Belgium, France, Spain · 121 Days · 101 Moments · July 2017

De journi van Patrick naar Compostelle


29 October 2017

Le voyage se termine ,j’ai vaincu mes démons, mes pensées apprises par notre culture, pour les changer dans des attitudes pures, et vivre en paix avec mon âme. Regarder vers le futur,prendre la vie en main pour accomplir Ce que je désire, faire parler mon cœur par ma voie et mes mains Adio, Patrick

25 October 2017

Ce jour devait arriver, cap Finnesterra, là où la terre s’arrête et l’océan prend place. La fin du monde pour se retournait et prendre possession d’une nouvelle vie. Muxia, le petit village côtier, je reprends des forces pour affronter la civilisation.

23 October 2017

Sortir de Santiago fut le plus difficile, après 5 km , je suis arrêté pour retourner à la plaça Mayor . Pour reprendre la route vers la fin du monde. La route était assez dure après autant d'émotion mais en fin de journée j'arrive à l'albergue 35,4 sur le conteur plus les 10 km de folie. Aujourd'hui vers 6 h debout pour prendre la route vers 6 30, je savait que la camino du jour serait longue,mais jusqu'à 38 km rien à signaler montée et descente pour enfin gravir la dernière côte de la journée pour voir l'océan Atlantique mais la descente finale vers la place est cassante et glissante. J'arrive 2 albergues en vacance pour en trouvées une assez propre, Jacob et Elisa me font à manger et je peu aller dormir

21 October 2017

2482 km de chemin vers Santiago, très ému, les larmes aux yeux je rentre sur la Praza d'Obradoiro, je me place au centre pour contempler la cathédrale, et je pleures, une vingtaine de pèlerins, viennent me consolé, beaucoup me reconnaissent. Cela réchauffe le cœur, et on part en cortège à l'office pour chercher le diplôme. Il me félicite, m'embrasse et il raconte mes escapades avec mon compagnon de route : Wheelie qui était le sujet du soir de beaucoup de gens. Maintenant, il faut finir Fisterra pour me laver les pieds dans l'Atlantique, la fin du monde au moyen âge et prendre la coquille pour protéger sur le retour et ensuite MUXIA pour prendre un peu de repos

19 October 2017

Après un jour de désastre, la difficulté de l'Internet, la vie a repris en Galice, petits villages ruraux , ferme au milieu, la gousse de vache dans toutes les rues, on avance tout lentement vers Santiago, petit chemin emblématique, les habitants sont rudes pour arriver à Meline le plus frappant était le pont de Portemarin et l'ascension des escaliers pour rentré en ville

16 October 2017

Le réveil, je sors pour sentir le temps, je sens le brûlé. On se renseigne, ils y a des feux allumés dans la région pour une bande en moto. Au début on marche dans une brume que je n'ai pas encore ressenti de vie bizarre. Vers midi la luminosité tombe pour tournée en jaune chimique. En fin de journée le temps s'améliore pour dormir à Triscastela dans une albergue en pierre

13 October 2017

Journée importante, la Cruz de Ferro, le moment de déposer la Pierre que je porte depuis 72 jours sur la route. Le seul monument créé par les pèlerins durant des années de passages

12 October 2017

Départ avant l'aurore,sur une route pierreuse mais de bonne qualité. Juste avant Astorgo, je passe le petit village de Santo Justin de la Vega , d'où la famille de Zorro à immigrer. Pour rentrer à Astorga, je voulait visiter le musée des pèlerins, construit par Gaudi, fête nationale espagnole, tout est fermé, je continu pour arriver à El'Ganso

11 October 2017

La sortie de Léon est bien flêchée pour une fois. Je suis la voie originale qui longe la 120 sûr pratiquement tout le trajet mais très roulantes pour arriver à Hospital de Orbigo, petit village revendiqué le pont médiéval le plus ancien et le plus long. La rue centrale est piétonnière. L'alberque est très propre et le menu pèlerins est différent, pas œufs

10 October 2017

Pour finir la Meseta un levé de soleil après 3 jours d'essai Mon planning de m'arrêter juste avant Léon a échoué, albergue complet, donc je suis lancé pour arriver et de visiter la cathédrale et le centre ville. Belle ensemble mais trop de monde du un match de foot, la ville est remplie de fan sur toutes les térasses. Je me rends à l'albergue des fransisquaines. Pour le menu pèlerins,ont se rendre à leur hôtel. Menu de meilleur qualité que les tortillas

9 October 2017

Comme d'habitude dans les grand dortoir, musique maestro ensuite téléphones vers le pays de Trump et ses citoyens de bonnes cultures. 2.30 , j'emballe vers 4.00 je trouve un préau, je m'installe pour 1.20 pour reprendre la camino. Vers 6.00 je prends un café, réunion espagnol sur la catallonie, 20 pers. 7.30 à Mortellon le,petit déjeuner. Vers midi à Salagun tapas et café grande. Je sors de la ville pour terminer au village suivant mais un italien dans un italien- espagnolisé essaye d'expliquer qu'il faut prendre une autre route, et comme comme cadeau 8.2 km,!!!! En plus pour un total de 59,9

8 October 2017

Je me suis fait avoir par la malédictions du chemin : la punaise de lit, j'ai tous laver et désinfecter TOUS. Je suis permis de visiter un centre médical, il mon appris la procédure que je connaissais et j'ai fini mon parcours un peu plus court que prévu , le paysage est plat, que des champs, et au loin quelques montagnes

