Canada, Ireland · 16 Days · 60 Moments · May 2017

Bernard, France et Guylaine en Irlande...


8 June 2017

C'est la fin des émissions. Nous prenons l'avion dans 50 minutes... Je termine le voyage avec un muffin au chocolat et une bonne Guinness... Ma vie est sombre...

7 June 2017

Le souper des condamnés. Une foccacia et des pad-thais de chez Camile suivi d'un thé anglais... Peut-être un peu de vin italien.
Notre visite à la brasserie Guinness et quelques images-souvenirs.
Spar le concurrent de Couche-tard en Irlande... Présent depuis le début de notre voyage.
Communauto (?) en Irlande et autres moyens de transport. Nénuphars sur le canal inutilisé qui traverse une partie de la ville.
Tintin à Dublin...
Dublin : quelques exemples architecturaux : des églises, maisons, etc.

6 June 2017

Et quelques points d'intérêt pour terminer.
Sur la route avec les marcheurs...
Des vitrines de nourriture.
Un peu de tweed...
De la bouffe ! Ce matin, c'était un p'tit café « branché » près d'une garderie... L'addition... Un p'tite bière dans un pub de micro-brasserie avec des patates pilées (Guylaine). Ce midi, c'était de l'indien. Savoureux !
Notre appartement ! Sûrement un appartement d'étudiants durant la période scolaire.

5 June 2017

Sur la route - Au terminus d'autobus de Sligo en attente de notre départ. Nous sommes les voyageurs ayant le plus de bagages... Et il fait un beau soleil. France a emprunté un vélo et elle est partie faire le tour de la ville. Le « Panthéon » de Longford (pour Céline) : St.Mel's Cathedral. Il pleut abondamment à Dublin. Nous avons nolisé trois taxis pour transporter nos bagages et nos sacs de vélo. C'était la folie pour les taxis à cause de la pluie, d'un marathon et d'un concert rock. Notre appartement est « super ». Nous avions soupé au « Donaghys » hier soir. Délicieux « Fish & Chips ». Le terminus d'autobus était situé près de la gare. Nous aurions pu prendre le train. Un poème de Yeats en murale.

4 June 2017

Sortie de ville à pieds après une bonne ondée. Dernières photos prises sur la route avant notre arrivée à Sligo, point de départ de nos randonnées de vélos. Demain, quatre heures d'autobus vers Dublin pour la fin de notre voyage en Irlande. Deux jours de tourisme « à pieds »... Enfin, on pourra visiter des églises et des musées à notre goût.
La Mecque du surf en Irlande. Ils étaient près de 50 à l'eau...
Dernière journée de vélo. 82km / 830m de dénivelé. Une course sans fin contre les éléments... Chaud, froid, pluie, nuages, montées et descentes, la totale... Et pour finir, il faut mettre les vélos dans leur sac de transport ! ? ! J'exagère à peine : dix jours de vélos (810km), trois crevaisons (encore une aujourd'hui), un support à bidon desoudé, un bidon échappé et fracassé sur la route, deux cales de souliers à remplacer.

3 June 2017

Après un château, une église et deux pratiquants en attente de la messe... pour Nicole ! La photo a été prise à 21h45.
Letterkenny - Donegal. Sur la route... 76km / 700m de dénivelé. Et on finit ça avec des « Kettle Chips » seulement au sel. Rares !
Ptchsssssss, ptchsssssss, ptchsssssss... Crevaison ! Et c'est pas le plus gros ! C'est France ! Photos prises quelques minutes avant à la jonction de route précédant la crevaison.
Un château... de Donegal... pour Nicole...
On broyait du noir au départ à cause de la pluie. Mais le soleil nous a accompagné toute la journée à part trois ou quatre ondées subites. La première ondée était terminée avant qu'on ait mis nos impers.

2 June 2017

Notre journée-défi : Malen - Letterkenny : 100km - 1200m de dénivelé. Une belle journée ensoleillée. 18°C au plus chaud. Un petit saut en Irlande du Nord à Londonderry. De la mer aux terres intérieures. La tonte des moutons doit être commencée. « The Birds III »... Je suis certain, qu'un jour, ils vont attaquer.

1 June 2017

Ceux qui veulent laisser des commentaires peuvent le faire en cliquant sur le phylactère, à gauche, sous les photos...
Étape 3. La boucle de « Malen Head » : 30km. Le point le plus au nord de l'Irlande. On peut voir le Canada par beau temps ? ! ? Des toits de chaumes qui attirent les bigorneaux et les touristes.
Étape 2 : 38km vers Malen / Encore beaucoup de dénivelé. Un autre passage dans le film « The birds ». Au moins une centaine de corneilles dans un champs et sur les fils électriques.
La traversée. 30 minutes. Trois autos. Un cimetière de poupées à notre sortie sur l'autre quai. Une explication ?
Journée en trois étapes. Étape 1 : départ sous un p'tit crachin. 12km du B&B au traversier. Nous étions les premiers passagers de la saison. Première traversée aujourd'hui. Café et scones en attendant le ferry. J'ai eu le temps de faire un crayonné des temps anciens.

