superbe, à couper le souffle ! L'architecture est en parfait état. Vraiment très beau... Ensuite, on a pris la route d'Ispica. Un beau flop! Une espèce de gorge où il fallait payer pour visiter, mais qui nous a semblé sans intérêt. On l'a donc flushé, à peine descendus de l'auto. Il faut dire que notre GPS nous en fait voir de toutes les couleurs... Il nous a amené à faire plein de détours pas sécuritaires, suite à une sortie manquée..
Angelina's bakery - Syracusa First canollo ever! Simply DELICIOUS!!! Served on an ardoise plate, the shell was crispy and the cream not too sweet. We asked for a double cappuccino. It was just ok, as the coffee was not strong enough. Still a nice spot to have breakfast...
... et petits poivrons grillés (à se rouler par terre). Et ce n'est pas tout, elle est repartie en disant "ça ne sera pas long, je n'ai pas fini". Elle est arrivée avec 2 petites assiettes contenant une brioche garnie (tendre et succulente) et 2 étagés au gratin dont l'un d'aubergine: tous deux très bons... Un délice... On a choisi un litre de rouge (trop chaud) et 2 plats de pâtes. On a vraiment bien mangé et les portions sont assez copieuses.... Le service était impeccable, autant de la jeune fille, de la dame ou encore du proprio: ils se sont toujours souciés que tout était à notre goût. Je recommande, sans aucune hésitation.
Antichi Sapori e tradizioni - Syracusa On cherchait un endroit pour souper, bon et pas cher, sur TripAdvisor. On a trouvé ce resto, situé pas trop loin d'où on habitait. Première expérience avec La Fourchette ! Dès qu'on est arrivé, on nous a offert de nous asseoir à l'intérieur ou à l'extérieur. On a choisi l'extérieur. La dame nous a rapidement apporté des menus et nous lui avons fait part que c'était notre première expérience avec la Fourchette... On voulait savoir s'il y avait des restrictions. Elle est allée vérifier et est revenue en disant : "Aucune restriction"!!! Il y avait une jeune fille qui parlait un peu anglais, elle s'est bien occupée de nous et a répondu à toutes nos questions. On a demandé ce qu'était l'antipasto maison végé et l'antipasto au poisson. On a choisi le végé. Wow!!! La jeune fille est arrivée au bout de quelques minutes avec une grosse assiette contenant une croquette de patate, une autre d'aubergine, poivron farci de fromage, oignon sucré (Wow!).

13 September 2017

... Au même moment, sont entrés une dame et un monsieur avec des sacs ressemblant à des victuailles. Un jeune homme a suivi, et comme par magie, le jeune fille qui nous a accueilli est disparue.... Toute l'atmosphère s'est aussi détendue soudainement. Nos plats sont arrivés après un moment. Des belles et succulentes pâtes aux fruits de mer pour moi et un risotto aux fruits de mer pour ma conjointe. Des belles portions très goûteuses.
Restaurant Locunda Colibri Lorsque nous sommes arrivés, il y avait beaucoup de places libres dans le resto! La jeune fille qui nous a reçus ne semblait pas d'une humeur plaisante. Comme nous étions 2, elle nous a indiqué toutes les tables libres pouvant accueillir 2 personnes. Nous nous sommes assis et elle nous a apporté les menus en anglais. Au bout d'un moment, elle s'est approchée pour prendre notre commande et comme nous n'étions pas fin prêts, elle est restée à côté de la table à attendre. Ma conjointe hésitait pour le choix du vin, car il n'y avait aucun prix d'affiché et plusieurs vins dans le frigo n'apparaissaient pas sur la carte. On lui a pointé une bouteille et comme on hésitait, elle nous a fait goûter. Il était très bon, alors on a décidé d'y aller pour la bouteille, si le prix est bon. Elle ne connaissait pas le prix, elle a donc appelé pour pouvoir nous le communiquer. Le vin est coûteux ici. On a finalement choisi nos plats. Au bout de 30 minutes, on a eu du pain