7 October 2017

Quelques photos de hier dans l'hospital reconstruit de st Nicolas et de la cérémonie authentique du lavage des pieds des pèlerins pour les protéger sur la route
6 heures, debout, en pleine forme, je termine le sac et je prends la camino. Premier village, les lumières des albergues sont allumées mais pas de pèlerins sur la route. À 16,2 km petit bar, je demande 2 cafés americano, un jus d'orange, un sandwich, le tout pour 5€ Je continue vers Castrojeriz, village allongé 6 églises, la rue principale pavées en arrête de poissons en directions Santiago. 1km après les villages une montée de 1100 m à 12% et redescendre à 18% sur du béton glissant, payer par la communauté européenne pour arriver quelques km plus loin dans l'église st-Nicolās, reconstruite comme aux 12 siècle sans électricité, juste un point d'eau

6 October 2017

De nouveau, symphonie en mageur dans le dortoir , ronfleurs, promeneurs, et parleur de nuit, e- reader et petite lampe??? Je prends mes affaires, je charges soigneusement et je prends la route 3 heure . Les 15 premier's km passe bien, ensuite un passage rocheux de 4 km vers une grand croix et la descente fut dangereuse, arrivé à l'aéroport de Burgos je prend une alternative qui permet d'éviter 8 km de zone industrielle, le long de la clôture du terrain , le soleil monte au ciel, j'enlève ma veste en ville on descend moins le vent qui était naissez violent en hauteur. Je rentre en ville, dame bien façonnée, homme en costume, cela change de la campagne. Je visite tranquillement le centre, 200 gr de patta negra 21 € mais le goût reste en bouche. Je fais quelques photos de la cathédrale, elle n'est pas encore ouverte. Je m'engage sur la camino,pour finir la journée à Rabe de las Calzadas il est 13 heure, 44,3 km

5 October 2017

Après une bonne nuit, je reprends la route, avec beaucoup d'énergie. Un peu tard mais le flow était là. La matinée le long la 120 ou pas loin ça roule bien lègere montée jusqu'à Villafranca. Je mange sans café siesta on est en Espagne. Delà on monte jusqu'à 1100 m vers le col Pietro de la Pedraja, on redescend de 200m pour de suite remontée 150 m et on termine la journée par une pente douce vers le monastère de San Juan de Ortega, fondateur de l'ermitage dans les monts de Oca en 1477

4 October 2017

La musique peut rendre l'esprit un peu plus calme, mais un orchestre de quatre ronfleurs à grand volume ça est une autre épreuve à suporter. A 2 heures j'ai pris mon bazar et descendu pour dormir dans le bar. Après quelques jours cela dérange, je vois autour de moi des personnes qui sont irrités, qui deviennent agressifs. La route, beaucoup de voie en cailloux pillés, un peu d'asfalt , les montées sont pas terribles . Je reprend mes habitudes, je marche un peu plus vite le,soir je sans presque rien

3 October 2017

La Navarre nous salut, bonjour la Rioja, lieu de viniculture et d'argent ; offrant de mauvaises routes mais jusqu'au lac de Logroño , la ville a déployé une autoroute 4 m de large énormément de monde et surtout des malades psychiatriques, on ressent qu'il y'a beaucoup de misères, on voit aussi que les espagnols doivent marcher jeunes et vieux. J'est regardé le prix des bus et ce n'est pas pour rien. Mais les panoramas était splendides

2 October 2017

Ce matin, je n'étais pas dans mon assiette et je pensais de suite à mon toubib bruxellois. Gourdes remplies, une cuillerée de bicarbonate. Après la fuente del vino ; du vin gratuit à 7 heure du matin, je vite la première et une demi-heure plus tard la seconde . Je remplis au village suivant je suis la procédure toute la journée mais sans bicarbonate, à tous les arbres que j'ai rencontré, je lève la patte. Après 9 heures et 42 km de marche, Je vide la dernière gourdes 9 x 750 ml. Je me sens beaucoup mieux. Je me rends au mini mercato pour une bouteille d'eau volcanique pour finir le washing

1 October 2017

Comme toujours, je suis matinal. Après une heure de marche, j'arrive aux statues de Sierra del Pardón. Magnifique, mais le vent nous permet pas de faire de photos sans effets. Avant le levé du soleil, les lumières lointaines de Pamplone garnissent bien l'horizon. Je repris le chemin vers Pienta la Reina, belle bourgades, petites rues, commerces ouverts le dimanche matin. Chaque panatiera à un petit comptoir où on sert le café. Vers 10 h, la pluie rafraîchit et disparue de suite. Les voies sont bien indiquées, les routes en bonnes conditions, sauf la voie romaine, le pont ruiné de Cirauqui demande quelques notions d'alpinisme. Pour enfin arrivé à Estelle ville romane, beaucoup de vielles bâtisses. Je prends le menu pelerin comme toute la semaine pasta-legumes, viande patata et dessert

30 September 2017

Parti dans l'obscurité totale, le premier encore fermé, je me suis traîné jusqu'à Villava, 10,5 km plus loin pour prendre le petit-déjeuner. En même temps, j'ai acheté que couques pour le midi. La route était glissante par endroit du à la pluie battante. Pamplona en vue, les nuages ont disparus et le soleil a pris la place. Visite de la cathédrale, séance photo, ensuite j'ai fait une petite visite rapide pour repartir vers Simon, on passe par l'université de Navarre, pour retrouver la campagne, la route est assez cassante, pavement en décomposition, très glissant. Je tombe juste après ma pause , ma main gauche prend un coup mais je survivrai bien ce petit bobo. Beaucoup de change à Zariquiegui, une auberge est en vacance, la deuxième presque complète

29 September 2017

5 heures les premiers, se réveillent , vont aux toilettes, commence à faire du bruit. Je m'énerve pas, je reste au lit jusqu'à 6 15 je me lave , je remplis mon wheelie et 18 30, je prends la route. Le jour n'est pas au rendez-vous, 3 km plus loin le premier bar, café et viennoiseries. On continu sur un chemin caillouteux où bétonner mais dans les descentes souvent de la roche fragmentée et oblique par rapport à la voie, dangereux pour enfin arrivé vers midi à Zubiri, petit bourgade authentique, avec magasins,bar etc... je prends un café americano, un sandwich pour repartir de suite vers Larrasoaña. L'alberque municipale est encore libre. Je mange au reste du coin

28 September 2017

27 September 2017

Après une longue journée sur le TGV , 1.50 de retard sur Bordeaux , et je vois mon entrecôte bordelaise passer sous mon nez, transfert de 5 minutes en courant pour avoir le TER à l'autre bout de la gare. Le transfert sur Bayonne était dans la norme. À st-Jean-pied de port, je me suis rendu à Kazerna pour dormir et me restaurer. C'est le même refuge paroissial que la dernière fois, ancienne caserne de douaniers reconstruite pour les pèlerins.