31 May 2017

Nous sommes à Ramelton pour la nuit. C'est la plus vieille ville que nous avons visité. Semble pas très riche. Nous n'avons pas trouvé un restaurant digne de ce nom. Ça c'est terminé avec du poisson frit (très bon) et un donner (pas très bon). Bonne chance la prochaine fois ! La ville fut prospère à cause de ses entrepôts et de son commerce du lin vers 1850. La rivière donne sur la mer.
The Birds... À notre arrivée au B&B, les corneilles nous attendaient, comme dans le film de Hitchcock. Notre hôte était absente... Elle est arrivée 30 minutes plus tard avec son mari (90 ans) qui sortait de l'hôpital (2 semaines) à cause d'un coude fracturé. Entretemps, un de ses amis était venu nous expliquer la raison de son retard. C'est un vieux B&B (c'est dit de façon positive) : une photo des tapis.
Une usine... Notre première rencontre : des blocs de ciment ?
Du soleil toute la journée ! Une randonnée 82km / 1000+m de dénivelé. Chanceux, nous avons eu le vent de dos la majorité du trajet. Un p'tit bout difficile : 7-8 km en montée avec vent de face sur une route particulièrement utilisée par les autos. Vues sur l'Atlantique nord suivies d'une traversée des terres sur des pistes cyclables. Un miracle, le Christ « pond » des Euros. J'ai pensé les voler mais je me suis retenu...
Des plantes et des murs que l'on voit tous les jours...

30 May 2017

Des points techniques. 1. Nous n'avons pas encore trouvé de « chips » natures... Gros problème... Toutes sortes de saveurs mais pas « nature ». On ne trouve de bonnes crottes de fromage qu'à Saint-Casimir. 2. La tour de contrôle : comment gérer la charge des appareils... L'adaptateur de courant irlandais + le convertisseur de courant + la prise sans mise à terre + le bloc de prises + les chargeurs individuels... Ainsi on peut tenir à jour deux Garmins, deux feux de vélos arrières, deux feux de vélos avants, une caméra, un cellulaire et deux tablettes. 3. La plante qui produit la laine (voir « Nos amis les moutons... » est culti­vée au Québec comme super isolant pour les vêtements d’hiver : l’asclépiade ! Gilles
Souper et paysage irlandais ! Morue et patates pilées. Carré d'agneau et patates pilées accompagné d'un (2) Rioja...
Vent de face. Dîner au parc du château Glenveagh. Derniers 20km assez exigeants : en montée et vent de face. Nous dormons dans un hôtel... au milieu de nulle part. Un Seurat du mont Errigal, une montagne en quartz. Un arbre inconnu... En réponse à Céline : c'est le début du lac Lough Nacung Upper qui contourne le mont Errigal.
Vent de dos. Départ avec un p'tit crachin... 77km / 850m de dénivelé. Superbe randonnée à travers les landes (?)...
Mon déjeuner de ce matin... Je n'ai pas tout mangé !

29 May 2017

Nos amis, le B&B et le soleil ! Nous sommes arrivés à 5h45 : 90km / 1300m de dénivelé. Encore une grosse journée... Nous n'avons pas vu le soleil de la journée. Le crachin au départ... Le crachin à notre sortie du dîner... Nous avons roulé sous les nuages... Le soleil est apparu à notre sortie du restaurant à 21h00. Il est 22h00, le soleil est couché mais il fait toujours clair.
Nos amis, les paysages : plages, mer et chemins de montagnes... France et Guylaine, minuscules sur la descente... Et que dire de notre dîner! J'ai tout mangé mon assiette avec le « stoffe » rose.
Nos amis, les Irlandais qui nous ont indiqué le chemin parce que nous étions perdus... à cause d'une fermeture de route. Après une heure de recherche, nous sommes retournés sur le site de réparation de la route. Parce que l'asphalte était chaude, nous avons porté nos vélos sur le bord de la route pour ne pas faire exploser nos pneus. Après ces émotions, France à été incapable de monter la côte suivante.
Nos amis, les moutons : sur la route, de la vraie laine arrachée à un mouton en passant, une vieille crotte, des fleurs qui ressemble à la laine (Monique ?). La plante qui produit la laine est culti­vée au Québec comme super isolant pour les vêtements d’hiver : l’asclépiade ! Gilles
Nos amies, les tourbières : pour le chauffage des maisons. Ça sent...
Nos amies, les maisons... Pour donner une idée du style !

