France, Chile · 19 Days · 29 Moments · March 2017

Mon Chili - mi Chile


7 April 2017

Retour à Calama Par hasard à l'aller j'avais vu ce canyon au bord de la route, dans la vallée de Jere à Toconao. Je décide de m'y arrêter au retour, l'intérieur verdoyant détonne avec les plaines désertiques au dessus. Au fond coule un ruisseau, il y a des arbres et une jolie petite cascade, j'en profite pour y prendre ma douche, ça tombe bien. Sur le retour à calama un troupeau de guanacos cette fois (plus gros et plus velu que les vigognes). Sur la route les belles lumières changeantes du coucher de soleil jouent la surenchère et révèlent à chaque virage d'eblouissants nouveaux panoramas, mais je n'ai plus le temps pour m'arrêter, je profite, béa, sans pour autant pouvoir l'immortaliser, de ce tableau virant au vermillon jusqu'au terme de mon voyage.
Lagunas Miscanti et Miñiques Je profite d'être motorisé pour aller jusqu'aux deux plus belled lagunes de la réserve Los Flamencos. Ça grimpe dur mais le paysage qui défile est magnifique, notamment à cause des Volcans et du salar d'Atacama qui s'étend à perte de vue. Arrivé à destination, je m'octroie un petit pique nique à 4200 mètres devant la lagune sur laquelle veillent de majestueux volcans de 5600 à 5900 mètres et quelques troupeaux de vigognes, ainsi que des flamants roses (bon on ne les voit pas très bien sur les photos mais ils sont tous bien la !), le spectacle est parfait.
Laguna Tebenquiche Arrivé dans la nuit je dors sur place dans le véhicule de location (ici ils appellent ça un suv mais c'est plutôt imposant, en tout cas c'est pas inutile pour arriver jusqu'ici). Au petit matin quelques flamands roses paissent dans la lagune, joli avec le lever du soleil. Cette lagune fait partie du salar d'Atacama, difficile d'imaginer que ce plateau à 2000 mètres d'altitude était autrefois un fond marin. A certains endroits la couche de sel ferait plus d'un mètre cinquante d'épaisseur.

6 April 2017

Valle de la luna Départ à la fraîche ce matin pour aller en vtt sur le site de valle de la luna. Effectivement on a un peu l'impression d'être sur la lune mais cette vallée doit plutôt son nom au fait que notre satellite y semble particulièrement majestueuse lorsqu'elle y apparaît (manque de bol ce matin elle est couchée). Mais les reliefs sont incroyables, les couleurs aussi virant du rouge, vert ou blanc (à cause des minerais comme le cuivre et au sel). Par contre il fait très chaud, et le manque d'air se fait déjà sentir lors des efforts.

5 April 2017

Observation des étoiles Alain maury anime la version française de ce tour peu après la tombée de la nuit près de San pedro, cela se passe dans le jardin de ce passionné d'astronomie, sa propriété étant toute entière dédiée au ciel avec des télescopes de toutes tailles un peu partout. J'ai donc entre autres choses vu pour la première fois la croix du Sud (qui n'est visible que dans l'hémisphère sud et qui indique le sud), appris plein de choses dont je ne me rappellerai peut être plus comme le fait que l'étoile polaire ne brille presque pas, que celle qui brille le plus est Orion, que certaines sont en f se it des planètes de notre système comme Jupiter, que le ciel tel qu'on le voit aujourd'hui sera disposé différemment dans des centaines de millions d'années, quil faudrait 80000 ans pour rejoindre la plus proche étoile avec les technologies d'aujourd'hui, que lorsqu'on est à l'équateur, on se déplace à plus de 150000 km avec la terre, et j'en passe, plutôt intéressant donc!
San pedro de atacama Parti ce matin en bus de calama, ville minière sans attrait, pour San pedro de atacama, gros village aux maisons d'adobe, perché à 2440 mètres d'altitude, dominé par la ronde des volcans (entre 5000 et 5916 mètres pour le Licancabur) aux portes du salar d'Atacama, cette immense dépression saline (qui s'étend sur plus de 320 000 ha, le plus grand du Chili). Aujourd'hui visite du site de Quitor, des ruines d'un Pukara(ancienne forteresse Acatemene en terrasses, construite au 12e siècle pour se protéger des ennemis dont les incas puis ensuite les colons espagnols). Le site bénéficie d'un point de vue privilégié sur la vallée de la mort, l'oasis de San pedro et les volcans.