26 August 2017

LA MONTÉE du chemin. Tout le monte la redoute, la peur de pas réussir, je laisse wheelie au refuge. Je mange léger mais je remplis mon sac de fruit et quelques madeleine. J'attaque en douceur, je prend le temp, je m'arrête lorsque le monteur prend trop de battement. Prendre des photos, subir la beauté du paysage, simplement faire mon jour comme st-Roch le veut. Pour enfin mettre le premier pied en Navarre. descendre 480 m vers le monastère de Roncesvalles. Deux doigts dans le nez, aucune souffrance, même en forme à l'arrivée, je vois une bière pour fêter la journée et je rentre à St-Jean en bus pour me restaurer, boire un peu plus car je rentre pour visiter maman pour 3 semaines
Réveillé vers 6 heures' je pris le petit-déjeuner , enchaussé mes nouvelles pompes, pour reprendre la route vers Roncesvalles, les premiers km passent assez facilement, mais on sent la pause d'un mois. Arrivé à Orrison, pause café, tartes aux amendes,et quand je repars je sens la raideur quelques centaines de mètres. Le col de Lepoutre passé, j'attaque la descente doucement, mais de suite, la hanche proteste, mais je termine au ralenti, un dafalgan à l'arrivée , après la douche un peu de baume d'arnica dessus. On est prêt pour la bataille suivante. Audio

25 August 2017

Mal dormi, parisiens on papoté jusqu'à 1h. Petit-déjeuner derrière les dents et on prend la route, Tout de suite une grosse montée vers Stèle de Gibraltar, J'ai laissé le petit-déjeuner le long de la route, descente et voilà de suite la montée vers La Chapelle de SOyartz Vue époustouflante mais on la sent dans les mollets,. Km15 , Ostabat, petit village de montagne, ou le bétail vie dans le bourg à sentir le fumier. Pour vallonner de petit bourg en petit villages Basque les boiseries peintes en un rouge typique, sur des murs blancs. ENfin on passe la porte st Jacques à Donibane Garazi. ST-Jean-Pied-Port en basque.

24 August 2017

Orthez vers St-Palais, journaux longue , les premiers dénivelés des Pyrénées se présente mais le balisage a pris une nouvelle forme et me donne quelques problèmes de lisibilité, car le soleil du Sud efface toutes impressions. Sauveterre en Béarn est passé vers midi trop de touristes et 65 escaliers sur le conteur Après midi, la chaleur humide devient insupportable, je doit de plus en plus en plus me mettre à l'ombre pour refroidir et les prochains jours, il annonce pas beaucoup mieux. La seule chose qui me rend fou ce sont les panneaux expliquants le chemin, répétitif, mal situé et retardant la marche car on veut les lire. Arrivé à St-Palais, je ravitaille, je me rends à la Maison Franciscaine pour dormir.

23 August 2017

Hier, j'étais trop occupé avec le planning d'aujourd'hui, mais une étape de relais St-Sever est une ville propre, soigné, une exposition jacquaire à l'hôtel de ville. Journée longue et dure, 48,6 km.pour commencer des murs de mais que l'on asperge avec des caténaires immenses l.eau ruisselle par abondance sur le chemin. Ensuite quelques grimpettes assez prononcées,fait travailler la mécanique. Les descentes étaient courtes mais assez raides pour arriver à Orthez en passant par Hagetmau, Labastide-Chalosse, Beyries , ou la mairie a voulu me donner une leçon de communication, mais j.étais déjà réveillé avant eux pour enfin passer Sault de Navailles

22 August 2017

Dans la chaleur, arriver à St-Sever Après un by-pass qui a raccourci ma route de 8 km sans passer à Mont-de-Marsan. Les grandes villes commence à me faire peur. Pour changer c'est ma montre GPS qui a raté aujourd'hui , elle ne s'allume plus

21 August 2017

Pelerin de luxe
Ce matin, je me sentais pas dans mon assiette, après 6 km ,un chien nous interpelle, la patronne nous arrête. Elle nous offre le café, et ont papote un peu. 2 heures plus tard, on reprend la route pour arriver à Gallière

20 August 2017

La journée dite difficile ne l'était pas du tout. Le kilométrage de 37,37km , il faut les marcher , le soleil était de la partie 30°. De Captieux en passant par Bourriot-Bergronce où l'épicière, bar tabac, dépôt pain etc... la dame tient le village en vie, nous laisse prendre le pique nique sur la terrasse, pour reprendre la route vers Roquefort, pas là où on fait le fromage. On est logé au gîte jacquaire. Super tout est prévu grande salle à manger et des cuisses de canard confites offertes par la maison, dommage que la route ne me permet pas d'emporter pour les jours suivants.