28 May 2017

Les fameuses falaises... Il y a des marcheurs et des moutons sur la cime des falaises. Un tas de tourbe de chauffage.
Notre dîner : ragoût irlandais traditionnel et casserole de poulet. Ma viande (agneau/mouton ?) était tendre et fondante. Les pommes de terre (pilées et rondes) étaient surprenantes. Une affiche pour ceux qui parlent le gaélique.
En route vers les falaises Slieve League, les plus hautes près de la mer. Petit parcours mais gros dénivelé.
Départ sous un ciel nuageux... sans pluie. Les paysages sont « magnifiques ». Des maisons neuves partout, en ville en campagne. Les Irlandais sont riches : 4e PIB de l'Europe. On pensait venir visiter un pays en difficulté. On a vu des parcs à huîtres, moules et saumons (?). Seamus (prononcé Chimos), l'organisateur, nous fait rouler sur des routes sans auto.

27 May 2017

Grosse journée... 1000m de dénivelé/89km. Beaucoup de pluie... Mais avec une température très acceptable : 13°C. Nous avons roulé sur des chemins « secrets » de la campagne profonde. Pizza et thé après 42km. Un bar sympathique (Cozy Corner) mais très rustique. La tenancière nous a bien accueillis même si on a mis de l'eau partout. Gros problème, j'ai oublié mon adaptateur de courant pour l'Irlande au premier B&B. Ça commence mal. Pour ceux qui l'avaient prévu, les pantalons de plastique n'ont pas résisté longtemps. Il va falloir « faire une job de ruban d'emballage » avant la prochaine pluie. Je viens de trouver les commentaires ! Je bois de la bière brassée par Molson-Coors : Carling... ou de la « Karpackie » brassé en Pologne : c'est la moins chère. On cherchera du tweed à Dublin car nous y serons trois jours à la fin du voyage. Non, on n'a pas vu de petit « lepreachon »... Mais il y en avait un gros accoté au bar ce midi. À date, ce qui nous surprend le plus, c'est la propreté.
Aujourd'hui, départ à la pluie.... 86km !

26 May 2017

Nous prenons le temps qu'il faut pour visiter des musées... Notre « booth » et notre entrée d'huîtres irlandaises : pulpeuses et croquantes. Je fais ma face de gars surpris.
Le lunch du retour ! Bières, vin, faux-chips, fausses-baguettes, pommes, jambon et fromages...
Premier départ ! Le gros nerf ! Est-ce que tout fonctionnera ? Nous sommes dans l'arrière cour de notre B&B. France utilisé maintenant un vélo électrique avec une grosse batterie... Pas facile d'être « senior ».
Sur la route... Rouler à gauche... Il ne faut pas l'oublier ! 61km / 600m de montées. Très belles routes. La mer... Un grand lac (Lough Gill)... Les panneaux routiers en anglais et gaélique... Des sentiers poétiques (pays de Yeats, poète irlandais célèbre)...
Essai photographique... Quelques paysages de la journée...

25 May 2017

3h45 d'autobus de Dublin à Sligo. Le sommeil a gagné : nous n'avons pas vraiment regardé et apprécié le paysage. Nous logeons au Pearse Lodge pour deux nuits. Un premier dîner sur une terrasse, les vélos sont montés, le déjeuner à été choisi, un peu de repos avant d'aller souper. La température fait capoter les habitants de Siglo : il fait vraiment chaud.

24 May 2017

Gros fun à l'aéroport au Salon Visa. D'la grosse bière gratuite, un dry Martini et des pâtes molles. L'avion n'était pas remplie. Nous avons partagé trois sièges à deux. Moins long que d'habitude : 5h45.
Il est temps de vérifier la température prévue à notre arrivée et pour les jours qui suivent... Il semble bien que nous aurons besoin de notre ensemble de pluie à quelques occasions. Le vol pour Dublin semble être à l'heure.

23 May 2017

Les parties « high-tech » et « low-tech » du voyage... Je me suis rendu compte aujourd'hui que mes adapteurs de prise de courant ne fonctionneraient pas en Irlande. Avec 20 bébelles à charger, ça prend le bon convertisseur. En cas de grosses averses, on s'habillera de plastique de la tête aux pieds...
La journée avant le départ... La piscine, les jardins sont déjà prêts pour le retour ! Les vélos sont dans les sacs et attendent patiemment. L'avion ne leur fait pas peur...