12 September 2017

... Les dames et Karina se sont mises à jaser ça... Elles venaient de Montevideo, là où Karina a vécu et là où nous sommes allés en vacances, au début de 2017. Elles cherchaient une adresse en particulier. Selon Karina, elles étaient gentilles...😉
On a continué de se promener en ville et on est entré dans une boutique où un monsieur vendait du vin. Il était bien sympathique et nous présentait ses produits. Comme on ne voulait pas traîner des bouteilles toute la journée, on lui a dit qu'on reviendrait plus tard. On a continué notre promenade jusqu'à ce que l'envie nous prenne de prendre l'apéro. On a commandé nos drinks et, out of the blue, je me suis mis à siffler un air qui m'est venu tout seul... La table derrière nous s'est mise à applaudir, lorsque j'ai eu fini... Au même moment, j'ai réalisé que je venir de siffler l'air de "Il Padrino", sans trop le réaliser... Je ne sais pas trop d'où je tiens ça. Probablement que je l'ai entendu, sans trop m'en rendre compte, et que je me suis mis à le siffloter. Un genre de vers d'oreille. Pas longtemps après, 2 dames ont interpellé Karina en espagnol... Karina aime bien se faire dire qu'elle a l'air espagnole, ou de n'importe où ailleurs, sur la planète...
Aujourd'hui, on a décidé de laisser la voiture dans le garage et de profiter de Catania. On s'est levé assez tard, genre 8:45 AM... On a pris un verre de jus d'orange, nous nous sommes brossé les dents, puis sommes partis dans la vieille ville. Notre ambition était d'aller au marché de poisson. Vraiment cool ! On trippe ben raide dans les marchés, nous. Tous ces beaux produits frais et les marchands qui vendent toutes sortes de poissons, des étals de viandes où sont exposées toutes les partie de la bête... C'est vraiment un bel indice de la culture... On s'est arrêté pour le petit dej: Un bon cappuccino et une pâtisserie sucrée. On a poursuivi notre visite de la vieille ville en se promenant bien tranquille. Plus tard, on s'est arrêté casser la croûte dans un petit café. On a partagé une entrée de pommes de terre et courgettes avec confiture de kiwi et fromage sicilien... On a continué à se promener sans but dans le vieille ville. C'est cool de prendre ça relax, en vacances.