19 August 2017

Journée d'entraînement, pour demain, les premières pinèdes se sont montrés sur la route. Légèrement sinueuse, les suivantes seront toutes droites sur plus de vingt kilomètres. Heureusement, je ne suis pas seul, wheelie et Delfine m'accompagne pour aider à garder le moral haut. Beaucoup de personnes nous ont dit que la monotonie de cette route est connue

18 August 2017

Michel et Nicole, nous ont reçu comme des rois. A Pondaurat, ils savent bien ce que l'on aime Salade, crudités, melons jambon de pays sec, soupe et basse côtes grillé frites , fromages et glaces comme dessert. Le pont dorée a été employé par les pèlerins depuis 800 ans. De là, on a pris la départementale D12 vers Bazas, cathédrale et vieux bourg

17 August 2017

Après le petit-déjeuner, je suis parti pour 30 km de Couture pour arriver à La Réole belle ville mais endormi les indépendants ont fermé boutique un bar d'ouvert, un café pour reprendre la route vers Pandaurat

16 August 2017

Ce matin, parti de bonne heure, chez le boulanger ,j'ai oublié la marchandise. La Dordogne est passée à Port Sainte Foy pour suivre la route sur la nationale long et dangereux. Belles églises à Caplong, Pellegru pour finir à St-Ferme dans l'Entre-deux-Mers. 36 km aujourd'hui et 30 km de vigne du Bergerac , Bordeaux Supérieurs et l'Entre deux mers LA grosse production bordelaise.

13 August 2017

A nouveau, une nuit aux bruits de la tronçonneuse, elle était plus jeune mais aussi mal réglée. Après le petit-déjeuner, on prend la route, gravier et pins ici et là calcinés. Pour arriver à Douzillac où on prend un café, pour reprendre le chemin vers Mussidan, petite ville endormi, où tout commerce est fermé. Le temps,est,meilleur mais en fin de journée le soleil nous à bien griller.
Départ de Perigueux après que Patrick a passé une très mauvaise nuit au gîte car il a dormi dans la même chambre que Martine qui faisait trembler les murs en ronflant. Un petit groupe de pèlerins se forme. Patrick est le seul homme heureux parmi les 4 plus belles femmes du Périgord. Plutôt que de prendre le tracé normal, on décide de truander pour faire moins de kms et plutôt que de partir escalader les collines vertes dans les bois, on décide de longer la rivière Isle. C est plus plat mais ça fait des tours et des détours. Arrivés au joli bourg de Saint Astier, Patrick nous fait une colère toute flamande parce que on a du mal à trouver un bar pour pouvoir s'y affaler et boire une bonne bière fraîche. Une petite côte finale de 1,5 kms qui nous mène au château de Puy Ferrat. C est un endroit ... euh ... comment dire ? C est ... c est féerique... Un château renaissance, avec ses 4 tourelles, très beau, parfaitement conservé, que le propriétaire laisse ouvert pour les pèlerins.
Arrivé, au château de Puyferrat, je dors dans une lit fait avec drap repassé, la lessive pend sur le chemin de ronde, et je cuisine mon petit pot. Pour la suite, je laisse le journi aux 4 dames qui se réfugient au château. Sur le son de Vivaldi

12 August 2017

Sorges, sortie du village, de suite sur les sentiers agricoles et forestiers, superbe, la promenade va bien mais vers la fin une bitume montante sans aucune possibilité de fuite pour ensuite rentrer dans le bois. La dernière ligne droite le long de la nationale sur 4km terrible , le bruit et l'odeur de la civilisation moderne me font mal au nez et aux oreilles. Mais une fois rentré dans la vieille ville, le quiétude se réinstalle, maisons anciennes, petit resto, etc... La cathédrale, difficile pas romane et pas gothique ici et là du baroque

11 August 2017

Étape assez fade, brume toute la journée, froid 12 à 15 degré, toute le temps, en pull et veste pour passé par Thiviers belle sculture de Saint-Jacques. Mais le plus beau, c'est la petite église juste restaurée, fresque retrouvé. Pour les connaisseurs, Sorge est la capitale de la truffe voir la photo de la carte, je me suis pas laissé aller

10 August 2017

La stupidité d'un pèlerin, de faire des km : 46 du à une page manquante dans le livre et à la mairie de Flavignac qui ne voulez pas de monde, téléphone sûr répondeur , à Challus le gîte était occupé, donc j'ai fait la trotte jusqu'à La Coquille, bien reçu, refuge de l'association de Vezelays, Annette m'a bien aidée dans le planning pour les jours suivants Pour Catherine le château de la Judie en restaurations, assez grand et des murs de jardins assez impressionnants

9 August 2017

Après un négatif, on repense positif. La route fut sinueuse, 5 km de détour, pour arriver à Feytiat , belle église intégrée dans complexe scolaire, bien propre et un cordonnier super sympa, il arrange ma ceinture pour le wheelie qui devenait trop grande, payé par les anges. Quelques km sur la départementale pour bifurqué sur une voie verte pour entrer dans Limoges on passe le vieux pont St-Etienne aujourd'hui piétonnier. Une fois passer La Vienne, la montée de la rue pont St-Etienne qui était au moyen-âge une des voie principale pour entrer la ville. On visite la cathédrale, beaux vitreaux anciens, les modernes me plaisent moins. IL est midi et je trouve un petit resto , je commande une andouillette, sauce moutarde à l'ancienne, accompagné d'une salade, je ne mange pas de frites, une bouteille de Badois, un café et une crème brûlée le tout pour 15,70€ dommage que je ne rencontre pas plus de resto du genre. Le musée des Métiers et des Art ouvre qu'à 16 h trop tard. Je dors à Isle

