Colombia · 59 Days · 113 Moments · September 2017

Saïd en Colombie


26 November 2017

A la conquête de l'amérique.
Tracer de mon parcours en Colombie.

22 November 2017

IMPORTANT: Commencez de tout en bas vers le haut pour être synchro.

21 November 2017

Départ pour Lima au Pérou. Adios Colombia!

21 October 2017

Place Bolívar. Bogota.
Bogota
Bogota

20 October 2017

Départ pour Bogota

18 October 2017

Pèche sur le rio.
Forêt Amazonienne.
Visite d'un hermite qui vie couper du monde en pleine forêt Amazonienne depuis 25 ans.
Forêt Amazonienne.
Forêt Amazonienne.
Forêt Amazonienne.

17 October 2017

Forêt Amazonienne.
Forêt Amazonienne.
Forêt Amazonienne.
Forêt Amazonienne.
Direction la forêt amazonienne.

16 October 2017

Frontière ouverte entre l'amazonie Colombienne et l'amazonie Brésilienne.
Piraña sur mon assiette.
Arrivé à Leticia, en Amazonie Colombienne
Playa blanca

15 October 2017

Playa blanca
Playa Blanca.
Direction playa blanca en plancha depuis le port de carthagène. 50.000 pesos.
Ceviche fruit de mer.
Après avoir pris un bus de 4 heures de Santa marta, me voici à Carthagène des indes.

14 October 2017

Parc tayrona

13 October 2017

Parc tayrona
Pour avoir le hamac dans le mirador faudra être a 7h00 du matin devant le kiosque pour réservez. Il y a seulement 17 hamacs +-.
Parc tayrona
Parc Tayrona

12 October 2017

Maté argentin d'une collègue. Sorte de thé.
Parc tayrona
Parc tayrona
Parc tayrona
Direction tayrona au départ du marché principale de Santa marta. Bus 7500 pesos. Prix d'entrée 50.000 pesos. Ne payez pas votre hamac ou tente à l'entrée, ca coute plus chère que a l'intérieur.

9 October 2017

Thé a la feuille de coca.
Chez les indigènes. Feuille de Coca et fabrication de sac avec de la fibre de cactus.
Dans les années 1970, des guaqueros –des pillards de sépultures indigènes– font, après plusieurs jours de marche dans la jungle, une découverte inattendue. Par le plus grand hasard, ils viennent de mettre la main sur un trésor inestimable – et non monnayable. Sous leurs yeux, s’élève une cité oubliée, quasiment enfouie sous la végétation. Une incroyable ville en ruines composée d’une centaine de terrasses de calcaire aménagées à flanc de montagne. Alerté par l’improbable découverte, le gouvernement colombien protège le site et les premiers touristes avides de sensations s’aventurent sur les lieux dès 1984.
Perchée à plus de 1000 mètres d’altitude, la ciudad perdida –la Cité perdue– fut vraisemblablement construite en 800 après Jésus-Christ (soit 650 ans plus tôt que le Macchu Picchu), par le peuple indigène Tayrona, avant d’être désertée durant la colonisation espagnole au XVIe siècle. Un lieu secret jusqu’à sa découverte ? Pas tout à fait. La cité abandonnée était en fait bien connue de certains amérindiens vivant sur cette montagne -Kogis, Wiwas, Arhuacos...- descendants des Tayronas (peuple décimé à 80 % par les colons), mais ils avaient "caché" son existence.
Chez les indigènes
Dans les années 1970, des guaqueros –des pillards de sépultures indigènes– font, après plusieurs jours de marche dans la jungle, une découverte inattendue. Par le plus grand hasard, ils viennent de mettre la main sur un trésor inestimable – et non monnayable. Sous leurs yeux, s’élève une cité oubliée, quasiment enfouie sous la végétation. Une incroyable ville en ruines composée d’une centaine de terrasses de calcaire aménagées à flanc de montagne. Alerté par l’improbable découverte, le gouvernement colombien protège le site et les premiers touristes avides de sensations s’aventurent sur les lieux dès 1984.
Cité Perdue
Décrit souvent comme timides et réservés, ils sont soucieux de transmettre leur culture et leur mode de vie aux quelques personnes qui s’aventurent jusqu'à la Cité Perdue. Ils veulent nous enseigner l’importance de la nature et de notre rapport aux autres. Les Kogis vivent d’agriculture, ils vivent simplement et collectivement. Dans cette communauté, le ‘Mamo’ a un rôle très important car il représente l'intermédiaire entre les forces célestes et les hommes. C’est le guide spirituel qui permet le maintien, avec harmonie, du monde. Les indiens Kogis parlent leur propre langue, le kawgian mais certains parlent maintenant également espagnol.
Les indiens Kogis sont des descendants directs des Tayronas. Ils sont, aujourd’hui, environ 10 000 à vivre dans la Sierra Nevada de Santa Marta. Cette Sierra Nevada représente pour eux, la Terre Mère, qui est au centre de tout. Ils vivent, depuis toujours, en harmonie avec la nature.
L’histoire de la Cité Perdue commence il y’a 1200 ans. A cette époque, les communautés indigènes Tayrona et Kogis étaient très présentes dans le Nord de la Colombie.  La Cité Perdue correspondait alors à la capitale de la région et pouvait accueillir jusqu'à 8000 d’habitants ! Elle fut abandonné peu de temps après l’arrivée des conquistadors vers 1600, pour cause : pillages et maladies. En plein coeur de la Sierra Nevada de Santa Marta, à 1200 mètres d’altitude, la Cité Perdue fut découverte en 1976 par des archéologues et ne cessent aujourd’hui d’attirer des aventuriers !