11 September 2017

Artù - Catania Initialement, on avait envie de venir ici pour manger de la viande chevaline. Les commentaires de TripAdvisor nous ont conquis et comme j'avais envie de pâtes, on a décidé de plonger. À notre première visite, le service était attentionné et rapide. On a mangé 2 plats de pâtes succulents. Un carbonara et matriciana, tous les 2 très bons. Le cuistot s'est même assuré de nous apporter 2 types de fromage, parmesan pour le carbonara et grana padano pour les pâtes matriciana. Super service à faible coût. Nous sommes revenus, le soir suivant, pour cette fois goûter la viande chevaline. Malheureusement, l'histoire ne s'est pas bien déroulée du tout. Après 30 minutes, nous n'avions pas encore le menu. Il n'y avait qu'une seule serveuse. On voyait les patrons dans l'établissement, mais ils ne faisaient rien pour aider. Grande déception... À la demande de ma conjointe, nous avons attendu 10 minutes, mais rien ne s'est passé. Nous avons quitté et ne reviendrons plus.
C'est à ce moment que la petite Mini Austin, de couleur jaune, est apparue au bout de la rue. On s'en allait vraiment faire un face-à-face. Près de lui rentrer dedans, j'ai appuyé sur les freins, et lui aussi. Il a bien vu que j'étais dans une impasse et a gentiment décidé de reculer afin de s'enfiler sur le trottoir pour me permettre de passer. Lorsque je suis arrivé près de lui, sa fenêtre était baissée, et je lui ai fait un beau grand sourire et lui ai dit merci. Il m'a fait une face semblant dire; OK OK c'est correct, le cave, t'étais dans marde et je t'ai laissé passer, mais dégage. À ce moment, on n'était pas trop loin d'arriver à la maison... On a vraiment fait plusieurs tours en rond pour arriver à entrer directement dans le garage, mais lorsqu'on y est arrivé, ce fut un soulagement. On est ensuite monté à l'appart siroter un petit verre de vin blanc pour calmer nos émotions !
Suite du récit précédent... Un certain moment donné, on était dans un one-way vraiment bien entamé, genre à la moitié de la rue, il y avait une voiture à contre-sens, évidemment il n'y avait pas de place pour passer... Un monsieur était en train de booster la voiture d'une dame, qui attendait de façon stressée sur le bord du chemin avec sa clope. Me voyant arriver dans ce dédale, la bonne femme s'est mise à gesticuler en me disant de reculer, la vieille crisse. Je n'ai pas eu d'autre choix que d'obtempérer, alors je me suis mis à reculons pour reculer jusqu'au coin de la rue précédente. On a donc pris un autre chemin, en espérant que le GPS nous guide vers notre destination finale. Ça aura pris je ne sais combien de détours, de changements de direction, pour finalement revenir dans la même rue où la bitch m'avait fait reculer. Lorsque j'ai vu que j'avais un peu de place, j'ai appuyé sur le champignon pour me rendre le plus rapidement possible au bout de la rue.
Comme on voulait acheter une carte SIM pour le iPad de Karina, on s'est dirigé vers le centre d'achat proposé par Elisabetta. C'était quand même pas mal plus loin que notre appart. Un grand centre d'achat moderne et propre. On n'a pa eu de misère à trouver les TIM, WIND, TRE et Vodafone. On a pris un dépliant de chaque place pour se faire une tête... On a aussi fait un arrêt à l'épicerie pour voir le prix des lames de rasoir et de l'eau en grande quantité. On est sorti avec 6*2 litres d'eau, un paquet de lames de rasoir, 2 bouteilles de vin, un pain, un fromage et un saucisson... En sortant du centre d'achat, on n'avait vraiment aucune idée de ce qui allait suivre... Le retour vers l'appart a pris à peu près 1h15. Non mais là, c'est vraiment l'expérience d'une vie.
Au départ, ça m'a semblé être une erreur, car il nous faisait passer par l'opposé du chemin indiqué par le monsieur. La pression a monté... On a fait le tour de la ville, pour finalement atterrir complètement en bas!!! Il va me falloir me taper la côte avec l'état de mes poumons... J'étais en tabarnak... 😤Pauvre Karina, de devoir m'endurer quand je suis de mauvaise humeur, sans raison apparente... Anyway, on est arrivé dans le parking et il se trouve qu'il y avait un ascenseur qui nous montait tout en haut, donc aucun problème pour mes petits poumons... Mes humeurs sont revenues, par la suite... On a pris le temps de visiter les principales attractions, dont le théâtre grec à 10€ pp on a flâné sur Costo Umberto, une rue pédestre. Tout est vraiment cher ici, mais on a quand même lunché avec une pizza et vino rosso dans un resto qui nous offrait une très belle vue sur la côte et la mer. On a ensuite repris la route vers 15:00... Le gros de la journée était pas mal passé.
Aujourd'hui, Karina a décidé qu'on irait faire un tour à Taormina, car on avait bien aimé la veille. On a d'abord été prendre le petit dej au café où on nous a donné accès à internet, la veille. On se sent redevable... Lost in translation, on a demandé un "caffe latte" et on a eu un "espresso deca". On a pris ça avec 2 délicieux croissants aux pistaches. On a ensuite pris la route vers Taormina. Il y avait quand même pas mal de trafic par rapport à la veille. Pas facile... Quand on a été sortis de la ville, ça s'est bien passé. Arrivés proche de Taormina, Don s'est mis à capoter un peu. En fait, il avait la chienne de devoir encore une fois arriver dans les touristes, en haut de la côte... Arrivés en haut, on a trouvé un parking dans un hôtel à 10€. Malheureusement, c'était pour les client de l'hôtel. Le monsieur nous a indiqué comment se rendre au stationnement Porta di Catania. On a utilisé le GPS, plutôt que de suivre les indications du monsieur.