8 August 2017

Demain, on visite Limoges. Peut-être,je jetterai la vaisselle comme en Grèce Aujourd'hui, je suis reçu comme un homme battu, dortoir, douche sale, cuisine qui a perdu le temps, Ne sert plus qu'a réchauffer des boîtes de conserves d'un hypermarché bon marché. De la poussière, on peut même en faire un château de poussière tellement qu'elle est présente.Pour me consoler, une bouteille de Côte du Rhône de pauvre qualité passera par la gorge, espérons que demain je serais pas malade et serait à nouveau reçu comme un pèlerin déçu, une châtelaine remise à sa place par le frangin qui voulait bien me faire un plat.
ce matin, vers 5h un gros orage éclate au dessus de Les Billanges, je suis réveillé , je fait le café, prend le petit déjeuner. Pour prendre la route vers 6 h20, je marche dans la brume vers Pont du Dognon, je travers et poursuis mon chemin sur la départementale, il pleut. A,Le Châtelet en Drongen, je me fait plaisir, un petit pain aux raisins. On continue vers la collégiale de Saint-Léonard de Noblat, je perds une chaussette sur le chemin après plusieurs changements de vêtements , je visité la collégiale, caresse les Reliquaires en plomb de Saint Léonard, ermite. Pour me protéger sur le chemin, contre l'emprisonnement et les maladies mentales. Je sort de la partie fortifiée et je tombe sur un stand de promotions de la viande limousine, comme pèlerin , je reçois, une demi bavette à déguster, accompagné d'un verre de rouge de Cahors. repris des forces je termine la journée à Montignac en passant par Aureil. La châtelaine me propose le dîner mais le frère, me renvoie au gîte

7 August 2017

Pas grands choses à voire, juste 16 km de sentier très lourds à parcourir, 5 classé praticable 6 asfalt D'abord je suis passé à Saint-Goussaud de 403 à 623 altimètre pour redescendre 400 altimètre à Châtelus le-Marchelx pour arriver à Les Billanges, chez Françoise une artiste.

6 August 2017

Salut aujourd'hui, j'est fait la grasse matinée, départ vers 8.20 L'hébergeur, m'a dit que le premier village, Saint-Priest-la-Feuille, il y a un bar, mais fermer. Ensuite on retrouve Chamborand, là un restaurant , la patronne était occupée à nettoyer les carreaux, un dimanche,je me suis dit , ou bien des belges ou des hollandais, des proies, bonne conversation , un café offert, un payer. Pour reprendre la route vers Bénévent-l'Abbaye. Tout est fermé sauf l'église Saint-Barthelemy, romane du 12ème, je reprends la route pour Marsac, le gîte ouvert mais personne pour me recevoir, je m'installe et fait la lessive.

5 August 2017

6.42, je prends la route vers Crozant,grosse descente en asfalt pour terminer en sentier, la montée était éprouvante, petit cailloux et grosses pierres, pour redescendre sur Vitrât , gros dénivelé. Pour recommencer, vers le centre de Crozant après voie étroit, grosses pierres, difficile pour le wheelie. Mais on arrive La Sédelle, un léger torrent, rempli de truites. Le reste de la journée, routes vallonnées par Saint-Germain-Beaupré puis St-Agnant de-Versillat, un stop café, pour finir à la Souterraine, visite obligatoire à l'église pour le cachet et ensuite au gîte d'étape le couché du soleil

4 August 2017

Juste pour voire, l'administration d'un pèlerin
Bonjour, ce matin j'ai fait une promenade dans les aires, sur le viaduc de Neuville et un petit selfie pour me reconnaître. C'était une journée de montées et grosses descentes. D'abord vers Garwgilesse, village d'artistes,Jean Claeys comme belge, sculptures d'animaux. en sortie montée longue mais après une descente vers le fin fond d'une rivière, et La remontée à travers bois jusqu'à Cuzion, sans souffle mais pas encore mort. Et ensuite, une descente paisible mais avec une fin horrible 70 m en 400m de sentiers entre arbres et sur des cailloux. Le regard septique de quelques randonneurs du dimanche, me disent de faire le détour de 6 km mais moi et le wheelie ont fait le passage en sagesse pour finir au bord de La Creuse. Et comme d'habitude une belle montée jusqu'à Eguzon pour finir dans le nouveau refuge pèlerin. Nicolas le petit bruxellois me retrouve sur le marché artisanale , on trinque un bon coup entre belges

3 August 2017

Je quitte La Châtre vers Sarvay beau château-fort pour me diriger vers Neuvy-Saint-Sépulchre. La petite basilique St-Etienne montre la grandeur des pèlerins revenant de Jérusalem, en essayant de reproduire le toit de la grotte de st-Sepulstre de Jérusalem. Elle est belle et mérite bien d'être reconnu par l' Unesco, j'ai sonné au presbytère, pour un cachet dans ma crudencial. Le chemin me dirige vers Cluis, ville médiévale presque morte pour passer la nuit au refuge pèlerin. Pour manger une tourte au thon et tomates accompagné d'une bière régionale fabriqué par un gallois. Le monde est petit, ils ferment tous à 19 h dans ce bléd endormis

2 August 2017

Aujourd'hui, on a frôlé le centre géographique de la France. Belle journée, le soleil d'aplomb, après midi 34 c°, il fessait juste in peu trop chaud les derniers kilomètres. De Saint-Jeanvrin, par Châteaumeillant où j'ai vu des domaines viticoles,mais pas de vignes!! Mais grande église. In coup d'asfalt ensuite du chemin agricole pour arriver à Le Lacs église romane du 13eme siècle fraîchement restaurer et ouverte. Ensuite La Châtre, ville assez riche (banque suisse)'et beaucoup de commerces, je me rends au presbytère, Le refuge est juste à côté , tout est présent mais un peu vintage

1 August 2017

Départ de Bouzais, soleil, même pas un km plus tard, un orage éclate, pour le reste de la matinée. 10 km plus loin, Loye-sur-Arnon, belle église, plus loin sur la route je rencontre un moulin à eau désaffecté, avec un con qui nous coupe la route en mettant son motoculteur sur le petit pont je l'ai garé au bord de l'eau, l'intellect en colère sans penser à traversé l'eau pour reprendre sa machine mais il prend le gaie et tombe en panne au milieu. Les deux anglais mon vite suivi , ils avez peur du bonhomme. Le village suivant, Le Châtelet, La Chapelle de l'abbaye de Puyfférand et ensuite l'église du village. Je dors à la Petite Preugne, chez des gens du Midi, le dîner sera provençal

31 July 2017

Journée, assez éprouvante. Le pluie au matin, la chaleur l'après-midi et le long canal du Berry, dans l'herbe mouillée,je n'avançais pas. Le moral n'était pas très haut mais la,réception au refuge à fait tout basculer. Reçu agréablement, quelques crêpes normandes, un repas bien fait, nourrissant, légumes, fruits ...