8 October 2017

Pause diner.
En route vers la cité perdu.
Baignade dans le rio.
En route vers la cité perdu.
Pause fruité.
En route vers la cité perdu.
Feuille de coca
Reprise de la route tôt le matin vers la cité perdu.
Pti dej avant la reprise de la route.

7 October 2017

Ustensiles et feuilles de coca utilisée par les indigènes. Seul les indigènes sont autorisée a cultivé et a consommer la feuille de coca.
Diner au camp
Arrivée au camp.
Baignade dans cette chute d'eau après plusieurs heures de marche.
En route vers la cité perdu.
En route vers la cité perdu.
Petite pause vitaminé pour commencer la longue marche.
Départ en direction de la cité perdu. 50 kms de marche aller/retour coupé du monde. Je vous conseil d'emporter le strict minimum avec vous, trop de poids=suicide. Niveau du Trek "difficile". Emportez une torche et un antimosquito et le nécessaire de survie.
Petit déj au Dreamer hostel avant le grand trek de 4 jours pour la cité perdu.

6 October 2017

Arrivé à Santa Marta, je prend le bus de ville pour rejoindre mon auberge (Dreamer hostel). Prix du Bus 1450 pesos.
Arrêt de bus San diego (Medellín). Pause fruité (2000 pesos) en attendant le bus pour l'aéroport de rionegro. (Medellín)

5 October 2017

5 octobre, retour à Medellín, je tombe sur l'avant dernier match de qualification pour la coupe du monde. Colombie - Paraguay. 1-2. La Colombie qui menait 1-0 se prend 2 buts dans les dernières minutes.

4 October 2017

Le tejo est un sport traditionnel en Colombie. Le sport est originaire du peuple amérindien Chibcha du centre-ouest de la Colombie.
Voici les plus hauts palmiers du monde se trouvent à Cocora valley. Pouvant atteindre 70 métres de hauteur.
Voici les plus hauts palmiers du monde se trouvent à Cocora valley. Pouvant atteindre 70 métres de hauteur.
Colibri dans son habitat naturel dans la vallé de Cocora.