2 April 2017

Valparaiso Le volcan n'a pas voulu de moi, départ pour Valparaiso ( 12h de bus couchette de nuit)
La termas geometricas Pucon n'est pas une ville de caractère, c'est plutôt une large vitrine de tours-opérateurs de tous styles, mais il y a beaucoup de choses à faire et à voir autour (quand le temps le permet). Ne pouvant effectuer l'ascension du volcan ni les deux treks emblématiques environnants puisque le mauvais temps s'est installé pour toute la semaine, je me rabats sur une visite des sources chaudes: las termas geometricas, un ensemble de bassins d'eau chauffée à différentes températures par les volcans, c'est plutôt agréable finalement même si les vapeurs soufrées finissent par donner un peu le vertige au bout d'un moment mais le lieu est très joli ( c'est à priori un architecte qui a conçu ces passerelles).

1 April 2017

Pucon Cette auberge de jeunesse pas chère ou j'avais prévu de passer quelques jours est vraiment sympa: des cabanes dans les arbres, des petits vans en guise de chambre, le tout dans une ambiance conviviale. Ce n'est pas la même affaire concernant mon programme, la principale activité ici consiste en l'ascension du volcan villarica, mais manque de bol la météo est plutôt mauvaise (orage impressionnant ce soir !) pour toute la semaine:( il y a également de très beaux trèks mais le temps risque également de gâcher la fête. Je vais donc tenter de revoir mon programme pour les prochains jours.
Direction Pucon (région de Los Rios) J'ai bien fait de monter dans ce petit camion ce matin dont le conducteur chilien accompagné d'un autre monsieur qui allait en Argentine me proposent de partager le voyage avec eux. Je gagne donc une heure sur mon planning et saute dans le premier bus pour Pucon, 5h de trajet m'attendent.

31 March 2017

La Junta Ce matin en discutant avec Mauricio, le fils de la dame de l'hospedaje Maura, celui-ci me dit qu'il est guide de kayak et qu'il organise des sorties kayaks sur'le fjord attenant, c'est plutôt tentant mais je manque de temps. Il me propose également de m'emmener en 4x4 au début du sentier pour la junta. Ça valait en effet la peine de suivre ce sentier de 13km mi-muletier mi-boueux, dommage qu'il soit si ombragé, en raison de la luxuriante végétation environnante (une des plus belles forêt tropicale humide du monde selon le routard). Le terme de la balade se mérite, mais après avoir cherché je découvre enfin Los toboganes natutales sur el rio de la Junta, de quoi me sustenter et repartir.