10 September 2017

Il Gambero Pazzo : Wow et rewow! La fille nous a d'abord proposé le super repas à mille services, mais on lui a dit qu'on voulait manger simple. Elle nous a alors proposé en italien (elle ne parlait pas anglais) une série de plats qui nous ont inspiré confiance, compte tenue de notre faible compréhension de l'italien. En résumé, plusieurs plats de fruits de mer. Tous les plats sont arrivés en même temps. Carpaccio de saumon et pêches, huîtres, carpaccio de crevettes, salade de pieuvre. Quand on croyait que c'était terminé, elle est arrivée avec une mega assiette de fruits de mer dont des couteaux, grosses crevettes, moules panées, croquettes de poisson blanc, etc. Vraiment bon ! Alors que cette fois-ci, on croyait vraiment que c'était fini, elle est arrivée avec un giga bol de moules marinières. On a mouillé ça avec un vin blanc de la maison. Lorsque notre repas fut terminé, elle a couronné le tout d'une petite bouteille de limoncello, gracieuseté de la maison...
Dès qu'Elisabetta nous a quittés, on a sorti nos bagages, puis sommes allés prendre une bière au bar Castello Ursino et on nous a gentiment donné accès au wifi. Pas donnée, la bière à cet endroit... On a décidé d'aller découvrir les environs et pas trop longtemps après, on s'est pris les pieds dans un genre de petit bistrot vert lime où ils offraient une bouteille de vin blanc pour 6€ ! Difficile de résister à une telle offre... Vraiment rafraîchissant à point ! On est ensuite retourné à l'appart, puis on a fait un petit somme. On pensait ne pas avoir faim pour souper, mais Don n'en était pas certain. Quand Don s'est réveillé, encore un peu chaud, ça ne tentait pas à Karina, mais on est quand même sorti casser la croûte. Don a trouvé un resto sur TripAdvisor : Il Gambero Pazzo.
Airbnb Elisabetta. L'appart est vraiment bien situé, tout à côté du château et à quelques minutes de marche des attractions. Il y a plusieurs restaurants à proximité. L'appart est propre et fonctionnel. Le garage est un élément important pour nous. L'hôtesse est vraiment sympathique et a été très utile pour répondre à toutes nos questions, même les plus pointues. Il y a un frigo : même si c'est fréquent dans un Airbnb, c'est le genre de chose qu'on apprécie. Le quartier est très sécuritaire. La meilleure façon de communiquer avec Elisabetta pour nous reste le courriel. Elle répond très rapidement.
Tiramisu: Il y avait de la place sur la terrasse, alors la jeune fille nous a invité à nous asseoir. On a choisi tous les deux un plat de pâtes; pâtes à la Norma et une autre en sauce à la crème et pancetta. Toutes les deux succulentes... On a accompagné ça de 2 verres de vin rouge maison. Très bon... Comme on était pressés, on devait être de retour au parking pour 14:30, on a pas perdu notre temps et avons mangé en vitesse. Très bon service, rapide et bon...
On a repris la route après un lunch rapide à Taormina. Les automobilistes ici conduisent vraiment mal ! Premièrement, il ne tiennent pas compte des lignes. Ils roulent à cheval sur la ligne, qu'elle soit pleine ou pointillée. Ils passent très très proche, lorsqu'ils dépassent. Des vrais fous! Ça rend la conduite vraiment fatigante. Comme on est dimanche, la ville est complètement arrêtée. Ça a donc été très facile de trouver notre logis. Par contre, on a cogné à la porte et sonné sans succès... J'ai suspecté qu'Elisabetta avait pu nous écrire, alors on se stationnait juste devant l'appart et on s'est mis à la recherche d'un endroit offrant le wifi. En posant quelques questions, on a trouvé un petit café bar où on a pu valider que c'était bien le cas. Elle nous disait de la texter lorsqu'on serait arrivés, ce que j'ai fait. Quand on est arrivé, on a fait connaissance et elle nous a fait faire le tour du propriétaire. L'appart est très bien et super propre.
Dès qu'on est arrivés à Messina, Karina a eu la bonne idée de faire un arrêt à Taormina. Ouff!! On a mis le GPS sur un restaurant "our pick". Aussitôt arrivés en haut (des dédales de petites rues très étroites et de virages en épingle, on a été confrontés à une horde de touristes à pieds. Impossible de se rendre au resto en auto. On a pris la première rue à droite pour tenter de trouver un stationnement, et juste là, Don a vu une affiche Parking 3€ l'heure! Il y avait de la place, alors on s'est garés. Le monsieur nous a demandé pour combien de temps on pensait être là, car il fermait de 2:00 à 3:00 PM. Il était déjà 1:30 PM... Karina lui a demandé où se trouvait le resto en question, et il a fait des gestes de la main du style "par la droite" en disant qu'on n'aurait pas vraiment le temps. On lui a demandé s'il avait des suggestions de resto, et il a indiqué un resto tout près, le Tiramisu.
Levés tôt, on a fait nos bagages et on les a descendus dans la voiture. On s'est ensuite dirigés vers la salle à manger où on a choisi des portions de tarte et de gâteau avec du yogourt et un cappuccino. On a ramassé un fruit pour la route. On a ensuite repris la route vers Catania. On a mis de l'essence; cher en batince! 100$ pour faire le plein, pis on était encore au quart!!! Le GPS nous a très bien guidé à Villa San Giovanni. Arrivés près du quai, un monsieur nous a interpellé tout à coté de la billetterie. Il m'a demandé quelle langue on parlait, et a immédiatement enchaîné en nous posant quelques questions afin de nous guider dans le bon choix de billet (one way, aller-retour et nombre de jours, etc). On a monté à bord et nous nous sommes dirigés sur le pont. J'ai enfilé une petite Heineken, puis nous sommes sortis à l'extérieur profiter du beau temps. On en n'a pas parlé, mais il fait toujours beau depuis notre arrivée.