30 July 2017

Temps orageux, lourd, ici et là une goutte de pluie, une balade de 35 km de Veurdre vers Lurcy-Lévis, le boulanger Un pain au levain, pas de fruits. Km24 Valigny , un hôtel, un grand café allongé, gourde rempli pour faire les derniers km vers Ainay-le-Chàteau. Dur mais bien reçu par les hospitaliers de APSJV.

29 July 2017

La bouffe faite par le pèlerin quand il est seul, regarder bien les produits . Hors photo , il y a un yaourt fermier et 3 abricots
Balade,dans la campagne Nevernaise assez calme après une mauvaise nuit, course de moto jusqu'à 11h30 à Magny-Cour et un réveil brutal ce matin le vieux camion d'Emmaeus a pris la route à 5 h. Vers 6h45, je me suis mis en route ne sachant pas encore si le refuge à Veurdre serait ouvert aujourd'hui, la dame a confirmé vers 11h, où la route aurait été rallongé de 15 km pour mettre en péril le planning des jours suivants. Juste après le pont traversant l'Allier un gros monstre vert, le paysan au téléphone m'a pratiquement écrasé, j'ai eu le réflexe mais au refuge , une douleur à la hanche et le genoux droits apparu, l'hébergeur m'a donné de la glace. On verra demain. Ici et là, on trouve des cons de la route comme partout. La nature, dans cette partie de la France, souffre de la sécheresse, les feuilles commencent à tomber des arbres et les prairies sont rousses, il n'y plus eu de pluie depuis la fin mai, à part quelques orages. Les collègues pèlerins se cachent, personnes sur le Chemin??

28 July 2017

Nevers, ville centrale, beau palais ducale et cathédrale St-Cyr et Ste-Julitte, connue pour son orgle. Aussi passage important pour passer la Loire vers Magny-Court surtout renommé pour son circuit automobile. Pour me diriger vers les Emmaues à La-Folie, communautés, fondait par le Abbé Pierre, comme entité de recyclage, et vide maison dans le Nevernois, Donativo et ne désir rien des pèlerins car on marche pour la bonne cause et on prie par les pieds , m'apprend le frère-responsable de la communauté

27 July 2017

Un journi sur deux jours. Premièrement un relais sur Breuil en passant par la Maison Blanche : le château de Lurcy-le-Bourg. Temps agréable en compagnie de pèlerins en retraite pour arriver cher un hospitalier qui n'a pas vraiment appris les besoins d'un routard. Le plus négatif pour le moment, pas de fruits frais , le pain? Le,deuxième jour je lève vers 6 30 pour partir vers 7 15. Les premiers km vont vite, à Premery catastrophe , les boulanger n'ont rien d'assez cuit, je prend une baguette et en route. La commence le calvaire, 32 km sous une fine pluie qui mouille jusqu'aux os. Je pousse la cadance au dessus des 5 km/h pour en finir le plus vite possible. Encore deux km, la haut il m'a eu, Laura sort des nuages , un soleil d'enfer pour arriver au gîte. Le colis de Belgique n'est pas arrivé, le bon de retour pour les cassés reçu, imprimé et prés pour le retour au magasin . Les vaches sur la photo sont spéciales, elles portent des cloches comme en Suisse.

25 July 2017

Salut une journée assez fade, couvert et de temps en temps un coup de pluie,mais seulement après 12 km la première église apparue, drôle. Pour le reste de la route je me suis permis de prendre la départementale pour arriver à St-Révérien , petit village perdu où le cloché tient la vie vivante, mais l'église est ouverte , contrôler par hospitalier du refuge pèlerins

24 July 2017

Par la grande voie historique de Vézelay on quitte la ville vers le Pére pour voir une belle église gothique. Bazoches une romane bien, pour continué vers'Neuffontaines, rien à voir. Les montées devient dures mais la hote nous dit que demain sera plus pas. Elle me donne quelques raccourcis pour passé sous les 30 km. J'oublie de vous dire que dors à ´l'esprit du chemin' à Chemin . Très bien reçu par des hollandais donation

23 July 2017

Balade matinale, douce pentes,suivit par une descente aussi douce vers Lac Sauvage, petit raccourci proposé par Marie-Hélène notre hôte à Arcy-les-Cure, pour enfin découvrir au loin la Basilique Marie-Madeleine. encore 8 km descente on a rien senti mais la montée était très belles. A mi-chemin, pause l'Abbaye des frères franciscains de la Courdel pour finir la pente mortelle de La Croix de Bois jusqu'au parvis de la Basilique Marie-Madeleine. Le wheelie ne peut pas rentrer, on dépose nos affaires au Centre Madeleine.L'Aubergiste nos propose d'employer la salle à manger. On fait un tour dans le village, pour ensuite voir le concert à la Basilique du groupe A-Dam, chant alcapella ancien plus les classique des années 70 superbe . Le soir avec beaucoup de peine je suis séparé de Nicolas, après assez de bières vezelaine, puis un rstôavec un bon au droit et pour finir une Badois d'un litre, il y avait encore la côte jusqu'à la Basilique à franchir