30 March 2017

Cochamo Après deux heures trente de bus dont le final, épique, empruntant une piste de tôle ondulée et de nids de poule sur 15km entre vallées encaissées, volcans (vue sur osorno avec son sommet enneigé), lacs, fjords et rivières me laisse sans voix malgré le regret d'arriver trop tard pour organiser mon trek du lendemain. Je me retrouve donc à la tombée de la nuit dans un village "ou le temps ne semble pas avoir eu de prise" (selon le routard), en fait toute la ville est en chantier car la municipalite à décidé de faire d'importants travaux. La vue est néanmoins superbe sur le fjord, le volcan et les petites montagnes tout autour. Juste le temps de prendre une chambre dans une hospedaje du tout petit centre et de dîner dans un petit restaurant (réouvert juste pour moi!). J'ai hâte de voir ce joli coin demain et de commencer à en arpenter les alentours.
Direction la région Chico Sur. Au programme: la region des lacs (Los Lagos, c'est également la region des volcans) J'avais initialement prévu d'aller déambuler sur l'île de Chiloe, peuplée de villages de pêcheurs pittoresques, certaines sur pilotis, mais finalement, en arrivant à puerto montt (apres 3h de bus et 2h d'avion), il pleut sur Chiloe, et comme je n'ai plus beaucoup de temps avant de remonter à Santiago je décide d'aller directement à Cochumo, un petit village à deux heures et demie ou il y a un un trek sympa à faire. C'était sans compter sur un petit retard de bus qui me fera rester deux heures dans ce terminal ou alternent sans discontinuer le concert de ronflements sourd des moteurs au ralenti, les coups de klaxons des conducteurs pour attirer les voyageurs, et le ballet incessant des arrivées et des départs, je n'aurai pas vu grand chose de puerto montt si ce n'est un petit marché et la vue sur la mer, tout ce tumulte, ça change d'ambiance avec la patagonie si paisible

29 March 2017

Torres del paine - lago pehoe Jour 5 retour à paine grande puis bateau sur le lago pehoe (el catamaran) et bus retour jusqu'à puerto natales

28 March 2017

Torres del paine - glacier Grey Jour 4 - lago y glaciar Grey Journee magnifique le long du glacier

27 March 2017

Torres del paine Jour 3 - valle Frances Départ tôt le matin pour faire l'aller et retour dans la valle Frances et rejoindre ensuite le campamento paine grande Finalement, arrivé à mi chemin, le vallée est superbe mais il y a beaucoup de nuages, je rédescend au campamento paine grande directement et là, le temps est magnifique et m'offre des panoramas à couper le souffle sur Los cuernos del Paine et les fjords Le camping lui même est superbe au bord du lac.

25 March 2017

Torres del Paine Depart pour le "w", ce trek de 4 jours très (trop) couru autour des trois torres del paine, qui passe le dernier jour a proximite du glacier Grey. Premier jour, ascension jusqu'au mirador las torres: malgré les nuages, je profite d'une légère éclaircie pout apprécier la vue magnifique sur las torres del paine et leur reflet sur le lac Deuxième jour: rejoindre le camping Los cuernos au bord du lago Nordendkjöld ( hé oui ça sonne un peu nordique mais c'est au beau milieu de la patagonie du Nord et c'est bel et bien un fjord)

24 March 2017

Puerto natales Finalement cette ville implantée sur le flanc d'une colline est plutôt agréable, les commerces des peaux de vigognes et de la viande de mouton ont depuis longtemps été remplacés par celui du tourisme et des tours opérators, mais la proximité du fjord et le panorama sur les torres del paine donnent un goût d'aventure et de dépaysement total au chaland de passage que je suis. Au fond du fjord, cet hôtel-bar-restaurant-musée pittoresque créé avec (bon)goût dans les anciennes usines d'abattage et de réfrigération des moutons voués a l'exportation internationale entre le 19e et le 20e s derniers, c'est très réussi et le lieu est magnifique.
Puerto natales En arrivant on a l'impression d'être dans un genre de camp de base pour expéditions. La ville assez étendue au pied des tours de Paine est plutôt agréable avec son fjord et son port. Je trouve un lit en dortoir pas cher au yagan house, c'est vraiment chouette et les tenanciers (des saisonniers) sont très sympa, ici mi casa es tu casa
Bus jusqu'à puerto natales Le trajet de 3h en bus jusqu'à puerto natales est vraiment joli (je crois que le chauffeur a fait bonjour d'un signe de la main à tous les véhicules que nous avons croisés), le paysage patagonien défile comme une carte postale mouvante sous mes yeux, grandes étendues désertes ou presque, des champs de moutons à perte de vue, des oiseaux de toutes sortes, même des flamants roses, des idées de voyage à faire en vtt ou à moto ! Au bout de quelques temps, déjà, se dessinent au loin droit devant nous au milieu de ces gigantesques prairies de steppes australes, de magnifiques pics enneigés comme sortis d'un autre univers dans ces étendues monotones, une autre carte postale celle là: les fameuses tours de Paine.. !