9 September 2017

Le palais a été rénové en sachant conserver tout le cachet auquel on peut s'attendre. Un ascenseur nous permet de monter nos bagages facilement. La chambre était grande et très propre. La vue de notre chambre donnait sur la vallée et les montagnes avoisinantes. Il y a une piscine qui peut être utilisée moyennant 10€. Les hôtes Micael et Rosa sont vraiment très attentionnés. On a eu beaucoup de plaisir à tenter de se comprendre; notre maîtrise de l'italien est médiocre, alors que leurs efforts pour nous parler en anglais ont été fort louables et très très appréciés. La belle Rosa a été notre hôtesse lors du repas et elle était très attentionnée.
Dans un second temps, des fines tranches de porc dans une sauce vin blanc citronnée accompagné de d'aubergines et de scaroles grillées. Vraiment très bon! Pour dessert, une mousse au chocolat agrémentée d'amaretto et une pana cotta avec une confiture de fruits des champs. On recommande chaudement cet endroit, car on y a mangé comme des rois.
Comme le palais était à bonne distance de quelque restaurant que ce soit, on a été chanceux car on pouvait souper directement là. C'était vraiment une bonne nouvelle car on était brûlés. On avait lu que pour 20 Euros pp on mangeait un repas à 5 services incluant les breuvages. La gentille Rosa nous avait préparé une table pour 2, très romantique. Le repas a débuté par des antipasti de viandes froides et fromages de la région et un carpaccio de bœuf et concassé de tomates fraîches avec quelques copeaux de grana padano. Un pur délice ! On a choisi un vin rouge Nero d'Avola que la jeune dame nous a gentiment servi. Les primi était des pâtes cuites à point. Une de poisson blanc et de quelques légumes frais et l'autre des ravioli de ricotta aux champignon forestiers. Tous les deux était vraiment succulents. Les secondi piati était dans un premier temps un steak de boeuf cuit parfaitement accompagné chips de zucchini et fromage grana et poivrons farcis.
Des routes hyper étroites où ça ne croise pas. On y a vu un troupeau de chèvres sur le bord de la route où certaines étaient occupées à assurer la survie du troupeau. 😉On a eu à se faire aider par un petit monsieur qui perdait son temps à la tabagie. Il nous a bien expliqué comment faire pour trouver le Palazzo Cestari. Una curva par ci et una curva par là... Il était bien drôle... Le Palazzo Cestari est vraiment super ! Difficile à trouver, mais avec un cachet fou. On avait une super chambre au 2ieme étage et un ascenseur nous permettait de monter nos bagages sans trop souffrir. Une fois arrivés, on a demandé où on pourrait prendre un petit verre. Mine de rien, il était déjà 16:00. Surprise, il pouvait nous accommoder sans qu'on ait à sortir. J'ai pris une bière et Karina un Aperol spritz.
À peine arrivés à l'aéroport, nous avons cherché un guichet automatique pour y retirer des sous. Ensuite, direction location d'autos pour prendre possession de notre véhicule pour 2 semaines. On a rencontré un gentil jeune homme qui s'est ocupé de nous. Étrangement, il est originaire de Syracusa, une de nos destinations. Il a réussi à nous vendre une assurance hasards de la route, mais pas plus. On a roulé 200 km, puis ensuite j'en pouvais plus, on s'est arrêté à une halte routière. Karina, elle, avait dormi un peu pendant la route. La sieste fut courte, mais très réparatrice... On en a profité pour acheter un sandwich, de l'eau et un ensemble de 2 bouteilles de vin qui venaient avec 2 beaux verres. On avait oublié les nôtres... Au bout des 400 premiers km, on était arrivés à Montesano sulla Marcellana, là où on allait passer la nuit. Ce ne fut pas sans problèmes, car notre GPS nous a fait passer par des chemins de campagne pour y arriver.

8 September 2017

Bon... On vient d'arriver à l'aéroport... On a rushé toute la semaine. Arrivé du travail vers 12:30, il fallait faire les bagages, se raser et prendre la douche. On voulait partir vers 15:00. Karina est arrivée du travail 13:45, pas de valise de prête... Tout juste arrivés au bar de l'aéroport, on tombe sur Nadine de chez Poulin Opticien. Toute une coïncidence !
Itinéraire 8 - 23 Septembre 9 Roma 😴 Maratea 10 😴 Catania Taormina 13 😴 Syracusa Ortygia 15 😴 Modica Noto Ragusa Ispica Montechiara de Monti 16 😴 Agrigento 17 😴 Valderice Erice 18 😴 Palermo Monreale 19 😴 Cefalù 21 😴 Tortora 22 😴 Roma