22 July 2017

Journée relais, 25 km assez bien balisée sauf en fin de journée. Parti de ST-Cyr-les-Colons vers Cravant, village 5 étoiles, coiffeuse, café, primeurs, boucherie et boulangerie. Pour ensuite arrivé à Accolay, beau village. Une grosse montée caillouteuse, suivie d'une descente très douce vers Bessy-sur-Cure , en sortie de village un double balisage et un panneau des randonneurs de France où j'ai fait un selfie avec Nicolas 2024 km de Compostelle. A nouveau une montée lourde, suivi d'une descente catastrophique + 45% de dénivelé dans les cailloux ; j'en suis sorti sans accro, on a bu un coup et on a dévié de la route pour prendre la départementale

20 July 2017

Journée, très venteuse, avec un grand problème au niveau du balisage. Et la distance entre les différents villages semble être calculé par un anglais. Pour finir , on a pris un verre de Chablis premier cru à l'apéro. Un Renard au soupé, pas mal. Ce soir la nuit sera longue, demain journée touristique à Chablis

19 July 2017

Une journée,avec 30 km au compteur, pour commencer, avec la carte des bus on rejoint la Rp vers Lépine. On continue vers Sommeval par le,bois à travers la vallée du Val Jolie pour arriver à Forêt Chenu. les ébardeurs ont oublier de refaire la route , grosses ornières, petits' branches ..., ensuite une sérieuse montée, suivie d'une descente assez dangereuse sur Eaux-Puiseaux. Le refuge n'était pas encore près, le maire nous conduit à Evry-le-Chatel encore 10km plus loin sur la route. on refuse pas et dort à la charité catholique.

18 July 2017

Aujourd'hui, un moment de pause,Troyes ville d'histoires des compagnons de France, ils y ont rassemblé, leurs outils de travail dans le musée MOPO, des vitrines remplies de marteaux, scies, enclumes, autres ... La deuxième que visite le cite, beaucoup d'évolution dans la collection, mais la splendeur dû lieux demandes certainement encore un retour. Troyes a eu la chance que l'artillerie n' y pas passée durant les deux grandes guerres. Les 1600 m2 de vitreaux sont restés intactes et authentique la ville est d'une propreté sans pareil, on y soigne le visiteur.

17 July 2017

La journée était éprouvente, très chaud, aussi le canal, long, long et long sur 30 km. La monotonie du paysage ,asfalt brûlant, nous a durci. Mais l'apogée était emblématique, la Cathédrales st-Pierre et Paulus pas si énorme, bien équilibrée, avec quelques objets contemporains. Pour finir chez les Sœurs Oblates, douche et la sœur nous a servie un repas bien copieu . Nicolas mon compagnon de route la dernière semaine a l'honneur : On est parti très confiant, l'objectif était haut mais faisable, 37 km. Un dernier au revoir à nos très charmants hôtes André et Agniès et puis c'était parti. On a attaqué fort et bien toute la journée, jusqu'au 40 km, je pense, les douleurs dans les jambes étaient là mais Patrick est toujours là et surtout quand c'est dur. On a fini l'étape assez éprouvés mais fort content de l'avoir fait . Visite obligée à la Cathédrale de Troyes, remplie d'énergie positive et relaxante. La journée se termine chez les sœurs, un accueil simple et gourmand.

16 July 2017

Aujourd'hui, la pluie nous a accompagné, en petite averse,toute la matinée, entre les champs de blé, lucernes et betteraves. De Sezanne à Anglure , la rendez-vous de famille : Madeleine, Léo-Paul, Marie-Laure et Jackie, on a papoté un bon coup Et il a repris la tente et le fourneau, pour ensuite se remettre en route vers Bagneux. on est bien reçu à la ferme

15 July 2017

Parti de Montfort vers 8 heures, avec l'information supplémentaire qu'au château, il y a un escalier unique en colimaçon pour amené les chevaux, au niveau de la porte du château. Les premiers km fond une ligne parfaitement droite. Pour ensuite longé le bois , l'herbe nous vient jusqu'au genoux. Assez dur pour marcher. Sur la route, on découvre au loin, une vielle église emblématique du X siècle, à Chapton, fermer comme toujours. On suit la route pour arrivé à Sezanne, petite bourgade spécialisée dans les verres à lunettes

14 July 2017

ce matin, le réveil était assez pénible, le,sommeil court, mais on a fait une balade en montagne d'Epernay. On sentait les montées et les descentes dans les jambes. Sur la route, on rencontre un vigneron qui était bien aimable de nous expliquer le travail de la vigne et comment le commerce du raisin fonctionne. au village suivant, le manque d'eau commença à m'inquiéter. Eau de pluie au cimetière, mais du bruit pré de la mairie. On regard, fête de la commune pour la fêté nationale,une vingtaine de personnes qui était pré à prendre l'apéro. Ils nous offrent de remplir nos gourdes. Je demande pour manger à la table au fond de la tente. pas de problème, on sort la banquette et soudainement ,on met la coupe et une nouvelle bouteille de nectar du pays : Champagne poursuivi d.une soupe de Champagne. Arrivé à Montmort, beau château et retrouves le représentant local si nous offre la chambre pour la nuit . une donativo sera donner le matin

13 July 2017

12 July 2017

Jour de pluie , marquage disparu, 25 km au lieu de 19. Pour le reste regardé les photo, la vue lointaine de Reims, fait rêver. Ensuite la cathédrale Nôtre-Dame, immense, élancée, divine et comme tout grande édifice en restauration. Faire une photo extérieur complète, impossible travaux Je sentais pas très en forme ce matin, après les 38 de hier, mais je ne trouvais pas d'hébergement. Au km 8 , la forme est réapparue.