23 March 2017

Isla magdalena - Monumento natural Los pinguinos Petite excursion avec Hugues (le motard en repos forcé - cf post précédents) en ferry jusqu'à l'île magdalena dans le detroit de magellan ou résident au plus gros de la saison jusqu'à 150000 couples de manchots de magellan, ils partent tous après que les poussins aient grandi après l'été (jusqu'en avril)
Punta arènas Une ville sans vraiment de charme et un peu desuete mais avec une ambiance particulière, peut-être due à la proximité du détroit de magellan et de la terre de feu, c'est un peu la porte de l'enfer surtout lorsque le vent s'y engouffre ( l'anecdote ici est qu'il y a des cordes aux murs dans certaines rues pour pouvoir les emprunter les jours où ça souffle beaucoup !).J'ai de la chance aujourd'hui grand soleil, propice à une petite balade en vélo.
Pause déjeuner à kiosko roca Minuscule établissement ou l'on déguste de délicieux choripans (au fromage, au chorizo ou les deux), sortes de petits pains fourrés accommodes d'un verre de lait à la banane, une institution apparemment ici, c'est délicieux et vraiment sympa (bondé de locaux le midi)

22 March 2017

Punta arenas "le temps est rarement beau à punta arenas, et quand le soleil brille, c'est toujours entre deux averses" pouvait-on lire dans mon guide lonely planet.. Voilà de quoi annoncer le programme de suite, je serai moins dépaysé du temps nantais. Arrivé chez Cristian(la petite maison), ou je vais couchsurfer ce soir, il y a aussi Hugues, un companero français qui est bloqué à punta arènas quelques jours car il s'est planté avec sa moto, il fait un trip de 6 mois au Chili, j'adore!
Santiago du Chili Petite balade sur la colline du parque cerro et du sanctuario de la immaculada conception qui domine Santiago et offre un panorama remarquable sur la ville et la cordilliera de las andes en arrière plan
La chascona à Santiago Bien que ressentant un peu les effets du jetlag, je décide d'aller visiter la (une des) maison musée de Pablo neruda: la chascona Une petite maison qu'il a construite en 1953 à flanc de colline avec vue imprenable sur la cordilliere, avec plein de petits coins, des salons cosy et même passages secrets et où il vécu avec Mathilde sa dernière compagne..

21 March 2017

Santiago du Chili Je débarque à Santiago à 10h30, choisis le moyen de transport le plus économique pour rejoindre le centre mais me trompe d'arrêt, finalement je déambule à pied dans quelques rues mais il commence à faire chaud (31 cet après-midi) , les boulevards sont très bruyants il y a des vendeurs de tout et n'importe quoi tout le long avec de nombreux petits passages commerciaux parfois presque de bric et de broc, ce sera ma première entrée en matière avec le Chili, finalement je reprends quelques stations de métro pour rejoindre le centre historique déjà plus propret et touristique mais agréable. Au bout de la deuxième auberge je trouve un lit pour 10000 pesos soit moins de 15 euros, de quoi prendre une douche et repartir.
Départ Petit matin au dessus de la cordillère des andes, plus que quelques minutes avant d'arriver à Santiago, la nuit à été longue et peu dormi.. Et dire que dans les années 60 il fallait encore 35 heures et pas moins de 7 escales pour un paris Chili..

20 March 2017

Préparatifs Dur de caser tout dans le sac à dos.. Finalement quand même 16 kilos avec quelques vivres pour un peu plus d'autonomie dans le parc torres del paine, on verra si ça aura servi à quelque chose de ne pas emmener quelques vêtements supplémentaires..:( Actuellement en transit à Paris, 3 heures d'attente avant de partir pour Santiago, le voyage va être long mais déjà hâte d'arriver...