3 October 2017

Départ à 8h00 en jeep. Direction Cocora valley depuis la place principale du village de Salento. 3500 pesos.
Salento
Découverte du village de Salento.
Retour en jeep vers le centre ville de Salento. 3500 pesos.
Production de café arabica.
Production de café Arabica
Arrivée a la ferme de café. L'entrée vous coutera 15.000 pesos. Soit 4,20 eur. Le guide vous expliquera le processus de production de café du début a la fin.
Départ a pied de Salento pour une hacienda de café. Quelques kimomètres a pied.
Après 6h de route, arrivé à Salento. Jolie petit village authentique. Je vous conseil l'auberge Hilltop, 6 euro la nuit.

2 October 2017

Départ pour Salento depuis le terminal del Sur de Medellín. Petit bus pour 40.000 pesos (11 euro). 6 heures de route. Préparez vos cachet anti vomitif si vous avez le mal de la route car la route est mouvementé pendant 5h.

1 October 2017

Ville de Guatapé.
Découverte de Guatapé en bateau.
Le jus de fruit frais m'a couté 28 centimes d'euro.
Repas Colombien. Trucha
Arrivé a Guatapé.
Pause pti déj dans une caféteria.
Direction Guatapé en bus au départ de Medellín.

30 September 2017

Le gouvernement a mis en place des escalators et une ligne de télésiège pour facilité le déplacement des habitants de ce quartier vers la ville.
Communa 13.
Communa 13, Favelas de Medellín. C’était l’un des quartiers les plus pauvres et les plus dangereux. Le gouvernement a installé une ligne télésiège pour facilité les habitants a se déplacé.
Medellín est la seul ville de Colombie qui est désservit par un métro. Efficace et bon marché.
Rencontre avec Roberto Escobar, le frère.
Chez Pablo Escobar.
Cachette utilisé par Escobar lors de la perquisition chez lui à Medellín.
Bureau utilisé pour dissimuler de l'argent. Espace pouvant contenir 1 millions de dollars.
Cette photo devant la maison blanche a washington de Pablo Escobar et son fils est tout de même incroyable. Il s'était permis de prendre une photo, alors qu'il était rechercher par le gouvernement américain, ça tête fut mise a prix pour 10 millions de Dollars.
Chez Pablo Escobar
Chez Pablo Escobar
Appartenant a Escobar. Premier jet ski commercialiser. Il en existait que 7 exemplaires.
Moto de Frank Sinatra offerte a Pablo Escobar.
Edificio Monaco, batiment qui appartenait à Pablo Escobar.
Véhicule blindé et équiper d'une trappe pour passer son arme et tiré. Il fut utilisé contre les fusillades.
Faux véhicule de police fabriqué par Roberto Escobar et Gustavo, ce véhicule avait été utilisé pour l'évasion de Pablo Escobar.
Cimetière jardin Montesacro, Itagüí. Tombe de Pablo Escobar. Ps: les fleurs était déjà là lol.
Le Pablo Escobar tour vous fera revivre l'époque Escobar. Vous en apprendrez plus sur le personnage, la visite de ces demeures, de sa tombe et la rencontre de son grand frère Roberto Escobar. Vous pourrez lui poser les questions que vous voudrez.

29 September 2017

Arriver à l'aéroport international José-María-Córdova à Medellín, mon voyage en Colombie commencera ici. Dans le hall de l'aéroport, il y a des ATM pour retirer du cash. La machine prend 10.000 pesos de commission. Je vous conseil de retirer chez banco de Colombia. Les taxis vous aborderons directement mais le bus vers le centre-ville (San Diego) est moin chère et coute 9.500 pesos (2,60 eur). Environ 45 minutes pour relier le centre.
J’imagine que la Colombie et plus particulièrement Medellín est aussi associée pour vous à Escobar non?  les Colombiens n’aiment pas parler de cette époque, ni des FARC, ni de la drogue, ni des idées de gauche d’ailleurs. Ce sont des sujets assez tabous, du moins envers les étrangers. Escobar, c’est le souvenir d’une époque parmi les plus violentes de l’histoire du pays. De 1988 jusqu’à sa mort, la violence s’abattait sur les grandes villes du pays, et notamment Medellín. Malgré la violence d'autre fois, cette ville doit tout de même sa popularité a Pablo Escobar.