11 July 2017

Ce matin, Jean-Louis ,le pèlerin qui est de retour de St-Jacques, m'a accompagné jusqu'à Hauteville. Delà Château-Porcien, St-Louis en Champagne ensuite L'Ecaille pour enfin arrivé à Bazancourt. Les gadgets ne voulaient pas marcher,pour se réveiller à la fin 38 km sur le conteur, de trop Toute la journée, blé, betteraves, Lucerne et encore et encore sur des kilomètres ,

10 July 2017

Aujourd'hui, escale boisée, d'un bois à l'autre en passant par des routes emblématiques herbes jusqu'aux genoux, barbelés à 10 cm. L'allonge j'ai prévu le stop mais tout était fermé. Je suis traîné jusqu'à Wasgny. Arrivé je sonne à la maire et on téléphone le voisin : pèlerin de St-Jacques, de retour le dimanche de mon départ

9 July 2017

Laval petit village le long de la route juste avant la montée mordante L'Echelle, village de la route des églises fortifiées, l'entrée du village, le lavoir fraîchement restauré après un attaque agricole (fermier en tracteur)

8 July 2017

Rocroi , ville fortifiée par Vauban,est construite en étoile sans oublier les remparts ainsi que les casse-pattes. Belle construction encore restée plus où min authentique. Ce matin, la RP51 a tracé la route. Petits chemins, mais avec de la pêche, de Laval vers L.Echelle une forte montée de quelques kilomètres : essoufflé, je suis arrêté 4 fois pour reprendre le souffle. Le gîte se trouve dans la rue principale. Un petit rafraîchissement, la lessive et un peu papotage avec les voisin flamand. Maman, Catherine et Yan sont apparu, une petite ballade sur Charleville-Méziers. Après un peu de tourisme, l'instinct de Yan s'est réveillé, Place Ducale, impressionnante et emblématique mieux pour se restaurer d'une entrecôte et un café en famille. en fin d'après-midi, ils m'ont déposé au gîte.

7 July 2017

Arrivé de Ohain à Momignie par les chemins de campagne, expliqué par Vincent qui m'a superbement bien accueilli, ils ont même pas voulu une donation. Ensuite après une couque au raisin, les yeux grands ouvert surpris de la route, une Ravel comme un billard, 6 km à grandes foulées pour entrée à Semoigne. A l'église, je voie une bande de scouts dépourvue sans eau,rallant qui cherches à rallier scourmont' je les est traîné jusqu'à l'abbaye. Mais ils étaient gentils, ils m'ont remercier. Passant la porte d'un monument, où le silence, la sérénité ,le mouvement ralenti vie ,les mots deviennent dur à trouvera
Aujourd'hui, je suis me baladé, par les petites routes de l'abbaye de Scourmont par Riéses. Par L'Escaliére, le point culminant du Hainaut, 385 m. Passé la frontière à Taillette , pour arriver à Rocroi par la nouvelle partie pour enfin me retrouver devants les remparts. Ville fortifiée par Vauban construite en étoile

6 July 2017

Formidable des ruches Warre
Aujourd'hui, je suis parti de chez les sœurs, en recevant un café tout frais, quelques gouttes de pluie mais pas assez pour mettre une veste. Pour me rendre à Felleries, j'ai pris la D33, jusqu'à l'Eglise pour ensuite une voie rurale vers Ramousies. Puis,j'ai bifurqué vers Liessies, pour longer entre les deux châteaux,voire les deux photo, vers Trèflon. LA catastrophe,gros orage, panique des forces de l'ordre, ambulances, sapeurs-pompiers et la Police dans tout les sens. Comme d'habitude, je suis resté calme, je me suis mis au sec sous un petit toit à l'église. 30 minutes plus tard, j'Ai repris ma route vers Ohain , cachet à la mairie et demandé la route vers mon logis. Christelle la dame que les sœurs la veille avait téléphoné me reçoit. Surprise de mon arrivée si vite, oui mais si tout est fermé comment on fait, à part les coiffeurs,rien n'est ouver sauf un boulanger qui allait prendre sa pause du midi. J'ai encore une de la chance , Dieu m'a encore donné l'adresse all-in.

5 July 2017

Ce matin je suis parti dans la bruime. Sur la route j'ai croissez un cerf dans le sous-bois. Arrivé Aulnaye-Aymeries, une rencontre comique, un immigré du sud ?? Me demande ma route et je lui dis : st-Jacques. Il réplique de suite st-Jacques-La-mec!! Je le répond en rigolants tu regarde un trop la télé. Maintenant j'ai compris la réussite de Marrine dans le Nord : on trouve très peu de.épicerie mais dans chaque village il y a plusieurs coiffeurs et on voie beaucoup de tenté blonde. Après l'africanisation dès ville moyen comme pèlerin Intermarché ne veut pas dû fauché à la cariolle. Un peu plu tard, j'ai su acheté quelques fruit chez Carrefour. L'après midi le temps est devenu lourd 30 et plus. Mais en fin de journée, la mairie de Beugnies ma envoyé voir Sœur Anne, bien reçu,douche et la cuisine a employé

4 July 2017

Prêt à dormir
17 heure, rude journée,31km dû à la négligence des forestiers qui ont abattu même les marcages des GR Ce matin, à warhin le grand,On m'a demandé d'expliquer mon voyage devant tout l'école du village

3 July 2017

Ce matin je suis parti vers 8 h. Au départ je voulais lancer Google Maps mais rien voulais prendre ni maps. Le départ vers la Gr122 fermer pour travaux, comme tout bon randonneur je pris la carte et la route à l'ancienne , dans les environs de Queverain , pas vu de pigeons,pourtant le temps était découvert, mais rencontré le premier signe de la GR. J'ai suivi jusqu'à Marchipont. Pour finir la journée ,je me suis rendu à Angre

2 July 2017

À arrivé surprise le doyen m'invite à la fêté de sa relevé
Met Louis voor de grote dag Grote mond maar een bijna niet te vinden hart

1 July 2017

Klaar om te vertrekken naar Compostela